PORTAILAccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
 

 Les maires jouent les promoteurs pour équilibrer leurs finances (le Parisien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Les maires jouent les promoteurs pour équilibrer leurs finances (le Parisien)   Ven 25 Fév 2011, 01:11

Reprise d'un article du Parisien.fr à propos de l'initiative originale en matière d'aménagement urbain des maires de Villenoy et Chauconin... mais aussi à l'écart de l'agglomération du Pays de Meaux...

Les maires jouent les promoteurs pour équilibrer leurs finances
par VALENTINE ROUSSEAU (Publié le 17.02.2011)

VILLENOY, LE 9 FÉVRIER. Un partenariat unique en Seine-et-Marne : Roger Paoletti, maire (PS) de Villenoy, et Michel Bachmann, maire (Front de gauche) de Chauconin-Neufmontiers, ont créé une société publique locale (SPL).

On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Villenoy (4500 habitants) et Chauconin-Neufmontiers (2 000 habitants), dans le Pays de Meaux, sont les premières communes de Seine-et-Marne à s’unir pour créer une société publique locale (SPL). Elles ont profité de la loi de mai 2010 qui permet aux villes de devenir promoteurs et de dégager ainsi des bénéfices de leurs opérations immobilières.

« Nous avons la maîtrise de l’urbanisation à moindre coût, se félicite Roger Paoletti, maire (PS) de Villenoy et président de la SPL. Nous ferons appel à des architectes, des entreprises du BTP. Cette forme juridique de société nous permet d’être maître d’œuvre et maître d’ouvrage. »

Les bénéfices investis dans les services publics

En cette période de récession, les communes cherchent à remplir leurs caisses. « Nos moyens sont de plus en plus limités et nous perdons l’autonomie de nos ressources puisque la taxe professionnelle est perçue par la communauté d’agglomération, souligne Michel Bachmann, maire (Front de gauche) de Chauconin-Neufmontiers. Cette SPL renforce notre autonomie financière. »
Cette année, la société va lancer, dans le centre-ville de Villenoy, à côté de la zone artisanale, un chantier d’une soixantaine de logements en accession à la propriété. Puis elle s’attaquera, en 2012, au chantier de 80 à 90 pavillons et 70 logements collectifs à Chauconin, au Pré-Bourdeau, derrière l’école Marianne. « En finançant des opérations de logements sociaux, nous pourrions atteindre 50% des quotas d’attribution pour nos habitants, contre 20% habituellement », détaille Michel Bachmann.
Chaque opération immobilière permettra à la SPL de dégager plusieurs millions d’euros de bénéfices, à partager en fonction de la mise de départ de chacun. « Si l’opération est bien montée, le risque est minime », estiment les deux maires. Ces bénéfices seront ensuite investis dans des services publics. Villenoy pourra ainsi engager la réfection de sa voirie et de ses réseaux. Des travaux évalués à plus de 4 M€. « Nous souhaitons aussi rénover la cantine et nous voulons créer des équipements publics sportifs », ajoute Roger Paoletti.
En France, d’autres communes s’étaient déjà constituées en SPL, principalement pour gérer un réseau d’eau ou de transports. C’est le service de veille juridique de la mairie de Villenoy qui a déniché le texte de loi l’année dernière. Ce dossier a été épluché et la commune s’est naturellement tournée vers sa voisine, Chauconin. Affinités politiques, mais pas seulement. « Il faut des relations de confiance dans le secteur financier. Chauconin est un partenaire sérieux et volontaire », estime André Esmery, directeur général des services de Villenoy et directeur général de la SPL. Cette nouvelle société possède un capital de 150 000 €, qui évoluera selon les projets; 130 000 € ont été apportés par Villenoy et 20 000 € par Chauconin-Neufmontiers.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Fabien B.
Meldois
Meldois
avatar

Masculin Nombre de messages : 2832
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.meauxleforum.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les maires jouent les promoteurs pour équilibrer leurs finances (le Parisien)   Dim 27 Fév 2011, 22:07

Hummmm !!!
Les esprits chagrins y verront une atteinte à la "concurrence libre et non faussée" (j'aime ce terme si hypocrite, mais c'est un autre débat) arguant que ce n'est pas la finalité d'une collectivité de "faire du fric" dans l'immobilier car il y a des gens très professionnels et voraces pour ça..

Les esprits sereins y verront au contraire un engagement courageux des élus de ces communes pour maitriser et contrôler leur développement face à des lobbies du BTP aux dents longues (je ne citerai aucun nom, mais il suffit de regarder dans un rayon de quelques kms pour admirer leurs œuvres) et en n'oubliant pas les infrastructures comme bien souvent c'est le cas, une fois les chantiers terminés, Messieurs les promoteurs mettent les voiles avec leurs bénéfices laissant aux communes le soin d'apporter aux nouveaux habitants les équipements publics indispensables via une TLE soumis à moultes exonérations.

Bref, pour ma part, j'approuve le fait que la collectivité reprenne quelque peu en main son destin et n'abandonne pas entièrement son avenir aux lois du marché.
Utopia
Résident à mi-temps
Résident à mi-temps
avatar

Masculin Nombre de messages : 70
Age : 58
Localisation : Beauval - Canal Sud
Date d'inscription : 20/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les maires jouent les promoteurs pour équilibrer leurs finances (le Parisien)   Dim 27 Fév 2011, 22:41

La ville de Meaux le fait également, via Meaux Habitat (anciennement OPAC). Seulement elle n'investit pas vraiment dans la promotion à de rares exceptions, quand il s'agit de reconstruire du logement social. Le rôle de Meaux Habitat c'est avant tout de faire de la gestion de l'existant (déjà un gros travail). Et la Ville envisage d'abord le foncier, sans trop se préoccuper de ce qui peut s'y construire...

Je trouve dommage qu'elle n'envisage pas plus ce genre d'opération. Sans doute la Ville considère que ce n'est pas son rôle. En attendant elle sacrifie beaucoup du gâteau a des acteurs privés, qui ne sont pas tous digne de l'opportunité qu'on leur laisse.
Elle ne peut pas tout faire non plus... Surtout si elle veut un rythme de construction soutenu. Mais ça lui permettrait entre autre d'apporter une qualité supplémentaire à certains projets immobilier en terme d'architecture et d'urbain, qui aujourd'hui fait défaut ! L'exemple type c'est l'aménagement de la pointe du cours Raoult, ou du quartier Luxembourg...

Ça peut-être utile aussi pour des opérations a porté patrimoniale ; l'ancien hôtel particulier Macé Montoury est une opération de l'OPAC. La Ville pourrait envisager d'intervenir dans la réfection des bâtiments anciens de la rue du Tan (si ce n'est déjà fait)...

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Fabien B.
Meldois
Meldois
avatar

Masculin Nombre de messages : 2832
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.meauxleforum.com
Revenir en haut Aller en bas
 

Les maires jouent les promoteurs pour équilibrer leurs finances (le Parisien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Meaux ! le forum.fr :: MEAUX, LA VILLE :: URBANISME ET ARCHITECTURE-