Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
moukhine
Invité

Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Lun 30 Mai 2011, 14:51





Lettre ouverte à Monsieur Jean-François COPÉ, Maire de Meaux

Meaux, le 27 mai 2011
Monsieur le Maire,

L’un des arbres les plus remarquables de notre ville, qui malheureusement en possède très peu, est certainement ce majestueux Ginkgo Biloba, l’arbre aux mille écus, resplendissant à l’automne, planté au XIXe siècle dans la propriété sise 1, rue Alfred Maury, à quelques mètres de l’Office du Tourisme, au cœur du centre historique.

Savez-vous que cet arbre, unique à Meaux, sera abattu lundi 30 mai si vous n’intervenez pas ?
(cf. information diffusée aux riverains par l’entreprise Joyeux de Grisy-Suisnes)

En raison de son grand âge ? NON ! Cet arbre, unique survivant de son espèce peut vivre plus de mille ans. Le Jardin des Plantes possède deux magnifiques spécimens plantés en 1795.

En raison de la dangerosité de ses racines ? NON ! Cet arbre sacré en Chine et au Japon trône paisiblement au milieu d’un parc centenaire.

En raison d’une maladie ? NON ! Le seul arbre qui ait survécu à l’explosion nucléaire d’Hiroshima est un Ginkgo Biloba…

Simplement pour laisser place à un immeuble collectif, un de plus... Du béton, encore du béton, toujours du béton !
Le permis de construire n°77284071142T1 a été délivré par vos services à la Sté RGC de Soignolles le 01/02/2008 et prorogé pour un an par arrêté municipal du 1/12/2010 ; puis il a fait l’objet d’un transfert à la société SÉZAME de Villemomble par arrêté municipal du 4 /02/2011.
La déclaration d’ouverture de chantier est datée du 15/02/2011.

Vous avez placé votre troisième mandat sous le signe du Développement Durable… C’est pourquoi nous voulons croire que vous aurez à cœur de sauver cet arbre exceptionnel, patrimoine vivant qui valorise et protège notre cité.
Afin qu’une telle situation ne se reproduise plus à l’avenir, il nous paraît indispensable de procéder à un recensement précis de tous les arbres remarquables de notre ville, en vu de leur classement, qu’ils soient dans le domaine public ou privé.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, à l’assurance de notre considération.

Pour le Bureau, le président


André MOUKHINE-FORTIER


6, avenue Georges Clemenceau 77100 MEAUX - ame.meaux@hotmail.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Lun 30 Mai 2011, 16:01
Ça vient un peu tard comme réclamation, non ? L'abattage était programmé pour aujourd'hui ?

Je comprends votre démarche... Mais est-ce que cet arbre avait une vraie valeur de patrimoine végétal pour la ville ? Une photo n'aurait pas été du luxe. Tiens et si vous vouliez vous rendre utile monsieur Moukhine-Fortier, pourquoi ne pas vous lancer avec votre association dans un inventaire des plantations, arbres et végétaux à valeurs patrimoniale ou d'intérêt pour la ville de Meaux (et son agglomération) ? Sous forme de fiches : photo du sujet végétal, son essence, son âge, la date de sa plantation, son histoire (si il en as une), si il appartient au domaine public ou privé, etc. Ça donnerait sans doute du poids à vos futures intervention, et cela serait sans doute utile à la ville et sa politique de développement durable.

Il me semble qu'il y a deux chênes multi-séculaire dans la forêt de Montceaux (dotn un de plus de 500 ans)... Allé ça en fait déjà 2 ! Vous faite la suite ? Very Happy

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 174
Age : 33
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 01/07/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Mar 31 Mai 2011, 16:19
Arbre abattu...

Comme ça, c'est fait!

Développement Durable... Entre ce qui est déjà existant et la création de nouveaux bâtiments, le choix est vite fait!

Cet espèce d'arbre est menacé d'extinction, Meaux avait le privilège d'en avoir un en excellente santé. Il le coupe, juste ridicule!

Mais bon peut-être n'y avait il pas de solution de déplacement. Il est clairement plus important de loger des gens "pauvres" ou peu argenté...

Enfin j'espère que ce sera dans une vertu sociale!

avatar
Résident à mi-temps
Résident à mi-temps
Masculin Nombre de messages : 70
Age : 58
Localisation : Beauval - Canal Sud
Date d'inscription : 20/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Mar 31 Mai 2011, 23:40
Grobool a écrit: loger des gens "pauvres" ou peu argenté...
comme la majorité des programmes immobiliers de Meaux lol! Heureusement que l'OPAC a acheté quelques appartements Kaufmann vers le patis

Ce malheureux arbre n'aura été qu'un dégât collatéral au bétonnage de Meaux voulu par notre Edile qui s'est trouvé un "Sim City" grandeur nature avec démolition, construction, renouvellement de population, etc... il ne manquerait plus qu'un "Godzilla" pour parfaire le jeu !

Je passe la rénovation urbaine nécessaire et approuvée dans l'ensemble par les Meldois, mais pour ce qui est des multiples chantiers en cours où le moindre m² d'herbe folle devient résidence, à fleur de caniveau pour certaines, bonjour les éco quartiers et la coulée verte qui aura un aspect bien bitumineux sur le futur des facades, alors l'avenir des arbres meldois, c'est bien le cadet de ses soucis puisqu'ils seront de toute façon remplacés par des espèces chétives ornées de 5 feuilles bien frêles pour assurer la captation de co² d'un Ginkgo ou autre platane déclaré nuisible au stationnement automobile, mais le nombre y sera, et toc nous répondra t'il.
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 163
Age : 32
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 11/04/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Mer 01 Juin 2011, 23:55
Les arbres dans la ville sont toujours un sujet sensible. On l'a déjà évoqué à propos de l'abattage des arbres du cours de Verdun : ne perdez pas de vue qu'un arbre est un être vivant, et que tôt ou tard il finira sa vie et il faudra l'abattre, en replanter, afin que commencer un nouveau cycle ! Je suis bien sûr sensible à l'abattage des arbres, et j'ai toujours un petit pincement au cœur quand un spécimen noble et magnifique se voit débité en planches ; il faut s'indigner, certes, mais pour les bonnes raisons. Densifier le centre des villes est une logique qui s'inscrit dans un développement durable, et s'il faut sacrifier des arbres pour lutter contre l'étalement urbain, autrement plus nocif pour l'environnement (consommation d'énergies fossiles, artificialisation des sols, amoindrissements des écosystèmes) c'est pas grand chose. Nan, je pense que s'il y a des raisons de s'indigner de ces abattages, c'est que trop souvent, ils laissent place à des constructions indignes et lamentables. C'est ça le vrai scandale...
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Jeu 02 Juin 2011, 14:40
@Téel +1 Very Happy

Et je rajouterais... S'indigner aussi des projets d'aménagement d'espaces publics nuls ^^.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Mar 07 Juin 2011, 11:56
Article du Parisien >

Malgré les protestations, l’arbre géant a été abattu
par Valentine Rousseau (Publié le 31.05.2011)

Il restait un tronc nu hier après-midi, débarrassé de son lourd feuillage. L’abattage du ginkgo biloba, au 1, rue Alfred-Maury, a commencé hier matin. Il faudra trois élagueurs durant trois jours pour en venir à bout. Cet arbre vieux d’au moins 150 ans laissera la place à un bâtiment de onze appartements sur une propriété privée.

La ville a délivré le permis de construire au promoteur, considérant que ce ginkgo biloba ne nécessitait pas d’être conservé. « Je suis révolté que Jean-François Copé (NDLR : le maire UMP de Meaux) ne soit pas intervenu auprès du promoteur, s’emporte André Moukhine-Fortier, président de Meaux Environnement. La ville ne peut pas se vanter de se soucier de l’environnement tout en laissant abattre l’un des plus beaux arbres de Meaux, cela n’a pas de sens! »

Hier, les passants s’arrêtaient, interloqués ou désolés. « Cet arbre a la qualité de purifier l’air, j’ai découvert le massacre ce matin par ma fenêtre, s’emporte Christelle, voisine directe de la propriété. Ce ginkgo est somptueux à l’automne avec son feuillage doré. Il donnait du soleil dans la rue même quand le ciel était gris. » Christelle s’étonne que l’arbre ait pu être abattu. « Nous avions voulu couper un sapin bleu centenaire dans notre copropriété, car la résine coulait abondamment sur les fenêtres. Cela nous avait été refusé et le sapin est tombé avec la tempête de 1999. » Sa fille, Marie-Margot, 15 ans, se dit « choquée de couper un bel arbre pour construire des logements ».

L’architecte des Bâtiments de France ne s’est pas opposé à cet abattage. Son avis est nécessaire pour toute construction ou coupe d’arbre en périmètre historique, ce qui est le cas en l’espèce.

Monique Michel, 63 ans, a été gouvernante durant trente-cinq ans dans cette propriété. Une bâtisse de quinze pièces, transformée en appartements. Ronces, mauvaises herbes et poussière ont remplacé la pelouse et les parterres de fleurs. « C’est honteux, s’agite-t-elle. Cet arbre magnifique était élagué tous les cinq ans. Tout ce qui compte aujourd’hui, c’est le profit. »

Jérôme Hutin, photographe des « Arbres remarquables » (Editions Hachette, 2003), se dit « indigné » : « Le ginkgo biloba est un arbre qui a survécu aux bombes d’IHiroshima et de Nagasaki. Il en existe un de plus de 600 ans à Sendai, au Japon meurtri par une nouvelle catastrophe. Préservez celui de Meaux aurait été un bel hommage aux Japonais. Je milite depuis dix ans pour classer les arbres vénérables au Patrimoine mondial. »

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Jeu 09 Juin 2011, 09:42
Sa fille, Marie-Margot, 15 ans, se dit « choquée de couper un bel arbre pour construire des logements ».

Un petit stage dans la rue, pour y passer quelques jours? Ou dans un hôtel meublé pisseux, tenu par un marchand de sommeil? Je suis pour l'éducation par la démonstration, moi.

Je peux comprendre que des riverains aient envie de défendre "leur" arbre. Mais s'il y avait un et un seul motif valable pour en abattre un en ville, c'est incontestablement quand on va faire des logements, vu le déficit actuel. Surtout des logements dans des espaces déjà densifiés, pour éviter le mitage du territoire et l'allongement des transports, autrement ravageurs de l'environnement que la perte d'un arbre, fût-il beau.
avatar
Visiteur
Visiteur
Masculin Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Le Bourget & bientot Meaux
Date d'inscription : 24/02/2011
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.trollcalibur.com

Re: Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Jeu 23 Juin 2011, 00:48

Le Ginkgo Biloba est une espèce menacé d'extinction (source UICN), rien que pour cela, faire des concessions est à mes yeux prioritaires. Surtout que cela améliore la qualité de vie aux alentours, un peu de verdure ne fait que du bien, quelque-soit la classe sociale dont on fait partie.

Le Ginkgo Biloba est une espèce bien plus vieille que l'homme, restons humble! Embarassed
avatar
Résident à mi-temps
Résident à mi-temps
Masculin Nombre de messages : 70
Age : 58
Localisation : Beauval - Canal Sud
Date d'inscription : 20/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Jeu 23 Juin 2011, 23:54
kronn a écrit:
cela améliore la qualité de vie aux alentours, un peu de verdure ne fait que du bien

Je suis bien d'accord avec vous kronn, et désolé, Benjamin de ne pas vous suivre mais la densification d'une ville par apport d'immeubles à l'horizontale comme on le voit à Meaux depuis la fameuse rénovation urbaine n'apportera rien de bon pour l'avenir des populations et de la nature, on voit déjà dans certaines régions les désastres naturels engendrés par le bétonnage à outrance, on voit aussi les désastres engendrées par l'entassement de population (971 hab./km² en IDF)

Si éviter le mitage du territoire et l'allongement des transports reste de bon sens, c'est plus globalement une politique d'aménagement du territoire nationale digne de ce nom qui fait défaut, avec une concentration extraordinaire d'habitant en ile de france (18% de la population française) avec des projets fous d’augmentation de 80 000 âmes par an jusqu'en 2050 soit près de 3 millions d'individus en plus sur un territoire qui en comprend déjà 11 millions.

Et pendant ce même temps des régions entières se désertifient malgré les efforts de leurs élus locaux qui s'efforcent de tout leur possible en matière d’infrastructure et autre pour créer ou conserver un socle de vie à leurs territoires.

Ce Ginkgo Biloba, plus que l'aspect écolo de sa mise à mort, représente le besoin de ses riverains à un proximité quotidienne, une symbiose avec la nature, quelle qu'elle soit, que certains artifices même remarquables comme le parc du Patis ne pourront jamais remplacer.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Ven 24 Juin 2011, 09:07
Au message précédent.

L'augmentation du bassin de population francilien qui est prévue correspond à un accroissement naturel de population et pas à une volonté forcenée de concentrer davantage. Comme vous, je déplore la désertification de régions entières et l'obligation faite à leurs habitants de s'en aller ou de se voir coupés de toute perspective économique mais je ne voudrais pas qu'on agisse de manière coercitive: bloquer autoritairement le développement des métropoles existantes pour contraindre habitants et entrepreneurs à aller ailleurs.

Un Parisien, un Francilien a vocation (sauf quelques rares exemples) à demeurer sur "la terre de ses ancêtres" près de sa famille et de ce fait il vaut prévoir l’augmentation naturelle de population de la région.

Castres et Mazamet sont de fort belles villes, dans un environnement magnifique où je pourrais bien plus facilement qu'à Meaux faire du vélo, en plus. Aller m'y installer, je peux l'envisager (je n'y connais que très peu de monde mais après tout à Meaux c'est pareil) Seulement je suis célibataire et retraité.

Allez dire à des jeunes qui ont toujours vécu en RP que pour leur bien (si on a créé un bassin d'emploi là-bas) comme pour le bien de l'aménagement du territoire, ils DOIVENT aller se poser là-bas et ils vous souffleront dans les bronches en majorité et s'ils sont plus âgés c'est pareil: leur progéniture qui laisserait club de sport, copains, copines etc. ferait de la résistance active.

Il faut faire ce qui est du domaine du possible pour que les Castrais puissent se maintenir à castres (en respectant leur liberté individuelle), favoriser un rééquilibrage sur la base du volontariat, mais pas davantage. 80.000 hab de plus par an sur plus de 10 millions en région parisienne, ce n'est même pas une fraction de l'accroissement dû à la natalité!

Le maintien et même le développement des autres régions doit se faire: mais de manière incitative, pas coercitive et n'en déplaisent aux néo-libs, en tenant compte d'une planification (j'entends de suite les ricanements: Albanie, URSS: je ne savais pas que de Gaulle était un stalinien forcené)

__________________

Ça, c'était pour les généralités. Pour le gincko maintenant.

Sauvegarder le patrimoine, quel qu'il soit, cela s'impose. Mais pas forcément par la fossilisation de chacun de ses éléments surtout quand c'est du vivant, qui par définition nait, se développe, vieillit et meurt. Il y a un moment dans une ville (voire sur des sites magnifiques) où une rangée de platanes** touchés par la maladie doit disparaître, être remplacée par autre chose. Ce que l'on doit exiger, c'est la transparence et l'explication; pas que les habitants se réveillent un matin au bruit des tronçonneuses. Idem pour un arbre exotique (pas sûr d'ailleurs que quand il a été planté des Meldois n'ont pas râlé contre cette importation, pas dans les habitudes locales^^)

** Le canal du Midi classé par l'UNESCO sans ses platanes, vous imaginez? Pourtant ils vont quasiment tous être rasés, touchés qu'ils sont par la maladie ce qui entraînera sans doute son déclassement. Seulement ils sont si malades que c'est indispensable. Il faudra deux siècles au bas mot pour qu'on retrouve l'état actuel, avec les nouvelles plantations d'arbres de substitution. Etat actuel qui d'ailleurs, pour magnifique qu'il soit, ne correspond en rien à ce qu'il était quand le canal du midi, voie alors purement fonctionnelle, fut mis en service

Si nous étions dans une ville au bétonnage extrême, je dirais stop. Mais je suis bien obligé de constater qu'entre le Pâtis et Chenonceaux, des efforts sont accomplis plus que significatifs et qu'il faut les amplifier par des réserves foncières acquises peu à peu - par exemple lors de la démolition d'habitat insalubre - pour créer des mini squares si la population le veut... mais sans lui mentir: c'est très cher à acquérir, à concevoir et à entretenir donc ce qui est fait là ne sera pas fait ailleurs. De là à se battre arbre par arbre, à compter ensuite le nombre de géraniums dans chaque plate bande (opportunité de signaler que cette année elles font moins goût de chiotte: plus d'harmonie dans les couleurs moins mélangées et moins nombreuses. En plus il semble qu'on ait privilégié des espèces pas gourmandes en eau)

J'aurais aimé qu'on dise: "ce gincko doit disparaître pour telle raison, en contrepartie nous plantons ceci ou cela ici" ou "nous suggérons que la municipalité compense la disparition du gincko par ceci ou cela"

Un jour, le grand cèdre de Livry gargan (consolidé par des chaînes) devra aussi disparaître, tout comme celui du Jardin des Plantes à Paris. On fera quoi? On s'immolera sur la place publique ou on cherchera à planter quelque chose qui, dans trois siècles, sera le pendant pour les générations à venir, au lieu de s'accrocher à l'indéfendable?

Extrapolons. Si un jour ce qu'on appelle la tour du bourreau (que je nomme la dent creuse) doit dégager, je n'en serais pas ému le moins du monde quitte à ce qu'elle soit reconstruite ailleurs tant ce truc, qui ressemble plus à un bout de blockhaus de la seconde guerre mondiale qui aurait ramassé cinq obus de sherman qu'à une tour médiévale, offre peu d'intérêt, même si c'est "vieux". Rien à voir avec les remparts, rien à voir avec la cathédrale St Etienne. Quitte à la "remonter" ailleurs dans la cadre d'un chantier d'insertion, si des passéistes s'accrochent à elle.

En l'espèce, je vais être très clair: à l'origine de l'affaire gincko, il y a une dénonciation d'une forfaiture de plus faite par l'horrible JF Copé, par une personnalité locale qui lui en veut beaucoup parce qu'elle a largement contribué à son implantation à Meaux (ce qu'elle omet soigneusement de nous rappeler) et qui est fâchée que ses immenses mérites n'aient pas été remarqués par le suzerain.

Le monsieur a beaucoup à se faire pardonner (l'implantation de Copé) mais qu'il ne cherche pas à se dédouaner à bon compte. On ne le suivra qu'au cas par cas (la destruction de la maison d'arrêt, j'étais vigoureusement contre et je l'ai dit) mais sans se faire instrumentaliser. La lutte anti Copé est légitime; pas avec ceux qui l'ont installé et qui devraient tirer les conséquences de leur monumentale erreur de jugement.
Visiteur
Visiteur
Masculin Nombre de messages : 18
Age : 57
Localisation : republique
Date d'inscription : 11/01/2011
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Ven 24 Juin 2011, 17:59
bonjour,

Vocation des franciliens à rester sur la terre de leurs ancêtres..

hum.. combien d'entre nous sont originaires d'Ile de France ? Un certain nombre surement, mais surement pas une majorité..

Nous sommes tous (ou presque) issus de l'immigration. Que ce soit de l'immigration étrangère ou de l'exode rurale..

Pour ma part, même si j'ai quelques cousins, cousines, neveux, nièces, dans le secteur... notre ADN est gorgé de la gentiane du Sancy.. ou de la lavande des Corbières... (et en plus, parfumé de coriandre pour beaucoup)

Pour la plupart, nos ancêtres, à 1, 2 ou 3 générations, ont pris un jour leur petite valise pour monter à Paris parce que le boulot était là-bas...

Nos enfants pourraient tout aussi bien faire le chemin à l'envers si l'environnement économique le permettait ou l'imposait.. (je ne vais pas vous saouler avec mes théories sur les tendances de l'individu..)

Concernant, l'arbre, je n'ai pas d'avis tranché sur la question - chaque cas est un cas particulier - et comme souvent, ce qui est déterminant est une simple question de fric. Ensuite on trouve l'argumentation pour justifier.

FF


Dernière édition par highvalue.fr le Ven 24 Juin 2011, 18:46, édité 1 fois
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Ven 24 Juin 2011, 18:03
Réputation du message : 0% (1 vote)

Vocation des franciliens à rester sur la terre de leurs ancêtres..

hum.. combien d'entre nous sont originaires d'Ile de France ?

Ca se voulait du second degré... notez les ^^ Basketball j'ai beau être le pur titi parigo, j'ai une ascendance mi rital, mi alsacienne^^

Il n'empêche... ayant passé mon enfance à Paris et ma jeunesse en banlieue est, j'ai vocation - sauf choix délibéré ou imposé - à vivre en RP!

La preuve en est qu'après un quart de siècle passé en Amérique latine, alors que je n'ai quasiment plus d'attache, je suis revenu en banlieue est... Meaux au lieu de Villeparisis, c'est tout.
Visiteur
Visiteur
Masculin Nombre de messages : 18
Age : 57
Localisation : republique
Date d'inscription : 11/01/2011
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Ven 24 Juin 2011, 19:33
[quote="benjamin"]

Il n'empêche... ayant passé mon enfance à Paris et ma jeunesse en banlieue est, j'ai vocation - sauf choix délibéré ou imposé - à vivre en RP!

On en est tous à peu près là .. Very Happy (d’où ma théorie que j'appelle la plus grande pente...)

Mais on s'éloigne de notre Ginkgo Biloba..

FF

avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Abattage du Gingko Biloba à Meaux

le Ven 24 Juin 2011, 19:35
Mais on s'éloigne de notre Ginkgo Biloba..

FF

J'ai donné mon avis sur le sujet un peu plus haut
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum