Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2854
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Les SDF indésirables à Meaux (article Le Parisien)

le Mer 06 Juil 2011, 16:16
Article repris du Parisien.

LES SDF INDESIABLES A MEAUX
Par VALENTINE ROUSSEAU (Publié le 06.07.2011)

Le maire de Meaux réclame davantage de sévérité avec la « mendicité agressive » et la police tente de déloger les sans-abri qui dorment sous les ponts.




MEAUX, PONT CORNILLON, SOUS LE SQUARE CECCALDI, lundi vers 17 HEURES. Quatre policiers municipaux et trois policiers nationaux sont venus contrôler les papiers de SDF installés sous le pont. Ils ont essayé de les faire partir, mais la tentative a finalement été abandonnée. (lp/arnaud journois.)

«Un flash-ball sorti de la ceinture, pour l’intimidation. Puis rangé aussitôt à la vue des journalistes. Lundi, en fin de journée, quatre policiers municipaux ont débarqué à l’ancienne écluse, sous le pont de la rue Cornillon à Meaux. Leur mission : faire partir les SDF qui dorment sur des matelas, dans ce lieu isolé des regards, en surplomb de l’écluse.

Les sans-abri ont déjà été délogés du pont Foch avant la Fête de l’eau des 25 et 26 juin.

« Copé veut se débarrasser de nous, c’est devenu la chasse aux SDF », lance Faboo, 31 ans, dont « quatorze ans de bitume ». Ce grand gaillard à l’allure de Viking, à Meaux depuis quatre ans, n’a pas vraiment envie de « jouer à cache-cache » avec la police.

Lundi soir, aux côtés des quatre policiers municipaux, trois policiers nationaux ont effectué un contrôle d’identité. « Il va falloir partir d’ici », leur explique un agent. « Mais pourquoi? » s’enquièrent les SDF. « Je n’ai pas de réponse à vos questions », répond, désemparé, le policier du commissariat.

Ils seraient quarante-cinq en centre-ville et à Beauval

Cette tentative, finalement abandonnée, découle directement de la volonté du maire. Au dernier conseil municipal, Jean-François Copé s’est emporté contre la « recrudescence » de SDF à Meaux : « Je suis inquiet. Ils ont une mendicité agressive, j’ai de plus en plus de plaintes d’habitants et de commerçants. Je demande à la police dès à présent de faire appliquer à la lettre tous les arrêtés municipaux et d’intervenir à chaque comportement agressif. » Une recrudescence constatée à Meaux depuis plus d’un an, avec environ quarante-cinq sans-abri en centre-ville et à Beauval.

Le commissaire Philippe Tireloque confirme que ses hommes verbalisent « les ivresses publiques manifestes, les tapages diurnes et nocturnes ». Les sans-abri ont été expulsés en décembre de leur squat d’une école, vide depuis plusieurs années. Et depuis le printemps, l’association la Rose des vents a dû fermer son accueil de jour pour sans-abri à 13h30, au lieu de 16 heures l’été dernier, à la suite d’une baisse de subventions d’Etat. Les policiers orientaient lundi soir les SDF vers la maison des solidarités du conseil général pour trouver un toit. Sauf que ce n’est pas le département mais l’Etat qui finance l’hébergement d’urgence et que les crédits ont donc baissé de 10% à 12% par rapport à 2010, selon les associations. Vincent Eblé, président PS du conseil général, a envoyé hier une lettre au préfet pour s’indigner de la « multiplication de personnes seules, mais aussi de familles entières à la rue ».
»

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Riverain
Riverain
Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 29/12/2008
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les SDF indésirables à Meaux (article Le Parisien)

le Mer 06 Juil 2011, 20:33
Ceci me choque, tous ceux qui mendient ne sont pas agressifs et la plupart d'entre eux n'on pas choisis cette situation.
Ce serait bien mieux de leur trouver des solutions pérennes...

avatar
Résident à mi-temps
Résident à mi-temps
Masculin Nombre de messages : 70
Age : 58
Localisation : Beauval - Canal Sud
Date d'inscription : 20/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les SDF indésirables à Meaux (article Le Parisien)

le Jeu 07 Juil 2011, 00:34
Je suis aussi choqué que vous Thierry par cet article, mais à Meaux, il doit y avoir péril, vous pensez 45 SDF..... soit 0,1% de la population, si tant soit est que la municipalité puisse chiffrer une population mobile et hétéroclite qui comprend clochards, routards, paumés et malheureux qui s'abrite tant bien que mal sous les ponts, dans quelques squats, la gare ou les sous-sol de l’hôpital

Il y a quelques années, JFC disait vouloir transformer la ville en Saint-Germain-des-Prés... Alors le SDF gène, gâche le paysage et la conscience des bonnes gens, on le chasse comme les romanichels au moyen age ou on prend des arrêtés municipaux hypocrites interdisant la consommation d'alcool sur la voie publique ou la présence de chiens ou d'attroupement.

Mais surtout, on ne s'interroge pas sur le pourquoi de leur situation, avouer laisser des dizaines de milliers d'êtres humains dans le caniveau, ça empêche les braves gens de s'endormir en écoutant le dernier Cd des Enfoirés !

Qu'elle est loin la promesse de Nicolas Sarkozy : zéro SDF en 2008..... peut être pour 2012 !!!





avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2854
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Les SDF indésirables à Meaux (article Le Parisien)

le Jeu 07 Juil 2011, 11:00
Moi je peux comprendre la gène quand il s'agit de se retrouver face à une bande alcoolisée** qui gueule et peut se montrer menaçante. Il y a eu une drôle de bande qui trainait dans le centre ville fut une période et franchement vous n'aviez pas envie de les croiser. Mais il me semble qu'il y a un moment qu'on en les voit plus.
De même dormir sous les ponts est inacceptable. Mais pas parce que ça fait moche dans le paysage. Parce que c'est indigne. Et il n'est absolument pas compréhensible qu'on ne puisse pas trouver de solution de logements, même temporaire à une 50aine de personnes. Ce ne sont pas les locaux vides (d'ailleurs pourquoi expulser les gens de l'école du marché, alors qu'elle est promise à la démolition...), ni les terrains libres qui manquent. Quelques tentes de camping ou quelques lits dans deux trois lieux de la ville, avec quelques personnes pour surveiller les affaires ou signaler les problèmes éventuels (ah bah non zut, tous les emplois saisonniers sont à la plage), est-ce vraiment insupportable au budget de la ville ?


** L'alcoolisme est un VRAI problème ! Et prendre un arrêté d'interdiction de consommation d'alcool sur la voix publique en ce sens est UNE solution. Les sdf n'étaient d'ailleurs pas les seuls visés par cet arrêté. Pour une fois que la ville prend une décision qui va dans le bon sens...

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les SDF indésirables à Meaux (article Le Parisien)

le Ven 08 Juil 2011, 22:12
J'ai signalé, moi des skins en treillis et crâne rasé au marche, qui avaient une attitude TRES agressive.

On va les calmer quand, ceux là?
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2854
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Les SDF indésirables à Meaux (article Le Parisien)

le Ven 15 Juil 2011, 18:10
La réponse du berger à la bergère > c'est la lettre du maire (juillet 2011)



source > http://www.ville-meaux.fr/IMG/pdf/LETTRE_juillet-2011.pdf

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les SDF indésirables à Meaux (article Le Parisien)

le Sam 16 Juil 2011, 11:24
C'est hélas infiniment plus compliqué que ça et le volet "tout répressif" ou peu s'en faut (l'alibi de la psychologue ambulante, sans doute sur des patins à roulettes?) de la mairie censé régler le problème tout comme l'idée ancrée que c'est un manque de logement qui est la cause de l'existence des SDF sont hélas bien ancrées tout comme la croyance dans la distinction entre mauvais et bons clodos, ces derniers catalogués "heureux"

Je vous renvoie tous à la lecture de cet ouvrage fondamental, sur la problématique des SDF

http://www.psycho-ressources.com/bibli/clochards-de-paris.html

La critique du livre certes, mais aussi le texte initial (difficile)

Certes il faut des lieux d'hébergement (notez que dès que les températures hivernales s'élèvent, 90% de ceux ci ferment, comme si le seul problème était le froid - or celui ci est "mineur" eu égard aux autres), mais il faut bien d'autres choses à commencer par un changement profond de mentalité.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum