Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2860
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Ven 19 Nov 2010, 16:37
Chose promise chose due, voila l'article sur l'aménagement par la Ville de Meaux de la liaison "gare-centre ville" : du cours de Verdun à la rue des Vieux Moulins .

Les travaux, à quelques branchements près, semblent enfin terminés. Je vous propose donc de découvrir ici et à la suite, à travers un reportage photo réalisé ces jours-ci à l'occasion d'une éclaircie, le résultat des travaux engagés par la municipalité.

Ces travaux (les premiers conçus et réalisés dans le cadre du Plan Marshall) avaient suscité juste avant leur démarrage de nombreuses réactions et critiques justifiées ; notamment quant à l'abattage des platanes du cours de Verdun. On le verra plus tard, mais cette réaction avait fait revoir sa copie à la ville, qui se sera décidé in-extremis à rajouter un peu de verdure (quelques arbres), à son dessin initial. Un effort vain qui malheureusement n'apporte aucun plus au projet.

Je vous propose de découvrir cet aménagement, en le montrant par séquences : depuis la traversée au niveau de la gare de Meaux, au carrefour de la rue des Vieux Moulins et de la rue Saint Rémy. Et d'en faire par la même occasion la critique. Une critique qui s'annonce assez négative, mais cela fera l'objet d'un développement plus long et d'explications tout au long de la découverte du projet ainsi qu'en fin de sujet. Je vous demanderai à cet égard de ne pas réagir à ce sujet avant la fin de son exposé (il y a beaucoup de chose à dire). Merci ;-)


Dernière édition par Fabien B. le Jeu 25 Nov 2010, 17:31, édité 6 fois

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2860
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Ven 19 Nov 2010, 16:39
SEQUENCE 1 : le carrefour sécurisé de la gare.

C'était l'enjeu principal de se réaménagement. Et ici c'est plutôt réussi. En même temps il s'agit ni plus ni moins que d'un projet de voirie. L'objectif ici était de faire quelque chose de fonctionnel, à destination des flux (automobiles, piétons). Ça l'est indéniablement. La question se pose différemment pour les autres espaces de ce projet d'aménagement, nous verront pourquoi plus tard.

Première chose : le carrefour gagne (un peu) en lisibilité. Et surtout en visibilité ! Par le traitement du sol (le fameux bitume couleur sable). Cependant il aurait fallut faire quelque chose pour les panneaux d'indication routière, qui prennent tellement d'espace dans ce carrefour. Et dont la structure cachent aussi en partie, aux automobilistes venant de la chaussée de Paris, les piétons qui attendent au feu. Je pense qu'il aurait aussi fallu s'occuper de ces panneaux pour la place qu'ils occupent dans le paysage du carrefour, et qui confèrent toujours à ce lieu un caractère routier et non de ville. Idem pour le panneau Decaux affichant le plan des rues de Meaux... mal placé.


La traversée piétonne gagne nettement en confort. Elle devient une ligne droite sur un sol nivelé (plus de montées et de descentes de trottoir). C'était l'une des raisons de faire un passage surélevé. L'obligation de penser aujourd'hui à l'accessibilité de tous dans l'espace public, joue pour beaucoup dans ce gain de confort.



L'ASVP qui se trouvait là au moment où je prenais les photos, ne fait pas parti de l'aménagement (quoi que Smile ). Il était la pour régler la circulation, altérée par la fermeture temporaire de la voie d'insertion dans le virage devant le Lycée Moissan.

L'accessibilité est traitée encore par l'utilisation de mobiliers urbains adaptés : tels les bandes pododactiles, les potelets à boules blanches, ou l'avertisseur sonore du passage piéton (que vous pouvez voir sur les photos).

Ce dernier qu'on retrouve depuis quelques temps déjà aux quatre coins de la ville, m'apparait un peu gadget. Le signal sonore étant assez peu audible dans la circulation automobile. Son déclencheur se trouve "sous" le bouton d'appel piéton. Un bouton qui n'a d'utilité que lorsque c'est le piéton qui commande le feu. Ici dans un carrefour routier, les feux sont programmés pour suivre un cycle (celui des voitures), le bouton piéton n'y a donc aucune utilité.


L'autre motif de surélévation de ce carrefour était la "sécurisation" de la traversée piétonne, en créant un effet de ralentisseur. Là je suis nettement moins convaincu. Je n'ai vraiment pas l'impression que les automobilistes roulent moins vite qu'avant à ce carrefour. J'aurais cru que les montées ou les entrées sur le plateau auraient été marquées par des ralentisseurs, ou une bande pavée, ou que sais-je... Franchement là rien de flagrant. L'effet "dos d'âne" est minime.

Et puis la sécurité des piétons dépend aussi de l'attitude des piétons... mais là je ne suis pas certains non plus que l'aménagement empêchera les gens de traverse n'importe comment (surtout avec la nouvelle législation à ce sujet...)

Enfin la sécurité c'est aussi la caméra de surveillance placée sur le parvis du Lycée Moissan (au cas où vous ne l'auriez pas notée)

--------------

Voila à peu près ce qu'il y a à dire sur l'aménagement du carrefour. Il remplie sa fonction, mais avec quelques oublis :
- les ralentisseurs routier à l'approche du passage ... inutiles en sortie, je précise, parce qu'on rencontre aussi souvent ce genre de choses notamment autour des ronds points...,
- la signalétique : et la présence des panneaux routier, qui on peut l'espérer, seront traités dans la suite de l'aménagement du pôle de la gare,
- et l'oubli encore des cyclistes : pour une fois qu'il était possible d'insérer facilement un aménagement cyclable, la question ici a complètement été zappée... dommage !

Avant de passer à la suite, notons une chose : c'est que l'aménagement aurait très bien pu s'arrêter là. Si il fallait poursuivre l'aménagement piéton, il aurait été sans doute préférable dans l'immediat que ce soit vers la gare que cela se fasse, plutôt que vers le cours de Verdun. A noter quand même que les aménagements de la gare sont prévus. Enfin, l'aménagement du reste de la voirie tel qu'il a été fait reste beaucoup plus discutable.


Dernière édition par Fabien B. le Jeu 25 Nov 2010, 18:01, édité 8 fois

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2860
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Ven 19 Nov 2010, 18:43
SEQUENCE 2 : le parvis du Lycée Moissan.

Difficile de faire pire que ce qu'il y avait avant ! Puisque là il n'y avait rien . Le parvis du lycée Moissan se résumait en tout et pour tout à une surface bitumée, un vide dont les traces subsistent encore en descendant vers le cours Pinteville. Un non lieu. D'une tristesse... que le nouveau sol couleur sable, les quelques bancs, et les deux trois arbres qu'on y a planté arrivent à peine à sauver. Ici l'aménagement se résume à un mot : INEXISTANT !

Alors je ne sais pas si c'est par manque de budget (je ne le crois pas du tout), mais faire quelque chose d'aussi "cheap"... je ne comprends pas ! Est-ce que celui qui a dessiné ça, ne savait pas comment "terminer" le cour Verdun ? Lui avait-on dit seulement d'ajouter deux ou trois banc devant le lycée ? (dans ce cas il a bien fait ce qu'on lui avait demandé) Est-ce qu'il n'avait plus d'idée? Est-ce qu'il s'en foutait (ce n'est pas ce qu'on lui demandait d'aménager)? ... Une chose est certaine : cet aménagement c'est ZERO ! Alors qu'on a ici même, un espace qui est le parvis d'un lycée, et qui est aussi une articulation entre différents espaces urbains : le carrefour protégé, le cours de Verdun, le cours Pinteville... Ça méritait vraiment un traitement particulier et qu'on y réfléchisse. Là, il n'y a aucune trace de réflexion. Mad

Qu'il s'agisse du motif "en escalier" qui vient arrêter le nouveau sol - et qui me faisait dire un peu avant que celui qui avait dessiné l'aménagement n'avait pas su "comment terminer" le cours de Verdun - la façon dont sont alignés les 4 malheureux arbres, et les bancs qu'on a placés "aléatoirement" autour (on vous dira que l'effet est voulu), tout ça a l'apparence d'une collection de mobiliers urbains dont l'arrangement ne les rend même pas digne de la photo pour le catalogue du fabricant...






Une des choses qui me désole le plus, c'est le peu de cas qui est fait des arbres et des plantations en générale. Et le fait que la plus part du temps on "plante pour planter" - en l'occurrence ici, en réaction après le coup de gueule de plusieurs personnes suite a l'abattage des platane du cours de Verdun... Or on ne devrait planter que pour de bonnes raisons. Parce que le projet le justifie.
On peut très bien faire aussi un projet sans arbres. Il n'en n'était pas prévus dans le projet initial de cet aménagement. La Ville aurait pu assumer ce choix, en argumentant.
La Ville revoit sa copie en voulant satisfaire les mécontents (qui avaient raison d'être mécontents au passage), le résultat n'en n'est pas pour autant satisfaisant. Les arbres qui ont été replantés cours de Verdun, et ici devant le lycée Moissan, l'ont été sans réflexion. Quel est l'intérêt de ces arbres ? Qu'apportent-ils à l'espace public ? Quel est leur fonction ? Pour quelle esthétique ? Enfin le végétal dans la ville ce ne sont pas que les arbres : quid des plates bandes (fleuries, engazonnées, plantées de buissons, etc.)...



Je n'ai pas compris à cet endroit la présence de ces potelets indiquant normalement un passage piéton (ces potelets longs, surmontés d'une boule blanche à destination des mal voyants).


Globalement le projet qui se présentait comme économe, ou du moins "sobre", en mobilier urbain, n'échappe pas tellement à la profusion des mobiliers inutiles. Inutiles, parce que l'aménagement a été mal pensé.




Dernière édition par Fabien B. le Jeu 25 Nov 2010, 17:51, édité 4 fois

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2860
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Dim 21 Nov 2010, 19:50
SEQUENCE 3 : le cours de Verdun

Un cours est une promenade plantée. Le cours de Verdun est un espace typique du XVIII-XIXe siècle, et contemporain d'autres espaces publics meldois : tels le cours Pinteville, la Place La Fayette, la Place Henri IV, etc. Le cours de Verdun a été transformé dans les années 70 en parking automobile, à l'image de l'ancienne place La Fayette découpée en espace de stationnement autour d'une voie rapide. Ça fait donc presque 40 ans que le cours de Verdun est vécu comme un parking. Ne conservant du cours que l'alignement de platane qui lui donnait, il y a encore peu, un caractère de promenade ombragée. Vouloir réaménager le cours de Verdun, - dans une démarche de réaménagement globale du centre ville ! - était loin d'être idiot de la part de la Ville ! Peut-être pas urgent, mais pas inutile ! Et la problématique de départ pouvait aboutir à quelque chose de vraiment intéressant; connaissant le contexte et l'environnement du cours de Verdun. Or le constat que l'on peut faire, est que le résultat n'est pas du toute à la hauteur de ce que l'on pouvait légitimement en attendre.

Pourquoi la Ville a-t-elle raté l'aménagement du cours de Verdun ?


----------

Il faut comprendre d'abord la façon dont sont abordées les questions d'aménagements urbains aujourd'hui, et principalement celles des centres ville. Et cette façon est fondée sur une remise en cause totale de la pensée du "tout automobile". Cette pensée, issue de l'urbanisme Moderne, fait de l'automobile le principal générateur de la ville (notamment par la mobilité qu'elle a contribué a développer). C'est cette pensée qui a produit les voies rapides, les autoroutes, l'urbanisme de zones (les zones commerciales, les zones pavillonnaires...), et fait l'étalement de la ville "en tache d'huile". Si cette pensée est remise largement en cause aujourd'hui c'est autant pour les dégâts dont elle est responsable sur le tissu urbain (pénétrantes, voies rapides, périphériques, parkings de stationnement, etc.) et la "mauvaise ville" qu'elle fabrique (l'urbanisme de zone, l'étalement urbain), que pour le mode de vie qu'elle impose (faire tout avec sa voiture : travail, école, courses, loisirs...), et encore pour des raisons économiques (l'économie notamment fondée sur les déplacements automobile... et la ville aujourd'hui ce n'est presque que ça !), écologiques (pollution, consommation énergétique, production de CO²...), sociales (l'individualisme par le développement du pavillonnaire, privatisation de l'espace public), etc. Lorsque l'on parle de "ville à l'américaine" c'est de cela que l'on parle. Or ce modèle est aujourd'hui contesté partout (et les pays anglo-saxons ont été les premiers à critiquer ce modèle). Ouvrant la porte à d'autres façons de considérer les questions urbaines, et à d'autres théories de la ville, comme la théorie du New Urbanism.

Parmi les principales réflexions sur les aménagements et transformations de l'espace public aujourd'hui ont trouve donc : privilégier les modes de déplacement alternatifs (cycles, transports en commun), favoriser les liaisons douces et les parcours pédestres (service et activités doivent être accessibles le plus possible à distance à pied depuis le lieux qu'on habite), construire plus dense, favoriser la mixité des activités, aménager des espaces verts de proximité, etc. Bref, la tendance forte de la ville aujourd'hui est de se tourner vers un urbanisme où on rend sa place au piéton et cela au détriment de l'automobile ! Attention : "au détriment" veut bien dire ce qu'il veut dire, mais ce qui ne signifie pas qu'il faille faire preuve d'anti-automobilisme primaire, et que la voiture n'a plus le droit de cité ! La voiture a toujours sa place en ville, mais dans un rapport où c'est le piéton qui impose la règle (et plus l'inverse).

-----------

La Ville de Meaux depuis quelques années maintenant est confrontée, comme ailleurs les autres villes, à ces questions. Elle aussi est concernée par cette démarche lorsqu'elle est amenée à engager des travaux sur la voirie et dans l'espace publique. Ce qu'elle exprime d'ailleurs à travers son AGENDA 21. L'enjeu étant de concevoir une meilleure ville, plus en accord avec nos modes de vie actuels et futurs, tout en corrigeant en même temps les mauvais choix du passé.

Les exemples sont nombreux à Meaux, où il est question de réaménager dans cette optique les espaces publics : c'est le cas du pôle de la gare et de la place La Fayette, des quais, de l'avenue Allende, des entrées de Ville, du quartier de Beauval...
Mais la Ville semble avoir du mal à assumer, et à assurer, cette démarche. Peut-être contrainte par des considérations purement terre à terre (typiquement : le stationnement des voitures des riverains, ou le stationnement des commerçants), qui laisserait deviner une frilosité devant le citoyen-électeur. De fait, des projets qu'elle engage sur son territoire, comme des travaux qu'elle réalise, résulte souvent une solution "bâtarde" ou "NI-NI" ("ni ceci, ni son contraire"). Un non choix. Un compromis ou les antagonismes, qui s'annulent les un les autres, produisent des projets complètement schizophrènes et qui ne fonctionnent pas ! On pourrait donner de multiples exemples : citons le projet du futur centre commercial "Les 4 Saisons", qui comme tous les centres commerciaux existe par la pensée d'un urbanisme qu'on remet en cause aujourd'hui (cf ce qui est dit précédemment sur la ville automobile), et qui se revendique en même temps d'être à la pointe de l'écologie, de faire la part belle au piéton, de vouloir valoriser une certaine qualité de vie... C'est un projet schizophrène ! La raison voudrait qu'on ne construise plus ce genre de centres commerciaux, plus de zones commerciales en périphérie de ville, et qu'on réinvestisse les centres villes (entre autre). Autre exemple : l'aménagement de la zone commerciale de Mareuil dernièrement, c'est pareil : on fait une zone commerciale, une zone pensée pour la voiture, mais dans la nouvelle optique on soigne vraiment les aménagements piétons. Du coup les parkings des grandes surfaces deviennent des chicanes mal accessibles, alors même que les aménagements piétons ne servent à rien puisqu'on est hors la ville... S'en est ridicule

Le cours de Verdun à une plus petite échelle c'est cela ! Et sa critique aujourd'hui est là aussi pour être un signal d'alarme pour les aménagements à venir, et pour faire réagir la Ville !
Sans quoi on pourra penser que la Ville ne fait pas ce qu'elle dit, ou pire qu'elle ne pense pas ce qu'elle dit (et qu'elle formalise même par l'écrit !). L'espoir reste permis que les choses change dans la mesure où il ne tient qu'à la Ville de faire preuve de cohérence et d'assumer ses choix dans les projets qu'elle mène.

----------

Retournons à la visite du cours du nouveau Verdun.

Ce qu'il faut voir d'abord, qui est la cause principal de ce mauvais aménagement, c'est la façon dont la Ville a considéré le cours de Verdun. Si elle a bien su identifier la nature du cours - c'est à dire une promenade piétonne qui est un parking - et s'en servir pour concevoir la liaison qu'elle voulait entre le centre ville et la gare, elle n'a pas su prendre en compte les dimensions du cours et son contexte. Et se poser cette question fondamentale : cette voie, le cours de Verdun, va d'où à où ? Je vous donne la réponse : elle va de la place de la gare à la Place de l'Hôtel de Ville. Mais elle va aussi d'une façade à l'autre : d'un côté, le cours de Verdun longe et s'ouvre sur la place La Fayette, et en partie sur un ancien hôtel particulier transformé en restaurant. De l'autre côté, façade exposée plein sud, on trouve quelques maisons de villes anciennes, deux commerces (une assurance et un café), le lycée Moissan et le gymnase fontaine. Ni la place de l'Hôtel de Ville, ni la place La Fayette, ni les façades du cours n'ont été pris en compte. Or c'est ce qui constitue l'espace même de cette voie. Ce qui en définit la fonction, l'identité. Participaient aussi à l'espace du cours les platanes. D'eux non plus la ville n'a fait aucun cas. Le seul objet qu'elle a considéré c'était le parking. Et formellement ça se traduit par ce qui a été fait, mais aussi par ce qui a été oublié. Il est absolument incompréhensible qu'une partie de la voie ai été oublié dans ce projet. Elle aurait pu être mise en attente, en prévoyant qu'on la réalise plus tard. Là elle a été oubliée (cf photo suivante). On notera quand même l'intention d'avoir une composition symétrique de chaque côté du terre-plein... ce qui n'a pas été fait a peu près égal a l'espace du parking. Seulement ça ne fonctionne pas.

Evidemment si on ne considère qu'une partie de la voie que l'on veut transformer on ne peut pas faire un bon projet.

L'autre erreur, c'est de ne pas avoir fait le choix entre le parking et la promenade. On pouvait conserver des places de parking, mais était-il utile d'en garder autant, avec cette orientation, dans cette forme...? Non. On pourrait faire d'autres scénarios d'aménagement pour le démontrer (ce n'est pas mon travail je ne le ferais pas ici).

Le reste de l'aménagement découle de ces mauvais choix. Repartons du parvis du Lycée Moissan.




Gros plan sur l'éclairage public, dont le choix semble assez discutable. Les lanternes ne sont pas réputées pour donner le meilleur éclairage. Même si celles-ci diffèrent des lanternes du parking La Fayette (dans le cas précis un très mauvais éclairage), la source lumineuse est placée dans le chapeau de la lanterne... ce n'est cependant pas une forme qui convient a un éclairage routier. D'ailleurs y avait-il besoin d'avoir ici un éclairage de ce type, qui impose d'avoir un grand mat, et fait paraître le lampadaire disproportionné par rapport à la voie ? Esthétiquement en tout cas ça ne fonctionne pas.

Vue de nuit... on remarquera au passage que la pratique du nouveau parking échappe encore à certains automobilistes.



Bordant le terre-plein centrale je me suis demandé pourquoi celui-ci se réduisait aux entrées du parking, et pourquoi on y avait mis des potelets...





Il m'a fallu un instant pour comprendre qu'il s'agissait de refuges pour piéton... Y avait-il besoin de faire ça ? Si le projet avait été bien pensé, je ne pense pas. D'autres scénario aurait pu faire l'économie de quelques mobiliers urbains Neutral



Côté façade...





Le trottoir côté façade n'est pas plus grand qu'avant. On aurait pu lui donne plus d'espace (en gagnant sur la contre allée du parking). Les places de stationnement auraient pu se trouver plus loin de la façade... Pas grand chose d'autre à noter sur les détails, c'est le projet global, encore une fois, qui ne fonctionne pas.


Côté terre-plein...

Absence d'un passage piéton au niveau de l'angle de la place La Fayette.

Et alors franchement, ce banc... ah il est beau, il est design... mais alors on se demande ce qu'il fait là ! Shocked Pourtant on lui a fait un emplacement spécial dans le terre plein. RI-DI-CULE ! Un banc au milieu d'un parking. Ridicule, autant que ce goût (qui me dépasse... et ça coûte cher en plus !) pour les bordures en granit. Un mystère !

Quant au terre-plein... Je suppose que la volonté d'y faire une haie, tient autant à l'esthétique et au désir de cacher la vue du parking depuis la route (on s'en fout)... qu'à la sécurisation des piétons (que l'on empêche de franchir la route). Moi je trouve que les haies renvoient plutôt un sentiment d'insécurité. Justement parce qu'elles cachent... Et je déteste par exemple la promenade qui longe le haut du quai Sadi Carnot. A part ça les arbres qu'on y a planté ne risquent pas de faire grand effet... même dans quelques années. C'est le dernier grand raté de ce projet : l'oubli du végétal.


Dernier coup d'oeil, côté place de l'hôtel de Ville.



Je m'interroge sur les potelets entre la terrasse et la sortie du parking... on ne fera pas attention aux cables qui sortent du sol qui sont en attente (travaux pas tout à fait finis au moment de la photo)

Tiens, on se demande pourquoi on n'a de potelet que d'un côté de la rue... Et le panneau indicateur de traviole... que fait-il là ?

----------

Et voila pour le cours de Verdun... Toute velléité d'y trouver trace d'un espace public est inutile. Bien entendu sa fonction reste la même : les piétons déambulent au milieu d'un parking... l'ombre des platanes en moins, mais sur un parcours éclairé la nuit (c'est déjà ça). Enfin :" tout ça pour ça ?" Autant dire pour rien (d'autre qu'un coup de peinture). La Ville est passé complètement à côté du lieu et il n'y a rien a sauver de ce projet. Enorme déception.


Dernière édition par Fabien B. le Ven 26 Nov 2010, 16:19, édité 26 fois

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2860
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Dim 21 Nov 2010, 19:51
SEQUENCE 4 : LA RUE DES VIEUX MOULINS

Pas de grosse erreur d'aménagement pour la rue des Vieux moulins, mais un goût esthétique douteux et quelques choix peu judicieux...

Enfin si, il y a une erreur de conception, et qui aurait pu être évitée ! Là encore du à l'hésitation de la Ville quant à la fonction donnée à la rue des Vieux Moulins. Ne voulant sans doute pas s'attirer les foudres des riverains, elle a décidé de ne pas faire de la rue des Vieux Moulins, dés le départ, une voie piétonne. Mais un espace partagé "zone 10km" (en gros à l'image de ce qui était avant, et comme le parking du cours de Verdun ). Elle a décidé quand même d'expérimenter la rue en voie piétonne, depuis le 15 novembre. Elle aurait pu le faire le temps des travaux... elle aurait aussi et surtout pu le faire avant ! La réflexion sur la zone piétonne c'est quelque chose qui devrait être aujourd'hui su (même à quelques aménagements près).

Ce qui a conduit a réalisé un aménagement de la voie pour le moins étrange à l'entrée de la rue, côté place de l'hôtel de ville, et qui n'avait tout simplement pas lieu d'être. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué me direz vous ? Il y a donc côté place ce rétrécissement de chaussée... assez laid dans le détail des bateaux : en bitume noir Shocked... alors qu'ils auraient pu être en pavé (ou encore mieux : ne pas être ). Là encore je ne comprends pas cette incapacité de la Ville à faire des choix... qui lui simplifierait grandement la vie.









La ville a été quand même clairvoyante en supprimant dans la rue des Vieux Moulins les éléments de mobiliers urbains qui jaillissaient de la chaussée, Et qui dans le genre "casse gueule" ne pouvaient faire mieux. Vous pouvez toujours trouver ce genre de charmants objets (plots et demi sphères), rue des Ursulines dans le prolongement de la rue des Vieux Moulins.

Par contre comme je le signalais avant, la ville est loin d'être économe dans l'utilisation de ces mêmes mobiliers urbains. Et ce qu'elle enlève, elle le remet ailleurs, sous une autre forme. Et rue des Vieux Moulins c'est le retour des Jardinières et des arbres en pot !

"AH NON ! ON AVAIT DIT PAS D'ARBRES EN POT !" Alors ça aussi c'est un truc que je ne comprends pas, que cette manie de mettre des arbres en pot n'importe où ! Ah, ils sont jolis ceux qui viennent d'être mis rue des Vieux Moulins, bac carré en métal clouté et bois vernissé, et leurs jolis buis rond... Mais qu'on mette ça pour un évènementiel (par exemple : devant les entrées des chapiteaux de la foire de Meaux...), ou pourquoi pas devant le palais épiscopale à l'entrée du musée Bossuet. Mais là ça n'a franchement aucun sens. Aucun intérêt. A moins que ça ne serve de "refuge" pour les piétons ? Ou à cacher les poubelles ? Entre nous j'aurais préféré que la ville réfléchisse à un vrai mobilier (ou à un local) pour accueillir les poubelles des riverains... Ou est-ce tout simplement un artifice cache misère ?



Maintenant si il s'agissait d'introduire le végétal dans la rue (il n'y en avait pas avant), il y avait des façons plus intéressantes de le faire. Et c'est l'aménagement réalisé par la Ville qui nous montre comment il aurait fallu faire : en utilisant les redents de la rue.


Comme ici par exemple. Où on aurait pu venir fermer (par une petite surélévation, ou par une grille...) ce creux, à l'alignement des façades (là où se trouve le buis), puis on le mettait en terre, en gardant un passage pour l'accès des habitants et en déplaçant les boites aux lettres. Rien de bien compliqué jusque là ! En réalisant un petit espace végétalisé, même très simple : une surface engazonnée, plantée d'un ou deux arbres d'ornement (un forsythia, ou tiens pourquoi pas un magnolia Rolling Eyes ...), ou un parterre de roses en buisson (comme on en trouve devant la gare), ou de fleurs des champs de vivaces, de graminées, etc... bref ce ne sont pas les idées qui manquent ! On aurait pu vraiment amener le végétal dans la rue, sans avoir recours à ce genre d'artifices que sont les arbres en pot. Enfin je souhaites vivement que ces mobiliers urbains soient bannis des espaces publics de la ville !


Même chose devant l'ancien Hôtel Dieu. Cet espace dans le prolongement des "terrasses" aménagées plus haut dans la rue (et on regrettera aussi qu'elles n'aient pas été faite "en continu") aurait pu accueillir un espace en terre, pouvant recevoir des plantes grimpantes qui seraient venues envahir le mur, et créer un mur végétal... Effet bien plus intéressant que celui produit par les 3 buis que l'on voit ici. Surtout qu'on aurait pu trouver une continuité, un écho végétal, avec la cour derrière le mur.


L'effet visuel global amené par ces arbres en pot, qu'on a rajouté a posteriori, dans la rue n'est guère joyeux. Ça fait cache misère. Et pour un aménagement neuf : "ça l'fait pas !"








Le cafetier du coin trouvant sans doute qu'il n'y avait pas assez de jardinières y est allé de sa touche perso... no coment.Rolling Eyes


Enfin le traitement du sol en lui même. C'est une affaire de goût... mais je le trouve vraiment laid.

Sa couleur déjà. Qui semble avoir tendance à s'éclaircir avec le temps mais qui est un "jaune pisseux"... Je ne comprends pas non plus pourquoi il ne s'agit pas de la même teinte que le revêtement devant le lycée. Erreur de l'entreprise ?

Et puis sa propension à se salir : entre les cheewing gum, les marques de caoutchouc brulé des pneus de voiture, et les chiures de pigeons... j'ai peur que la rue ne se salisse très vite ! En fait, à peine posé c'était était déjà sale. Il faut dire aussi qu'avant on ne percevait pas autant la saleté de la rue ^^.

Et enfin la façon dont il va vieillir. A quoi est-ce que va ressembler le sol de la rue la prochaine fois qu'on aura besoin de creuser une tranchée pour effectuer des travaux sur les réseaux ? (fuite d'eau, branchement téléphonique, gaz...) On comblera le trou avec une pelleté de bitume noir ? Comme on le fait aujourd'hui dans le centre ville... sauf que dans le centre ville on met du bitume au lieu de remettre les pavés pour gagner du temps (mais aussi on peut le supposer pour accentuer le côté dégradé du centre ville). Mad
Déjà au centre de la rue au niveau de la lame-joint qui transparait à certains endroits le sol semble se déliter...


Et puis il y a ces cercles en pavés de granit, qui marquent les seuils des habitations de la rue... Même quand il s'agit d'une vieille masure à la limite de l'insalubrité. clown






Ce sol a aussi la vertu de mettre en valeur ce qui devrait être caché : les plaques des réseaux. Ah ça elles sont bien mises en valeur. On ne voit qu'elles silent !
Alors je pose la question : pourquoi ne pas avoir pavé entièrement la rue ? Ou pourquoi ne pas l'avoir entièrement goudronnée ? Pourquoi avoir voulu chercher un motif de pavés, qui n'apporte rien... là aussi pour cacher la misère ? Non, là non plus je ne comprends pas. Pourquoi à nouveau faire simple quand on peut faire compliqué... Par contre celui qui a dessiné le plan de cet aménagement a été au plus simple : c'est certain, il ne s'est pas cassé la tête !


On termine par une vue de nuit...





----------

Et voila pour la rue des Vieux Moulins. Une nouvelle rue piétonne mal assumée par la Ville. Une attitude à laquelle on doit les erreurs commises sur cet aménagement que l'on appréciera selon son goût. Mais qui aurait pu faire nettement mieux ! La catastrophe n'est quand même pas totale. C'est un peu mieux qu'avant. What a Face

(en cours de rédaction)


Dernière édition par Fabien B. le Sam 27 Nov 2010, 16:25, édité 8 fois

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Lun 22 Nov 2010, 16:19
Le rôle des arbres devant le lycée, ce sera peut être tout simplement de donner de l'ombre, non? Embarassed
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2860
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Lun 22 Nov 2010, 16:50
C'est là que ça coince justement... parce que je suis persuadé que ça n'a même pas été pensé avec cette intention. Penser l'espace public, c'est penser à la pratique du lieu. Si la réflexion avait été : on apporte de l'ombre sur cette esplanade exposée plein sud, pour le confort des passants, pour les lycéens qui stationnent sur le parvis du lycée, mais aussi au bâtiment du lycée dont la façade largement vitrée cause un effet de serre, ... si on se pose ce genre de question, on fait un projet, et surtout on ne plante pas comme ça a été fait. Bien sur que ces arbres vont apporter de l'ombre mais leur effet sera minime... et regardez comment sont placés les bancs, en été ils seront en plein cagnard.

Je n'ai pas encore terminé la description de l'aménagement, mais c'est exactement la même chose pour les voitures du parking du cours de Verdun : en plein soleil ! A quoi servent les arbres qu'on a planté dans le terre-plein central ? Dans ces plantations d'arbre on ressent une espèce de concession forcée à la nature, histoire de se racheter une conscience écolo. C'est ridicule. Mais le pire, c'est que sans parler nature ou écologie, depuis que l'on fait des routes, on a une conception de l'arbre au moins fonctionnelle (pour apporter de l'ombre)... Et là même pas. C'est un aménagement bête ! :s


Dernière édition par Fabien B. le Ven 26 Nov 2010, 16:13, édité 1 fois

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Mar 23 Nov 2010, 01:26
Notez qu'il y a des recommandations (je les ai lues) pour éviter que l'on favorise le "stationnement" des élèves devant les bahuts: pas trop d'abris, pas trop de bancs, sinon des bancs pas confortables, bien visibles pour qu'il n'y ait pas d'endroit difficilement "surveillables"
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2860
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Mar 23 Nov 2010, 15:46
Ça fait parti des questions qu'il faut se poser, bien sûr. Mais ça ne change rien à la manière dont on peut considérer l'aménagement qui a été réalisé.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Mar 23 Nov 2010, 17:24
Vous aurez tous, je suppose, compris que je me fais l'avocat du diable...

Comme je suis commis d'office, je ne me décarcasse pas excessivement lol!
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2860
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Mar 23 Nov 2010, 18:45
L'avocat d'un "pauvre diable" surtout... et d'une cause perdue Rolling Eyes

(bon...et moi vais-je arriver a mettre la totalité de l'article en ligne ? Laughing )


Dernière édition par Fabien B. le Sam 27 Nov 2010, 16:26, édité 1 fois

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Jeu 25 Nov 2010, 22:31
(bon...et moi vais-je arriver a mettre la totalité de l'article en ligne ? Laughing )


C'est vrai que sur ce coup là, tu n'es pas éblogulateur précoce... lol!
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 163
Age : 32
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 11/04/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Ven 26 Nov 2010, 02:51
"une espèce de concession forcée à la nature, histoire de se racheter une conscience écolo. C'est ridicule."

Super article, qui m'a beaucoup fait rigoler ! Si le ridicule ne tue pas, il a parfois le mérite de faire sourire, surtout à Meaux. Toutefois, j'émets quelques menues réserves quant aux intentions que tu prêtes à la mairie. Derrière ce... cet aménagement -j'ose même pas parler de projet, qui porte des valeurs qu'on ne retrouve pas ici- je pense qu'il n'y a aucune intention. Pas le moindre soupçon de commencement d'idée directrice ou génératrice. Rien. La personne qui a dessiné ça (et qui au passage, doit maîtriser 3 commandes d'autoCAD) a juste posé pêle-mêle des éléments sans se poser aucune question, en utilisant tous les outils à sa disposition, hop, un réverbère, hop, un potelet par-ci... Tiens et qu'est-ce que je pourrais ajouter... ohhh, pourquoi pas une bordurette ? Hop, et puis là, j'ai de la place pour un arbre ! Oh et puis, je pourrais rajouter une barrière pour faire joli, et une autre bordure en granit... allez, vendu !


OHHH, et puis un poteau ici, ça ferait joli aussi !


Mince, où est-ce que je vais caser LES BANCS ?!!
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 163
Age : 32
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 11/04/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Ven 26 Nov 2010, 02:54
En fait, après avoir bien ri, je suis envahi d'une grande tristesse... Merde, c'est quand même triste d'avoir aussi peu d'égards pour cette ville !
avatar
Riverain
Riverain
Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 29/12/2008
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Ven 26 Nov 2010, 19:33
Ben je vous trouve bien négatifs, moi j'aime bien les plaques au pied des arbres et la nuit ça passe lol!

Sinon je suis d'accord, ratage total sur toute la ligne, je pense que même moi qui n'ai aucune notion d'urbanisme, j'aurais fait mieux, car j'ai un peu de bon sens !!!

J'espère que ça va pas nous faire augmenter les impôts ces dépenses mal faites...

C'est dommage que "combien ça coûte ?" n'existe plus, ça aurait fait un beau sujet
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2860
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Sam 27 Nov 2010, 17:12
Qu'on utilise l'argent du contribuable pour embellir la ville, la réaménager, l'améliorer OUI ! Mais quand c'est fait comme ça l'a été ici, et pour le résultat qui est celui-ci, moi je considère que c'est du gâchis ! Porter tellement peu d'attention aux choses que l'on fait, c'est incompréhensible... et ça devrait être inacceptable !

Ce qui me chagrine le plus, c'est que ce n'est pas un exemple isolé.Voyez la place de Valmy, voyez le square Ceccaldi, la halte fluviale, l'avenue Foch, ou même l'avenue Joffre ! Voyez les pistes cyclables à Meaux ! C 'est lamentable ! Si il y a une chose sur laquelle la Ville devrait être attentive, parce que c'est pleinement son lieu d'action, c'est bien l'espace public. Et sa forme et sa fonction, son espace sont des choses sur lesquels elle ne devrait pas faire l'impasse : parce que ça participe pleinement de son image et de son identité ! Ce sont les lieux qui donnent sa qualité à la ville. Et elle le sait, sinon elle n'aurait pas réouvert la plage !

Ce qui est le plus inquiétant, c'est que l'on n'en n'est qu'au début des aménagements annoncés du Plan Marshall. Et je me demande comment vont être les prochaines interventions ! Le sol de la ville est un patchwork de matériaux hétéroclites, on trouve des mobiliers urbains inutiles à foison, il y a une disparition des lieux au bénéfice d'espaces idiots complètement vides de sens... Quelle unité, quelle cohérence, quelle sens va-t-on trouver à l'espace public à Meaux ? Y a-t-il seulement le souci de FAIRE de l'ESPACE PUBLIC ? Au vu de ce qui a été fabriqué depuis quelques années, j'en doute ! Et c'est très triste. Pourtant on veut une "Belle" ville... Mais "belle", c'est relatif. Et une "bonne" ville... alors là il ne faut pas y compter. Et tout ça ne dépend que de la municipalité et de ses services ! Alors quoi ? Shocked

-------

@ Thierry : Les impôts n'augmenteront pas... à moins que la Ville ne cherche à "rattraper le coup", ce qu'elle ne fera pas !

Il faut savoir quand même que cet aménagement programmé dans le cadre du plan Marshall, a été réalisé dans l'empressement (ce qui ne justifie ni n'explique le ratage du cours de Verdun), pour montrer que la Municipalité ne faisait pas que parler du plan Marshall, mais qu'elle agissait aussi concrètement.

Il faut noter également que cet aménagement a pu se faire, parce qu'il a été largement subventionné par l'Etat. Chose qui a été signalé par l'opposition municipale dans la tribune qui lui est donnée dans le journal municipal > Meaux le journal n°74
Où Patrick Mavré va même jusqu'à parler de scandale, et je ne suis pas loin de partager son avis :

" LES PLATANES DU COURS DE VERDUN : un double scandale !
Première opération qui se veut emblématique du Plan Marshall en centre ville :le réaménagement du cours de Verdun. En fait, une opération de réfection de voirie nécessaire qui aurait être bien ordinaire mais qui se voit entachée dès le départ d’une erreur d’appréciation bien regrettable et significative d’un état d’esprit peu enclin à la concertation et à l’écoute. Et qui a couté la vie à 21platanes en pleines maturité et santé.
Certes les villes sont faites pour être renouvelées et les arbres n’ont pas vocation à être sacralisés. Certes l’abattage de 21 platanes peut paraitre bien dérisoire en regard de la destruction de 1500 logements. Mais l’abattage de ces malheureux platanes était parfaitement inutile ; l’incrédulité de nombreux Meldois relayée par l’association d’environnement locale n’a pas eu raison de la …raison. Et les 3 riverains ont eu gain de cause, M. le Maire en faisant une affaire personnelle. Premier scandale. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Le financement de cette opération est tout aussi extravagant. En effet, l’opération d’un montant total de 600 000 euros est financée à près de 60% par la Région et l’État au titre du Plan Espoir Banlieue, censé profiter au quartier de Beauval, alors qu’il s’agit d’un réaménagement de voirie dans le quartier de la Cathédrale.
Deuxième scandale. Une opération réussie à tous points de vue !!!!
Encore bravo."


Cet aménagement n'a donc coûté à la ville qu'environ 240 000 € ! C'est peu ! Mais si Patrick Mavré trouve scandaleux le dévoiement de la subvention originelle (et il n'a pas tort !), moi je trouve scandaleux l'attitude totalement " j' m'en foutiste" de la municipalité vis à vis du projet qui a été pondu (un projet médiocre), qui est absolument indigne de la subvention qui lui a été accordée. C'est honteux ! C'est se foutre du monde !

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2860
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Ven 17 Déc 2010, 13:20
Oh ! Shocked Mais qu'ai-je lu dans les pages du n°5 du petit journal du Plan Marshall ? La Ville commencerait-elle a dire les choses quand elles ne vont pas ? Ce n'est pas grand chose, ce n'est sans doute même pas le signe d'un début de quelque chose... mais ça mérite d'être souligné pour une fois. Voici ce que la ville écrit dans sa plaquette :

"La Ville a aménagé le cours de Verdun et la rue des Vieux Moulins. Néanmoins, n’étant pas entièrement satisfaite du résultat immédiat, elle a demandé à ce que le revêtement soit traité au cours des mois qui viennent de façon à obtenir la teinte prévue, plus proche du gris."

A l'inverse de la plaquette j'ai souligné en gras l'information qui était vraiment importante !

Néanmoins (je vais utiliser le même terme que dans la plaquette)... néanmoins, disais-je, la ville nous glisse un petit mensonge au passage. Parce que la teinte du sol correspondait parfaitement à ce qui était prévu à l'origine : à voir l'image photoshopée qui présentait le projet. D'ailleurs il était assez troublant de voir à quel point le résultat correspondait à l'image projetée ! Et là j'avoue que je ne sais pas si c'est une bonne chose... ou pas.

Enfin j'espère que le "rattrapage" ne sera pas un cache misère de plus, voir ne sera pas pire que l'état actuel...

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 163
Age : 32
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 11/04/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Ven 07 Jan 2011, 18:45
Mouais, bon, je sais pas si une feuille recto-verso ça peut vraiment s'appeler un journal, mais c'est juste histoire d'être perfide. Ecoute Fab, ils ont le droit de ne pas être satisfaits du "résultat immédiat" des horreurs qu'ils ont pondues. Effectivement, peut être n'imaginaient-ils pas que la réalité serait si conforme au photomontages qu'ils avaient produits pour communiquer. Peut-être, comme moi, pensaient-ils qu'il n'était pas possible de faire plus moche... ET BEN SI !!

Néanmoins, vous pensiez comme moi qu'il était impossible de rendre plus laid ce qui était déjà sacrément laid et raté ? Et bien vous aviez tort ! Le parking vient d'être doté de ses barrières, destinées à en assurer le contrôle. D'affreux dispositifs rouges, qui, comme toutes les barrières qui sont mises en place quelque part dans la ville, finissent par être dégradées et disparaître complètement. Je pense notamment à celles de la gare, ou celles du parking de Franprix, encore que les exploitants/propriétaires doivent être différents, ce qui expliquerait cela. Celles du boulevard Jean-Rose étant régulièrement foutues en l'air, et régulièrement réparées, c'est donc qu'elles doivent rapporter des sous !
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2860
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Ven 07 Jan 2011, 20:31
Oui j'ai vu... pas eu le temps (ni le courage) d'en montrer la photo... manque plus que la fontaine murale adossee quelque part ^^.

Il n'y en avait pas besoin de cette barrière. C'est de l'argent foutu en l'air. (triste)

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Riverain
Riverain
Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 29/12/2008
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Réaménagement du cours de Verdun et de la rue des Vieux Moulins (Plan Marshall)

le Sam 08 Jan 2011, 15:05
ben oui il y a des barrières, mais c'est encore un sparadrap pour palier au manque de signalisation. En effet, la circulation sur le parking se fait à l'inverse de ce qu'elle était avant travaux, mais ça les automobilistes ne le voyaient ou sans foutent royalement (j'avoue ne pas savoir qu'elle option choisir), et ça doit être aussi pour limiter les stationnements aux seuls emplacements prévus pour. (enfin ça je suis pas convaincu non plus !!)
Au moins comme ça, ça laisse la place libre devant le banc inutile pour un superbe panorama sur le parking
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum