Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Visiteur
Visiteur
Masculin Nombre de messages : 33
Age : 49
Localisation : Meaux-Beauval
Date d'inscription : 26/03/2011
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebruitetlafureur.fr

Et si on créait une monnaie locale…

le Mer 17 Juil 2013, 17:25

monnaie_locale_catalunya_nord_la_clau


Avec la crise, les monnaies locales ne sont plus l'apanage de quelques "écolos-bobos" fantaisistes ou de quelques utopistes patentés. Les banques nous saignent aux quatre veines, les agios s'accumulent creusant de plus en plus l'endettement des ménages. Ce n'est pas faute de travailler, bien souvent nombres de travailleurs n'arrivent pas à joindre les deux bouts, certains sont même obligés de s'endetter pour aller travailler, un comble ! Pour ne pas se faire voler le fruit de leur labeur et de leur savoir, de nombreuses communes ont créé leur monnaie locale.


Petite présentation d'une monnaie locale extrait du livre "Terres de gauche" paru aux éditions "Bruno Leprince" dans la collection "Politique à Gauche :


tdg


"La monnaie alternative, éthique et locale a pour objectif de renforcer et soutenir des échanges économiques locaux respectueux des personnes de la nature, de consommer différemment et de donner du sens à ces échanges. Elle valorise ainsi une démarche éthique : transports en commun, produits locaux sains, loisirs alternatifs, aide à la personne..."


Le principe est simple : on se procure la monnaie dans un comptoir d’échange (1 "jeff" = 1 euro) et, comme avec un titre-restaurant, on peut payer en "jeff" chez tous les commerçants qui acceptent ce moyen de paiement, on peut aussi échanger ses euros au "Crédit municipal" ou au "Crédit coopératif" (à Toulouse, par exemple) avec un taux de change fixé à 1 euro = 1 sol (nom de la monnaie Toulousaine). Petit avantage, pour 20 euros, on obtient 21 sol. Le but est de renforcer les échanges économiques locaux, à Toulouse, la monnaie locale est acceptée dans près de 123 lieux (cinéma d'art et d'essai, magasins d'alimentation bio ou restaurants associatifs), un  succès.


Les monnaies locales sont sorties du milieu militant et prennent une place de plus en plus importante dans la société, qu'on viennent à en parler jusque dans les journaux gratuits financé par la publicité, comme "Métronews" , dans cet article du 20 Juin 2013 dans lequel la publication nous présente la création de la monnaie locale de Montreuil.


On y apprend que "Pour le jeune homme, "quand vous payez en euros, ça part dans les banques, puis dans des circuits internationaux et spéculatifs. Nous, on remplace tout ça par une monnaie locale, et les euros que vous échangez sont stockés dans une banque éthique". [comprenez une banque de l'Économie Sociale et Solidaire (ESS) NDB] Un système qui permet de développer l’économie locale. 

Capture édition métronews 20 juin 2013 09:04:31


Avec la crise financière, les monnaies locales font des émules.


Le système monétaire en crise, une monnaie unique en Europe qui nous embourbe plus qu'elle ne nous tire vers le haut conduisent les citoyens à inventer de nouvelles façons alternatives pour s'en sortir, les réseaux d'échanges réciproques de savoirs, les S.E.L s (Service d'Échanges Locaux), ou encore, les monnaies locales.


Un peu d'Histoire, la première monnaie locale fût inventée à Villeneuve-sur-Lot en janvier 2010, elle se nomme « l’Abeille », la première monnaie locale de France. Les habitants de Villeneuve-sur-Lot peuvent par exemple acheter des tomates, se rendre chez le coiffeur ou le quincaillier et payer en « Abeilles » auprès des commerçants participants au réseau. La monnaie reste ainsi dans la localité, profite à la communauté et renforce les liens entre citoyens et entreprises. Les euros échangés, 1 abeille = 1 euro, constituent un fonds de garantie et sont placés à la NEF, une société coopérative de finances solidaires.


Dans certaines communes, les usagers des monnaies locales l'utilisent pour régler les services municipaux, comme la crèche, ou leur ticket de bus, l'alternative fait son chemin, d'ailleurs, dans l'article de "Métronews" cité plus haut, Jean-Michel Servet, professeur à l’institut du développement de Genève fait ce constat :  "la crise financière a conduit à une crise idéologique. Les monnaies alternatives sont lancées par un public sensible à la critique du système". [...] En France, 18 monnaies locales ont déjà vu le jour : le sol Violette à Toulouse, monnaie locale lancée en mai 2011 par la mairie de Toulouse, l’Eusko au Pays basque ou l’Heol à Brest. Une cinquantaine d’autres sont en projet.


Une monnaie locale évite la spéculation et permet de développer le commerce, la relocalisation, ça passe aussi par la monnaie !

avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et si on créait une monnaie locale…

le Mer 17 Juil 2013, 21:46
Gros inconvénient: l'activité économique qui se développe sous cette égide échappe à l'imposition commune.
Or l'impôt est le ciment d'une société (même si on discute légitimement de son niveau, de son assiette, de la manière de le percevoir, etc.)
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2854
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Et si on créait une monnaie locale…

le Jeu 18 Juil 2013, 12:35
Je ne suis pas sur que cela fonctionne à l'échelle d'une ville comme Meaux (agglomération comprise). Ceux qui veulent consommer local, faire appel à des services, et payer les gens correctement... le font déjà. Je ne vois pas l'incitation qu'il peut y avoir dans cette démarche de monnaie locale. Ça revient à fidéliser une clientèle non ? Et pas plus le lien social...

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et si on créait une monnaie locale…

le Jeu 18 Juil 2013, 12:51
Au delà d'un aspect "solidaire" mis en avant (à l'origine il y a les SEL, système d'échange libre qui permettent d'échanger par exemple des cours d’anglais contre du jardinage, du ménage, de la petite mécanique contre du repassage etc.) et dont je ne mets pas en doute la sincérité des promoteurs qui y voient l'aspect solidaire, il faut aussi garder en tête que c'est glorifié et récupéré par... les néo-libs.

Pas de contrat formel donc pas de contrôle de légalité, pas de taxation sociale, pas d'impôts sur cette production de services.
Ce serait bon dans une société qui n’entretiendrait pas de patrimoine commun, ne paierait pas ses fonctionnaires, n'enverrait pas ses gosses à l'école, etc. Ce qui n'est pas notre cas.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2854
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Et si on créait une monnaie locale…

le Jeu 18 Juil 2013, 13:12
Ah ils sont fort ces neo-lib... arriver a convaincre les gens qui croient à la solidarité d'une idée qui débouche sur le contraire cyclops . Bel argumentaire Benjamin (et en 2 phrases c'est plié !)

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum