Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2847
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Découvrez le projet de réduction des nuisances sonores (le Parisien - 02/03/2011)

le Mer 09 Mar 2011, 11:57
Découvrez le projet de réduction des nuisances sonores (le Parisien)
par Faustine Léo (le 02/03/2011)

Le ciel de Meaux devrait bientôt retrouver sa quiétude. C’est en novembre, en effet, que le projet de relèvement de 300 m des trajectoires des avions en approche vers Roissy-Charles-de-Gaulle devrait entrer en vigueur. A la clé, une diminution, voire une suppression, des nuisances sonores pour la majorité des habitants des secteurs survolés. A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 2 avril, une enquête publique est organisée afin de recueillir les objections de la population.

La décision finale sera prise en juin par le ministre de l’Ecologie, après le rendu des conclusions de la commission d’enquête et selon l’avis de la Commission consultative de l’environnement et de l’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires (Acnusa).

Des manœuvres d’approches plus hautes

Si les trajectoires sont relevées, les avions ne tourneront plus autour de Meaux pour aborder les pistes sud. En effet, le point d’approche final, passage obligatoire pour tous les avions avant l’atterrissage, ne sera plus fixé à 900 m du sol mais à 1 200 m (NDLR : pour les pistes nord, on passe de 1 200 m à 1 500 m). Comme les avions respectent une pente de 3% lors de leur descente, le point d’interception des avions reculera de cinq kilomètres.
C’est donc près de La Ferté-sous-Jouarre que les pilotes manœuvreront. « Mais les avions seront à plus de 300 m plus haut, insiste la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), qui pilote le projet. On gagne ainsi trois à quatre décibels, ce qui équivaut à diviser le bruit par deux par rapport aux anciens secteurs gênés. »
Certes, les avions survoleront de nouvelles zones. Selon la DGAC, 5000 personnes, tranquilles jusqu’ici, vont voir apparaître des appareils au-dessus de leur jardin, tandis que 5000 autres subiront une augmentation du nombre de survols. Mais 10 000 personnes en seront débarrassés. C’est donc par un survol plus haut que les conditions devraient s’améliorer. En ce qui concerne les zones dans lesquelles le bruit des avions avoisine les 65 décibels (niveau auquel on doit élever la voix pour se faire entendre), 2 000 personnes vont voir leurs nuisances augmenter, mais 8 000 habitants redécouvriront le silence tandis que 3 000 subiront une gêne moindre.
« 60% des personnes concernées par le plan d’exposition au bruit vont voir une amélioration », assure la DGAC. Cette nouvelle procédure comporte une limite toute logique : il n’y aura aucune amélioration pour les personnes situées sous la trajectoire d’atterrissage, sous le palier de 900 m.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum