Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2847
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com
15102008
La Foire d'Automne de Meaux aura lieu du jeudi 16 au dimanche 19 octobre 2008.




Vous y allez ? Alors pourquoi ne pas laisser vos impressions... ici ? ;-)

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Partager cet article sur :Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Commentaires

avatar
le Ven 07 Nov 2008, 16:24Fabien B.
Une réponse de Monsieur André Moukhine-Fortier, sous forme de lettre ouverte.



Lettre ouverte à Monsieur Jean-François COPÉ, Maire de Meaux
Meaux, le 25 octobre 2008



Monsieur le Maire,


A l’exception de quelques grincheux, chacun s’accorde à dire que cette XIIIe Foire d’Automne est un succès populaire et médiatique ! Mais sur le plan commercial, c’est une autre affaire… Il serait d’ailleurs intéressant, pour ne pas dire indispensable, de réaliser une enquête afin de connaître précisément les attentes, les besoins des visiteurs et des exposants, de nos commerçants pour la plupart fermés le dimanche, des commerçants non sédentaires du marché très mécontents, sans oublier ceux des Meldoises et des Meldois.
A défaut, je me permets à toutes fins utiles de me faire l’écho de quelques questions, parmi tant d’autres, que se posent légitimement nos concitoyens à qui, j’en suis certain, vous aurez à cœur d’apporter une réponse.


Première préoccupation, le stationnement et la circulation : Foiresque !!!
Chaque année, le centre ville est littéralement asphyxié le samedi et le dimanche après-midi : beaucoup de visiteurs sont désorientés, les Meldois exaspérés, les commerçants désabusés et les policiers exténués… Certes, il n’existe pas de solution miracle mais assurément, certaines pistes pourraient être explorées, certains aménagements améliorés.

En premier lieu, la signalétique insuffisante aux entrées de ville et intra-muros. Il faudrait s’inspirer du travail réalisé lors des Musik’Elles. Les parkings doivent être mieux indiqués, surtout celui du Champ de Foire dont beaucoup de visiteurs ignorent l’existence.
Ne peut-on essayer de diminuer le pic d’affluence du samedi et du dimanche en favorisant, par une politique commerciale attractive (promotions, parkings gratuits, etc…), une meilleure fréquentation le jeudi et le vendredi, quasi déserts ?

Ne peut-on augmenter les places de stationnement en Centre Ville en utilisant, par exemple, les cours du collège Henri IV ou du lycée Moissan (Courteline) pour garer les véhicules des exposants, en ouvrant le parking de la MJC resté fermé le dimanche…


Marquelet de la Noue : l’exposition mycologique et avicole mise en scène avec talent par les services techniques attirait chaque année une foule de visiteurs et créait un point d’animation supplémentaire. Pourquoi l’a-t-on supprimée ?


Pavillon de la Gastronomie : le déplacer était indispensable tant l’accès au Vieux Chapitre est exigu et rapidement saturé. Par contre, le chapiteau boulevard Jean Rose est assurément trop étroit pour accueillir dans de bonnes conditions quatre travées d’exposants et de surcroît, présente des escaliers extérieurs et intérieurs dangereux.
Pourquoi ne pas conserver le chapiteau Place Henri IV, voire l’agrandir pour accueillir la Gastronomie. Le boulevard Jean Rose paraît plus approprié pour accueillir l’expo voitures, sans perturber la circulation (rue des Cordeliers fermée) ou gêner les riverains de la Place.


Musée et Jardin Bossuet : proposer l’entrée gratuite du Musée est une excellente initiative, à condition qu’il soit ouvert !... Les visiteurs auraient pu admirer cette exposition exceptionnelle consacrée aux Peintres de Meaux. Dommage !
Le Jardin Bossuet aurait sans nul doute constitué un merveilleux écrin pour les photos de Yann Arthus Bertrand qui semblaient égarées, oubliées rue du Commandant Berge.


Artisanat : notre ville, le Pays de Meaux sont particulièrement riches en artisans d’art de renom mais curieusement, ils étaient quasiment absents sur cette foire du Développement Durable à l’exception d’une poignée perdue dans le pavillon dit « du relooking » !
Ne pourrait-on leur consacrer un espace plus important avec en prime des ateliers de démonstration ? Pourquoi, par exemple, ne pas aménager un atelier de taille de pierre au pied de la cathédrale, en lieu et place d’un stand de voitures peu esthétique et peu attractif ?
Nos commerçants : comme chaque année, la plupart étaient fermés le dimanche ! C’est regrettable mais plutôt que de les railler, il serait temps d’essayer d’en comprendre les raisons et d’essayer de mieux les associer à l’organisation de cette foire dite commerciale !
C’est le sens, je crois, du Plan Marshall, priorité de votre troisième mandat, que vous avez annoncé pour redynamiser le Centre Ville et les quartiers anciens. Rendez-vous est pris pour la XIVe foire où nous espérons retrouver nos sympathiques producteurs du Marché du dimanche matin, dont l’emplacement était curieusement occupé cette année par les Halles d’Auchan ?… Un comble pour une foire placée sous le signe du Développement Durable.


La Ferme : les animaux ont toujours représenté dans une foire une attraction majeure. Il convient donc de les mettre en valeur dans un cadre approprié ce qui était loin d’être le cas cette année… Pourquoi ne pas conserver le cadre des remparts, plus champêtre ou encore le square Mgr. Marbeau, faubourg Saint-Nicolas ?
Les animations aux pieds des remparts, inexistantes cette année, constituaient un trait d’union entre la place Henri IV et le quartier de la Cathédrale, offrant un circuit supplémentaire aux visiteurs. Pourquoi les a-t-on supprimées ?


Animation : de l’avis général, cette XIIIe Foire d’Automne manque cruellement d’animation : des animations de rue itinérantes ou des points d’animation de type manèges, structures gonflables, etc…
Ce sont ces animations qui rythment et dynamisent la vie des quartiers contribuant à donner une véritable âme à cette foire qui ne doit pas se résumer à un alignement d’échoppes. S’agit-il d’un problème de budget ou plutôt d’une question d’organisation ?

Prenons l’exemple du paint-ball, très apprécié par les petits comme par les grands. L’année dernière, sollicités par vos services, Paint-Ball 2000, dynamique commerçant de la rue des Vieux Moulins, a organisé en un temps record, à ses frais, un mini terrain d’exhibition très spectaculaire au pied des remparts : un vrai succès !
Cette année, beaucoup espéraient retrouver cette animation d’ailleurs annoncée dans votre plaquette. Tel ne fut pas le cas malheureusement, ce qui obligea vos services à publier un erratum inséré à la dernière minute dans toutes les plaquettes. Pourquoi ce changement qui, outre le préjudice causé au commerçant concerné, suscite de nombreuses questions auxquelles j’en suis certain, vous aurez à coeur de répondre ?


Autre exemple d’animation ô combien symbolique : la Confrérie du Brie, fierté de notre ville dont les couleurs chatoyantes, la bonne humeur, la saveur et l’authenticité devraient constituer l’attraction majeure du dimanche matin, quelque peu morose.
Pourquoi ne pas imaginer un grand défilé à travers la ville, associant nos amis de Basildon et d’Heilingenhaus, bannières au vent, fanfare en tête qui s’achèverait place de l’Hôtel de Ville où seraient proclamés sur le parvis les résultats du concours et intronisés en grandes pompes les nouveaux membres de cette auguste confrérie. La fête se terminerait comme il se doit à Meaux par une dégustation populaire de Brie, arrosée d’un petit verre de Givry, à boire avec modération…



Vous remerciant de l’attention que vous voudrez bien porter à ces quelques questions choisies parmi tant d’autres,
Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à l’assurance de ma considération."
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum