Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Démolition des tours G, H et I (dimanche 26 juin 2011)

le Ven 24 Juin 2011, 19:19
Dimanche 26 juin
à 15h
le quartier de la Pierre Collinet aura totalement disparu
Après la démolition par foudroyage des 3 dernières tours du Grand ensemble des années 1960. Une page se tourne de l'histoire urbaine de Meaux. Entre souvenirs et regrets...

-----------

Démolition des tours G, H et I
(source : site Officiel de la Ville de Meaux)

Le dimanche 26 juin à 15h très exactement, les tours Genêt, Hortensia et Iris seront démolies selon la technique de l’implosion par foudroyage intégral. Construites dans les années 1960, elles abritaient 252 logements. Leur démolition symbolise la fin des démolitions du quartier de la Pierre-Collinet, qui devient chaque jour un peu plus le quartier Dunant.

Cette démolition est la suite d’une longue série dans le quartier puisque les barres Églantine (1990), Dahlia (1997), Capucine (2000), Acacia, Bleuet (2004) et Fougères (2008) ont déjà été détruites. Dans le quartier voisin de Beauval, les caravelles Chenonceau (2002), Champagne (2005), Cheverny (2006) et Cornouailles (2007) ont également été remplacées par des logements à taille humaine.

La démolition de ces bâtiments incarne la volonté forte de la Municipalité conduite par Jean-François Copé de continuer à moderniser chacun des quartiers de Meaux. Elle s’inscrit pleinement dans le Programme de Rénovation Urbaine obtenu en 2004 pour donner un nouveau visage aux quartiers de Beauval et de Dunant et offrir une meilleure qualité de vie à leurs habitants.

Conformément aux engagements de l’équipe municipale de valoriser la mixité sociale dans tous les quartiers, 252 logements à taille humaine (maximum 4 étages) et diversifiés seront reconstruits en remplacement de ces tours.

Les services de la Ville et de Meaux Habitat préparent depuis avril 2006, date à laquelle elle a été actée, la démolition des tours G, H et I. Ainsi, les 228 familles qui habitaient ces tours ont été relogées par Meaux Habitat, en partenariat avec d’autres bailleurs meldois, entre 2008 et 2010.

Le coût total de l’opération (démolition technique, relogement, déménagements, honoraires, etc.) s’élève à 4,7 millions d’euros, financé à hauteur de 3 millions d’euros par l’ANRU et 1,7 million d’euros par Meaux Habitat.

Le 26 juin prochain, par mesure de sécurité, Meaux Habitat et la Ville feront évacuer 542 logements situés dans un rayon de 200 m autour des bâtiments. Tous les Meldois seront invités à se regrouper pour assister à la démolition des tours G, H et I depuis le Stade Corrazza.

Avec cette opération, la Municipalité fait un pas supplémentaire vers son objectif de reconquête des quartiers de Beauval et de Dunant en les arrimant définitivement au reste de la ville.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Démolition des tours G, H et I (dimanche 26 juin 2011)

le Ven 24 Juin 2011, 19:26
La réaction de Patrick Mavré (élu d'opposition), sur son blog.

A propos des tours, de la Pierre Collinet et de Beauval

« Le 26 juin prochain aura lieu la démolition des 3 tours de la Pierre Collinet.

Avec ces 3 tours c’est tout un pan de ville qui va s’écrouler définitivement et le paysage meldois ne sera plus tout à fait le même. Personne ne niera la nécessité de restructurer des quartiers et démolir des immeubles qui n’étaient plus adaptés à la vie collective de maintenant.

Et pourtant ? Ne doit-on pas voir en ces démolitions un échec cuisant de notre société et de son incapacité à régler bon nombre de problèmes économiques et sociaux.

Et pourtant, la Pierre Collinet fut une belle aventure urbaine et humaine. Beaucoup ont pu y trouver un logement confortable à la place du taudis du Marché, du Faubourg ou des villages environnants, d’ailleurs, en cliquant ici ***, pouvez télécharger le document édité en 1966 par le ministère de la construction (oui oui, c’est bien son nom!) sur le projet « Collinet » avec les plans de ce dernier.

Que doivent penser, au moment de la démolition, les travailleurs du Bâtiment, immigrés pour beaucoup, qui ont sué sang et eau pour construire ces immeubles et qui voient partir en quelques secondes le fruit de leur labeur de plusieurs années. Certains habitent encore à Meaux, depuis plusieurs dizaines d’années ; et notre Pays ne les a même pas reconnu comme des citoyens à part entière. Encore un échec cuisant de notre société.

Pour les tours du quartier A de Beauval, la problématique est bien différente. Les résidents des tours A ne quitteraient pas un taudis mais un logement spacieux et, somme toute, confortable. Ils ont en tête l’exemple de Collinet et des Caravelles : leur situation sociale encore dégradée les exclura des nouvelles constructions. Ils savent bien que l’étau se resserre. Pour eux, sauver leur immeuble et garder leur logement est une question de survie.»

------------
*** Un document déjà diffusé sur Meaux (le blog) en 2008, par votre serviteur Cool > http://meaux.over-blog.net/article-19122912.html

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Démolition des tours G, H et I (dimanche 26 juin 2011)

le Dim 26 Juin 2011, 21:29
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils sont rapides au Parisien ! >

Meaux : le quartier de la Pierre-Collinet n'existe plus
Par Valentine Rousseau (Publié le 26.06.2011)


Les trois dernières tours du quartier de la Pierre-Collinet à Meaux ont été détruites à l'explosif.
(LP/ARNAUD JOURNOIS.)


«Les tours de 22 étages portaient des noms de fleurs, Hortensia, Genêt et Iris. Mais le quartier fut le plus sensible de Meaux (Seine-et-Marne) dans les années 1990 à 2000. Depuis cet après-midi, la Pierre-Collinet n’existe plus. Les trois dernières tours de 66 m ont implosé à 15 heures, par foudroyage intégral. C’est le dernier volet du programme de rénovation urbaine engagé depuis plus de dix ans par la ville de Meaux.
Collinet a déjà vu disparaître six barres. Pour gommer l’image négative qui colle à ce quartier de 5000 habitants, le maire, Jean-François Copé, préfère l’appeler désormais Dunant, du nom de la rue principale qui le traverse.

Ce quartier devait à l’origine porter le doux nom de Ville-Radieuse. L’architecte Le Corbusier voulait créer le plus important de ses projets d’urbanisme, avec 2000 logements. Une idée germée au lendemain de l’appel de l’abbé Pierre, réclamant en 1954 un toit pour les plus pauvres.

Mais Le Corbusier abandonne en 1960. C’est finalement Jean Ginsberg qui bâtira le grand ensemble de la Pierre-Collinet : 1860 logements équipés de salles de bains, de toilettes individuelles. Le grand luxe, pris d’assaut par des médecins, des avocats, des policiers.

« Un merveilleux jardin d’aventure »

Le quartier est alors décrit comme « un merveilleux jardin d’aventure » pour les enfants. Mais dans les années 1990, la délinquance grandit. SOS Médecins ne se déplace plus, les feux tricolores deviennent clignotants, pour éviter aux conducteurs d’être dépouillés au feu rouge, les agressions se systématisent.

Les barres déjà tombées ont laissé place à des petites résidences, de la mixité entre petites maisons, logements sociaux, loyers modérés. La rénovation urbaine a permis à Meaux de réduire de 54% à 47% son taux de logements sociaux. Jean-François Copé veut désormais achever la rénovation urbaine du quartier voisin de Beauval, où quatre immeubles ont été détruits depuis dix ans. Les neuf derniers, soit 1500 logements, doivent aussi tomber.»







---------

Repères
- 1990 : première démolition à Meaux, Eglantine s’effondre à Collinet, sous le mandat du maire socialiste Jean Lion.
- 1997 : démolition de la barre Dahlia, Jean-François Copé est maire depuis deux ans. Puis se succèdent quatre barres, en 2000, 2004 et 2008.
- Octobre 2004 : Meaux est l’une des premières villes de France à signer une convention avec l’Agence nationale pour la rénovation urbaine.
- 4,7 M€ : le coût de la démolition d’aujourd’hui, financée à hauteur de 3 M€ par l’Etat.
- 76% des 252 appartements étaient occupés au moment du relogement des familles.
- 92% des familles ont été relogées à Meaux : 36 sont restées dans le quartier, 156 sont allées à Beauval, seconde zone urbaine sensible de Meaux et 18 en centre-ville.


Dernière édition par Fabien B. le Mar 28 Juin 2011, 14:02, édité 1 fois

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Démolition des tours G, H et I (dimanche 26 juin 2011)

le Dim 26 Juin 2011, 21:52
Et un petit photo montage de ma composition Wink >



Dernière édition par Fabien B. le Lun 27 Juin 2011, 11:12, édité 2 fois

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 163
Age : 32
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 11/04/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Démolition des tours G, H et I (dimanche 26 juin 2011)

le Lun 27 Juin 2011, 01:18
Très joli montage photo qui malheureusement souffre d'une compression JPEG un peu dégeu. J'ai pris quelques photos aussi, moins bien cadrées, perché en haut d'une clôture derrière le Club Hippique.

Sinon, le discours habituel du vieux con nostalgique (je sais que ça pourra en choquer certains, quand on sait l'état épouvantable dans lequel était ces trucs) mais une fois de plus... détruire ça... pour construire... ÇA ??! Bref, vous commencez à me connaître !

À noter que la Pierre Collinet de Ginsberg n'a pas complètement disparue, puisque subsiste le bâtiment « prototype » qui pour le coup, sera conservé j'espère.


source: google street view
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Démolition des tours G, H et I (dimanche 26 juin 2011)

le Lun 27 Juin 2011, 11:20
@ téel... yep la qualité est un peu dégueu comme vous dites ! Et pourtant j'ai téléverser une image en qualité maximale (100%) de jpeg optimisé pour le web...et ça pixelise quand même comme une image en qualité moyenne (WTF Question ) Alors soit toshop il aime pas les images en noir et blanc, soit servimg traficote les images qu'on lui envoie, soit je ne sais plus optimisé les images pour le web Neutral ... Va falloir que j'me penche sur la question.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Démolition des tours G, H et I (dimanche 26 juin 2011)

le Lun 27 Juin 2011, 11:29
Je téléverse une nouvelle fois le document publicitaire de 1966 présentant la Pierre Collinet, cité plus haut dans l'article de Patrick Mavré, et que j'avais reproduit dans le cadre de Meaux (le blog). (cliquez sur l'image ci-dessous pour télécharger le document)


.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 163
Age : 32
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 11/04/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Démolition des tours G, H et I (dimanche 26 juin 2011)

le Lun 27 Juin 2011, 22:44
À noter : la disposition des appartements, directement inspirée des cités radieuses du Corbusier (*) qui offre des espaces vraiment petits, mais intéressants. Après, comme beaucoup de choses, ils ont très mal vieilli, pour des raisons structurelles, architecturales, sociologiques etc... j’attends de voir quel sera l'état des logements (« à taille humaine » tels que nous les vante les promoteurs) d'ici une quinzaine d'année...


(*) LOL : l'auto correcteur facétieux me propose de remplacer Corbusier par « couscoussier » ! Ça me fait rire...
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Démolition des tours G, H et I (dimanche 26 juin 2011)

le Mar 28 Juin 2011, 14:37
Mais qu'est-ce qui ne vieilli pas "très mal"... si on ne l'entretiens pas ? Même les plus beau bâtiments deviennent des ruines. Mais sans aller jusque là, il me semble qu'on trouve plus d'appartements insalubres et en mauvais état dans l'ancien que dans des constructions récentes. Bien entendu il y a la question des matériaux utilisés. Et dans le cas qui nous intéresse ici, comme on construisait dans l'urgence, et pour que ça ne dure pas (en fait ces tours auraient du disparaître bien avant), on n'a sans doute pas investit dans des matériaux de qualités (c'était aussi des opérations très "juteuses" ces grands ensembles). Cela dit, les façades en mosaïques n'ont jamais été ravalées... alors que la cité administrative plus récente (construite dans les années 90) a bien plus mal vieilli, du moins en façade.

Je partage votre avis sur les constructions neuves et les projets immobiliers récents. Dont je ne sais pas si ils sont de construction médiocre, mais en qualité architecturale, urbaine, fonctionnelle, de composition de façade... beaucoup sont médiocres. Ce qui peut faire la différence c'est la façon dont les habitants vont pouvoir s'approprier le lieu et se sentir investit dedans. Evidemment une tour comme celles de la Pierre Collinet, uniquement destinée à des logements sociaux, ne sera jamais investit par ses habitants. Et même si ceux-ci avaient eu accès à la propriété, une tour est une charge très lourde en entretient et restauration. Des tours qui sont des copropriétés privées il en existe à Meaux : la résidence de la plage, la tour du verseau... ça peut fonctionner, mais à quel prix ? Et combien l'es offcies HLM, qui au final étaient les seuls à pouvoir supporter la charge de ces bâtiments monumentaux, ont-ils gagné/perdu d'argent sur ces bâtiments, à leur entretiens, ou réparation... Ça je serais intéressé de le savoir ^^. La Pierre Collinet pourrait être un excellent cas d'école : "du projet à la disparition : quel est le coût d'un grand ensemble ?"

-----------

La question de la propriété c'est quand même, je pense, ce qui tient tout projet de ce genre (et les tours des années 60 ne sont pas tellement différentes sur certains aspects de certains projets actuels occupant tout un pâté de maison). Là où les résidents s'investiront, les bâtiments dureront. Là où on aura trop fait d'investissement locatif ça se dégradera.

----------

Enfin je continu de me demander, si Le Corbusier avait réussi à construire son projet de ville radieuse à Meaux, ce qui l'en serait devenu... Sans doute l'une des plus grandes occasions ratées de Meaux (la Ville des occasions ratées ^^), mais peut-être un énorme problème aussi !

----------

PS : je ferais bien le souhait que la maison de quartier Edith Giraud soit restaurée et redevienne pour parti le bâtiment témoin de la Pierre Collinet. Ce serait un excellent travail patrimonial, et de mémoire sur la ville !

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Démolition des tours G, H et I (dimanche 26 juin 2011)

le Mar 28 Juin 2011, 15:31
Ces ensembles ont été amortis en 15a! Je demeure persuadé que si on les avait entretenus voire si on les avait offerts à prix réduits à leurs occupants des ce moment ils seraient restés en bon état, avec une mixité sociale d'origine conservée
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Démolition des tours G, H et I (dimanche 26 juin 2011)

le Mer 29 Juin 2011, 14:59
benjamin a écrit:Ces ensembles ont été amortis en 15a!
Va falloir argumenter Benjamin... quelles sont vos sources ?

benjamin a écrit:Je demeure persuadé que si on les avait entretenus voire si on les avait offerts à prix réduits à leurs occupants des ce moment ils seraient restés en bon état, avec une mixité sociale d'origine conservée

Le problème de la mixité sociale... c'est que ça s'oppose d'abord à une réalité qui est la tendance de chacun à "l'entre soit". Même si les classes sociales telles qu'on se les imagine ont tendances à ne plus être une réalité tangible aujourd'hui, les ouvriers et petits employés ne se mélangent pas avec les cadres ou les professions libérales. Cette réalité elle est TRES marquée à Meaux. Et puis il y a la façon dont la politique d'attribution des logements sociaux fonctionne bien sur, mais aussi la forme construite qu'on a choisi, et que l'on continu de choisir le plus souvent, et qui revient à concentrer tous les logements dans un seul bâtiment. Et cela ne joue pas non plus en faveur d'une quelconque mixité... Est-ce plus commode en terme de gestion ? Peut-être. Est-ce le meilleur choix ? Non. Un bon logement social, c'est un logement social qui ne ressemble pas à un logement social. En ça on a aussi la justification de la démolition des grands ensemble.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Démolition des tours G, H et I (dimanche 26 juin 2011)

le Mer 29 Juin 2011, 15:02
Je vous signale un article paru sur Atome77, rempli de détails techniques >

Démolition des tours Genêt, Hortensia et Iris à Meaux

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Démolition des tours G, H et I (dimanche 26 juin 2011)

le Mer 29 Juin 2011, 16:13
Fabien, mes sources sont des informations multiples liées non à la Pierre Collinet mais à tous ces grands ensembles construits sous la IVe République et au début de la Ve... Ensembles qui n'en déplaise à ceux qui les voient avec des yeux de 2011 furent des progrès sociaux considérables.

Leur amortissement était bel et bien étudié sur une période allant de 15 ans à 18 ans et la Pierre Co étant située loin de Paris à un endroit où le foncier était peu cher, j'extrapole en disant 15 ans... mais je ne crois pas me tromper!


Ces ensembles ont permis:

- de gérer l'après guerre (1.300.000 immeubles détruits totalement ou partiellement)
- d'absorber l'exode rural massif (10.000.000 de gens en 15 ans)
- de loger les rapatriés d'Algérie (1.400.000 personnes)
- de gérer la forte natalité de l'époque
- de "débidonvilliser" en très grande partie la France (hiver 56 de l'abbé Pierre..., bidonville de Nanterre entre autres, "poudrettes", cités d’urgence, etc.)

Vous ne m'empêcherez pas de crier de rage devant le fait qu'au XXIe siècle, alors que 400.000 logements sociaux de plus suffiraient à résoudre 95% des problèmes, on soit incapable d'accomplir cet effort sur une décennie! C'est ce qu'on faisait en moins d'un an à l'époque... mais 400.000 logements à bâtir là où il n'y en a pas, en décuplant (a minima) l'amende due par les communes défaillantes dont pas mal sont gérées par des bobos bien pensants (mourir pour le peuple pourquoi pas... vivre avec lui, quelle horreur!) plus 400.000 à démolir et à rebâtir pour décongestionner des villes qui en ont trop.

Bref 800.000 en plus en un quinquennat!


______________

Je fais partie de cette génération, qui à l'âge de 10 ans est passée de la chambre de bonne où il faisait 45° l'été et 12° l'hiver malgré un poêle chauffé au rouge, sans eau courante, avec les WC à la turque puants au fond du (long) couloir à se partager entre 8 ménages, à un HLM.

Pour un loyer qui représentait le quart du revenu de mes parents, ils n'avaient pas le droit aux allocations logement pour cause d'habitat "pas dans les normes" - qu'on était incapables de leur fournir: 10 ans de liste d'attente!


Petit garçon, le jour de l'emménagement dans un F3, j'ai été ébloui par la salle d'eau (minable selon nos critères avec sa petite baignoire sabot): fin des bains publics avec mon père le samedi après midi une fois par semaine...impossible que j'y aille seul plus souvent à cause des pervers possibles omniprésents dans ces lieux alors que pour sauter les ruisseaux dans les rues comme tous les titis parigots, il n'y avait pas de problème réel: tout le quartier jetait un œil sur tous les gosses.

Quand je transpirais par trop ou que je m'étais viandé dans un caniveau, ma mère devait cavaler pour ramener 10 l d'eau à chauffer sur une gazinière pour me décrasser dans un tub.
Au bas mot une heure et je ne dis pas l'inconfort comme la difficulté, pour mes parents, de se laver eux mêmes dans l'intimité.

___________________

Déménagement, enfin, dans un F3
aux Pavillons sous Bois (ménage "ouvrier", deux enfants, un de dix ans et un nourrisson)
en 1961

Quand j'ouvrais un placard... je le prenais pour une petite pièce (authentique!) et je ne vous dis pas l'ascenseur, qui me semblait le comble du luxe!

Alors il ne faut pas qu'on dise de mal devant moi des ensembles HLM des années 60
! (en plus grâce à l'allocation logement, mes parents payaient moins pour habiter dans ces conditions qu'avant dans leur taudis!)


1974, 13 ans après l'emménagement... la société HLM qui logeait mes parents a constaté que les logements étaient amortis et les a vendus au quart de leur valeur (avec un crédit à 100% plus les frais de notaire à sortir, 6% du prix) à ceux qui voulaient acheter (75% des occupants ont fait ce choix, qui au bout de 2 ans payaient en traites trois fois moins que les locataires!)
De ce fait si la mixité sociale a diminué, cette cité est devenue néanmoins résidence et est restée très vivable. Encore de nos jours en 2011: j'y ai des amis que je visite de temps à autre et je le constate. Très peu de frais généraux, ce qui compense largement le surcoût du chauffage dû à la construction initiale... on ne faisait pas gaffe à ces détails quand le baril de pétrole ne valait rien.

De 1965 à 1968, j'allais régulièrement visiter des copains déménagés des Pavillons sous bois vers la Pierre Collinet (à vélo, à 14a, saluez le sportif! Par les petites routes et le chemin de halage du canal au retour, 80km les jeudis après-midis^^).

Leur famille avait quitté leur HLM pour en trouver un meilleur, là bas
. La Pierre Co c'était vaste, original, "à la campagne". Et on trouvait des ouvriers, des employés, des enseignants, des techniciens supérieurs et des cadres.


Vous ne m'enlèverez pas de l'esprit que si en 1980, quand la Pierre Co était encore très "vivable" on avait facilité cet accès à la propriété, une certaine forme de mixité sociale serait restée, même atténuée. En tout cas cela n'aurait pas été le quart monde constaté de nos jours. Là tous ceux qui ont voulu acheter un logement sont partis... ne sont demeurés que ceux qui n'avaient pas les moyens de faire comme eux ou de louer plus cher ailleurs.

Fin du "www.mylife.com", mais je le crois explicite...


Dernière édition par benjamin le Mer 29 Juin 2011, 23:55, édité 2 fois
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Démolition des tours G, H et I (dimanche 26 juin 2011)

le Mer 29 Juin 2011, 22:57
Très explicite Wink

Raison de plus pour militer pour un lieu qui permettrait de retrouver le souvenir de ces grands ensemble !

-----------

Vous donnez un mot important dans votre témoignage : RESIDENCE ! Le fait de résider, et non pas de "passer" c'est ça qui fait la différence ! Sur de nombreux points on pourrait considérer que ce qui carectérise Meaux aujourd'hui et qui la déssert grandement, est que c'est une ville où on "passe" !

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum