Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

"Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 31 Oct 2010, 20:27
Article paru sur Marianne2.fr

JEAN-FRANÇOIS COPE, LE SARKO DE MEAUX
par Laureline Dupont (le Samedi 30 Octobre 2010)

En dehors de l'Assemblée, Jean-François Copé gère la riante bourgade de Meaux, en Seine-et-Marne, avec autorité. Comme un Sarkozy local, il s'attaque à l'insécurité, pratique l'ouverture, fait sa pub et joue à l'hyper-maire… en attendant son hyper présidence.



(dessin Louison)


Quand Jean-François Copé ne siège pas à l’Assemblée, qu’il ne se drape pas dans sa robe d’avocat, qu’il ne débat pas avec son club Génération France, il gère sa ville. D’une main de fer. Et à distance.

Il a conquis Meaux en 1995 mais ne l’habite plus depuis 2002. Alors pour contrôler la commune, « JFC » a su mettre en place de solides relais qui veillent sur son fief en son absence. Patrick Mavré, président du groupe de l'opposition municipale, assure que le patron des députés UMP «a noyauté les associations en leur versant de grosses subventions et en y plaçant ses soutiens». Une affirmation démentie en choeur et avec fougue par les associatifs du quartier Dunand-Collinet : «Nous sommes complètement indépendants, nous n'avons aucun compte à rendre à la mairie». Et pourtant... En ce vendredi d’octobre où Marianne les rencontre de bon matin, il faut moins d’une heure au directeur de cabinet du maire pour être averti de la présence de journalistes en ville. Moins d’une heure également pour trouver notre numéro de téléphone et nous laisser un message mielleux incitant à appeler pour le rencontrer. Comment a-t-il fait ? «Nous avons de très bons rapports avec les associations...» Anecdote révélatrice.

Rien ne doit échapper à celui que Sophie Coignard a surnommé dans son livre L'Omerta française «le roitelet de Meaux». A commencer par sa réputation d’édile.

Et Copé le sait, de la réputation de la ville dépend celle du maire. En 1995, Meaux n’a pas bonne presse. En 1997, le film d'un autre Jean-François, Richet cette fois-ci, sort en salles. «Ma 6-T va crak-er» décrit le quotidien des jeunes d'une cité «sensible» de Seine-et-Marne et plante l'action à... Meaux. S'il s'agit bien d'une fiction, le choix du lieu en dit long sur la réputation de la ville. Scindée en deux parties : la vieille cité d’un côté, la ville moderne des années 60 de l’autre, Meaux souffre de sa dichotomie. Les quartiers Beauval et Dunand-Collinet, - 27 nationalités, la moitié de la population ! - isolés du centre, occupent trop souvent les pages faits divers de la presse locale. D’où les deux priorités du député-maire : rénovation et sécurité. Tours rasées et remplacées par des immeubles cossus de quatre étages grâce aux subventions de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), création du parc naturel du Pâtis sur 150 hectares, opération « Meaux plage » et désenclavement grâce à la construction de voies d’accès vers la Nationale 3, Meaux doit devenir « une ville à taille humaine », selon les mots de la mairie. Même Patrick Mavré, le conseiller municipal mélenchoniste, salue « une politique urbaine volontariste ». Problème : les habitations à taille humaine ne peuvent héberger tout le monde et les loyers grimpent aussi vite que les tours dégringolent. Plus de 1500 logements doivent encore être détruits dans le quartier A de la cité Beauval. Un projet qui fait grincer des dents l'opposition : « On va encore perdre des logements sociaux, en 1995, Meaux avait 53 % de logements sociaux, aujourd'hui on est tombé à 46%». Pour Catherine Doucin, présidente du comité de quartier Dunand-Collinet, «l'augmentation des loyers est logique». Elle en est sûre : comme son maire a capté tous les défauts de Meaux, il a senti les maux du pays et de deviendra – elle l’espère - président.


Meilleur que Sarko en matière de sécurité?

Deuxième partie du programme : la sécurité, «sa priorité», selon Valentine Rousseau, journaliste à l'édition de Seine-et-Marne du Parisien. Et Copé ne fait pas dans la dentelle. Ce vendredi 15 octobre où Marianne se rend sur place, la ville est bouclée par des camions de CRS. Les artères principales sont fermées à la circulation et la mairie est encerclée sous haute protection. Qu'est-ce qui justifie un tel déploiement policier? «Les lycéens...», lâche un CRS peu convaincu. Des débordements ont eu lieu quelques jours plus tôt en marge de la manifestation lycéenne contre la réforme des retraites. Du coup, à défaut d'avoir pu empêcher les dérapages de la veille, Copé mise sur un dispositif de sécurité ostentatoire qui fera ensuite dire à la population qu'il fait beaucoup pour lutter contre l'insécurité.

Depuis 2003, la mairie a fait installer 125 caméras de vidéosurveillance. Onze doivent suivre d’ici fin 2010. Les effectifs de la police municipale ont été gonflés : 150 agents se relaient pour assurer la sécurité des 50 000 Meldois. « On se sent en sécurité maintenant », s’enthousiasme une habitante. Chez Copé, tout le monde aime Copé. Aux dires de tous, la délinquance a chuté de façon spectaculaire. « Il se contente de faire des choses qui se voient mais il y a toujours des faits de délinquance, c’est le sentiment de sécurité qui s’est amélioré », nuance Gérard Voinnet, habitant de Meaux et militant au Parti de gauche, qui a récupéré beaucoup d’adhérents socialistes. Mieux : si l’on en croit le Parisien, la délinquance aurait baissé de 16% en trois ans. Pour l’affichage, c’est l’idéal.


Mieux qu'un hyper président: un hyper maire ?

Et justement, en matière d'affichage, Copé a de la ressource. Présent le vendredi après-midi pour assurer sa permanence et de temps en temps le samedi histoire de serrer quelques mains sur le marché, il donne malgré tout aux habitants l'impression d'être omniprésent. «Il est très efficace, il est sur tous les fronts, observe Valentine Rousseau. Il est là à tous les conseils municipaux.» Un don d'ubiquité qui lui a valu d'être qualifié d'«hypermaire». Il envoie également ses fidèles adjoints faire des rondes.«On croise tout le temps des gens de la mairie, Parigi (ndlr: premier adjoint de Jean-François Copé) passe, se promène, je le vois sans arrêt faire des tours», raconte Sylvie,une habitante de Dunand-Collinet.

Copé sait également appliquer un vernis de com' sur chacune de ses décisions et apparitions. Ainsi le projet de rénovation du centre-ville répond au doux nom de «Plan Marshall». «C'est curieux de prendre une référence historique pour baptiser des investissements communaux qui vont juste permettre de repeindre des volets et refaire des trottoirs, grogne Henri Gerphagnon, conseiller municipal PS. C'est complètement démesuré.» Le quartier rénové de la Pierre-Collinet vient d'être renommé Dunand-Collinet «pour en finir avec l'image négative qu'il renvoie», explique la mairie. Copé répond par une lettre personnalisée à chaque demande ou réclamation des habitants. Enfin, chacune des apparitions télé du député-maire est l'occasion de mentionner la ville, ce qui va droit au coeur des Meldois.

Reste le volet culturel. «Du pain et des jeux», telle était la devise de Juvénal que Copé semble appliquer à la lettre. Dès son arrivée en 1995, il créé la foire d'automne, en 2004 il lance le festival de musique Les Muzik'Elles, et il s'apprête à transformer la vieille prison en pôle culturel. Mais à côté de ce faste culturel, le quartier Dunand-Collinet est privé d'une salle des fêtes dans laquelle célébrer les mariages ou organiser des réunions, et les jeunes de Beauval eux sont contraints de faire du sport dans un vieux garage lugubre estampillé «salle municipale multisport».


Il a tout d'un Sarko, le «ministre de Meaux»

Mais gare à ceux qui seraient tentés d'émettre la moindre critique. Copé sait faire taire ses opposants : il les enrôle ou les anéantit. Il applique localement l’ouverture à la Sarkozy. Il a ainsi nommé maire adjoint au Logement le meilleur socialiste, Arthur Jorge Bras. A l’inverse, Ange Anziani, qui a pourtant aidé Copé à se hisser sur son trône municipal, a subi un lynchage en règle. Pourtant, quand il est nommé au gouvernement en 2002, Copé cède sa casquette de maire à Anziani (tout en faisant voter par le conseil municipal l’augmentation de ses indemnités, alignées sur celles du maire). Mais, quand, en 2005, Copé récupère son siège, il ne tarde pas à se brouiller avec Anziani. Au revoir et merci…
Aujourd’hui, les deux hommes ne se parlent plus. « L’opposition a demandé que mon nom soit gravé sur la plaque listant les maires de la commune, il a refusé. Copé réécrit l’histoire à sa manière », déplore l’ancien allié. « Il a tout fait pour m’empêcher de constituer une liste pour les municipales de 2008, se plaint Anziani. Soit il menaçait les candidats, soit il les convoquait… Quand j’ai déposé ma liste à la sous-préfecture, ça a été le bouquet : une de mes colistières leur a écrit une lettre dans laquelle elle dit être inscrite sur ma liste à son insu. » Voilà comment on élimine les opposants. Durant sa campagne présidentielle, Sarkozy avait dit de Copé, alors chiraco-villepiniste : « Si je gagne, il sera ministre de Meaux. » Jean-François Copé l’a pris au mot.

En attendant son heure, il utilise donc Meaux comme terrain d'entraînement. Il gère sa ville comme il gère son club Génération France. Il convoque des «comités opérationnels» composés d'habitants, d'acteurs sociaux... «Un certain nombre de forums vont avoir lieu pour définir avec les habitants ce qu'ils veulent pour leurs quartiers», nous dit-on du côté de la mairie. Le procédé ressemble à s'y méprendre aux forums organisés par Génération France. Dans les deux cas, les gens semblent séduits par le procédé. Reste à savoir si Copé aura encore le temps de gérer sa ville avec autant d'assiduité quand il aura pris la tête de l'UMP...

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 31 Oct 2010, 20:36
Rien de neuf dans les éditos quand on aborde le sujet "JFC" et "maire de Meaux". J'ai l'impression d'avoir lu cet article cent fois...

J'en retiens quand même une chose. La Ville a récupéré l'idée du "forum", en l'accommodant à sa sauce. Je ne sais quoi en penser. Mais comme toujours, on utilise un mot en en dévoyant le sens... à ajouter à la longue liste des mots utilisés par la Ville et qui ne veulent rien dire :

«Un certain nombre de forums vont avoir lieu pour définir avec les habitants ce qu'ils veulent pour leurs quartiers», nous dit-on du côté de la mairie. Le procédé ressemble à s'y méprendre aux forums organisés par Génération France. Dans les deux cas, les gens semblent séduits par le procédé.


Dernière édition par Fabien B. le Lun 01 Nov 2010, 11:49, édité 1 fois

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Lun 01 Nov 2010, 06:19
En tout cas la synthèse est impeccable.

C'est la biographie "à demi autorisée", en plus succinct
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Lun 01 Nov 2010, 11:57
benjamin a écrit:En tout cas la synthèse est impeccable.
C'est la biographie "à demi autorisée", en plus succinct

Oui c'est ça ! Mais moi je me demande à quoi ça sert d'envoyer des journalistes "enquêter" sur le terrain si c'est pour ressortir les mêmes choses... Sur Beauval et Pierre Collinet ce sont systématiquement les mêmes clichés. Pas totalement faux, mais approximatif. Et un peu exagéré.

Il y a d'autres choses à dire sur la ville, et sur la "Ville" et la façon dont cette dernière gère ! D'autres manières d'aborder les questions.
Je suis assez déçu d'entendre toujours les mêmes choses. Même si ce sont des vérités.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Lun 01 Nov 2010, 14:48
Ne demandez pas à des journalistes de faire des travaux allant au fond des choses.

Ce n'est pas leur métier: ils vivent plus ou moins dans l'instantanéité et le peu de place qu'ils ont pour "développer" les en empêcherait de toute manière: un journaliste n'est pas un sociologue.

En outre ce n'était pas un article sur "les quartiers de Meaux", mais un article sur l'Aigre de Meaux, avec un passage sur la manière dont celui ci "traite" ces quartiers. Instructif pour qui ne connaît pas JFC comme nous en avons le bonheur indicible (qui, tous les matins, me tire des larmes de chaque œil clown ) de le connaître.

Copé a incontestablement un destin national (savoir s'il le réalisera, c'est une autre affaire). Il est bon que tous les citoyens soient informés, et pas seulement les Meldois. Or la pédagogie a une facette fondamentale: l'art de répéter mille fois sous des formes différentes.

L'article est suffisamment équilibré pour souligner, à son crédit, son énorme puissance de travail.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Lun 01 Nov 2010, 15:22
benjamin a écrit:(qui, tous les matins, me tire des larmes de chaque œil clown )

Je ne doute pas que ce sont des larmes de joies Laughing

-------------

Ce n'était pas un article sur les quartiers de Meaux, non, mais sur JFC en tant que maire et son action municipale, et sa pratique du pouvoir au niveau local. Je pense qu'on pouvait attendre d'autres choses sur ça, et uniquement ça. PArce qu'il y en a beaucoup à dire !

Quant à "sa force de travail" ! Mais quel travail exactement ? D'être un meneur d'homme, un manager (comme on peut l'attendre de tout homme ou femme politique)? De dire "je" en parlant du travail d'autres repris à son compte ? De sa " COMM' " ? De ce fameux "don d'ubiquité" qui le fait voir partout et nulle part en même temps ?...
D'accord pour l'hyper activité qui ne doit pas lui laisser beaucoup de temps en famille (ni à son bureau de la mairie de Meaux), mais pour le travail... Et c'est là justement que j'aurais aimé que les journalistes s'intéresse à l'action municipale : qu'est ce qui se fait à Meaux, comment, pour quoi ? Et est-ce que c'est du "bon" travail ? Et est-ce que l'action locale, bonne ou mauvaise, légitime une ambition nationale ?

Je reconnais à Jean François Copé, qu'il est JFC à temps plein, et que ça doit être beaucoup de travail, effectivement...

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Lun 01 Nov 2010, 16:10
Je reconnais à Jean François Copé, qu'il est JFC à temps plein, et que ça doit être beaucoup de travail, effectivement...

C'est exactement ça, qui est fort bien décrit dans sa biographie.

Mais cette organisation exceptionnelle, il faut reconnaître que ce n'est pas donné à tout le monde et cela mérite d'être souligné.

Si pour notre malheur JFC accède aux plus hautes fonctions, les conséquences néfastes de sa politique ne viendront pas de cafouillages, de manque de travail ou d'organisation, mais bel et bien de l'application méthodique et sans faiblesse d'une idéologie et de l'exercice sans nuance d'un rapport de forces implacable.
Ludo
Invité

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 19 Déc 2010, 15:26
Tout ça est très juste mais bien répétitif ... Je vivais à Collinet à l'époque de "Ma cité va craqué" j'aimais bien l'image du film : proviseurs, flic, juge : blanc moustachu et raciste, les jeunes : black beur perdu et révolté ... Quand au soi disant verrouillage de la ville le 15 octobre j'y était j'ai fais un petit reportage photo 4 CRS devant la mairie un peu plus de policiers municipaux et deux voitures de la nationale pour suivre le cortège ... Mais de la à parler de bouclage de la ville ...
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 19 Déc 2010, 16:06
Bis repetita, c'est "répétitif" pour ceux qui connaissent Meaux, Copé.

Pour la majorité des Français, c'est instructif. Ce qui ne veut d'ailleurs pas dire que cette majorité désapprouverait la manière de procéder. mais il me semble normal qu'elle soit informée des pratiques d'un "présidentiable"
Ludo
Invité

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 19 Déc 2010, 16:42
C'est clair, d'autant que comme il a été déjà dit il risque fort de calquer sa politique locale sur ses ambitions nationale ... Mais est ce le seul dont on doit se méfier ? Il me semble ( on parlait de répétition ) qu'on tire toujours sur les mêmes, non ? Au bout d'un moment quand ce sont toujours les mêmes qui trinquent je me pose des questions ...
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 19 Déc 2010, 16:48
Je ne crois pas que Copé soit un pauvre malheureux sur lequel on tire plus que sur d'autres, et en plus lui même est pas mal, dans le genre artilleur. lol!

Et que dans un forum consacré à la ville de Meaux on en parle plus qu'ailleurs, ça me paraît normal (rien n'empêche d'ailleurs des gens de le défendre ou même de chanter ses louanges)

Pour ma part, j'ai un blog et JFC est très loin d'être mon sujet de préoccupation essentiel sur cet espace. J'habiterais à Dijon (autre ville de moutarde) que je parlerais fort peu de Copé sur un forum dédié à ma ville... mais parler ici de not'bon maire, c'est logique, non? bom
Ludo
Invité

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 19 Déc 2010, 17:02
Oui tout a fais, et en plus force est de constater qu'il a "éliminé" la concurrence locale ( ou se serait elle éliminé toute seule ? ) donc il ne nous reste plus que lui à nous "mettre sous la dent" si j'ose dire ... Et quand on veut aussi souvent que lui faire parler de soi, normal qu'on se retrouve dans toute les discussions, je n'y connais rien mais pensez vous réellement qu'il soit derrière chaque projets ( réussit ou pas ) de la ville ? N'y a t-il pas des adjoints au maire pour l'urbanisme, le tourisme etc Le roi ordonne la construction des routes mais la couleur du pavé ne le concerne pas ou est-ce différent à Meaux ?
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 19 Déc 2010, 17:09
Ah il faut savoir... quand on est "le chef" et qu'on s'arroge le mérite des réussites (il y en a) on a la charge des échecs.

Ou alors on n'est pas digne d'être chef et ça vaut pour toutes les circonstances.
avatar
Riverain
Riverain
Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 29/12/2008
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 19 Déc 2010, 19:56
Tout à fait d'accord avec Benjamin, et même s'il n'est pas derrière chaque projet, il doit bien les entérinés quand même, donc .... si fautif il y a, c'est bien lui, et à contrario s'il y a félicitations aussi, et ensuite ben ça retombe sur les "initiateurs" des projets s'il sont autres
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 19 Déc 2010, 21:01
En plus, c'est une des (rares selon moi) qualités de Copé: il n'est pas du genre à dire "c'est à cause de mes subordonnés" (attitude intelligente à long terme car il doit générer des fidélités inconditionnelles)

Il tanne ses collaborateurs, les harcèle, en tire le maximum mais il les couvre devant "l'adversité".

Le jeune c... qui a envoyé les emails compromettants qui attaquaient le couple de Sarkozy, depuis la mairie? Il a pris une avoinée monstre de la part de Copé, mais il a gardé son poste.

Quand il y avait un lézard dans son ministère c'était pareil: il assumait, quitte à gueuler en interne après s'être lui même fait eng... voire désavouer. Il a aussi la réputation d'être un gros bosseur avec un sens de l'organisation extraordinaire. Alors quand on a ces qualités reconnues, on assume les erreurs, et il me parait un peu puéril de le défendre quand lui même ne le fait pas.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 19 Déc 2010, 22:51
J'ai toujours autant de mal à vous suivre Ludovic... comme l'a dis Benjamin JFC est le maire de Meaux, et si on parle ici de JFC c'est bien pour cette raison. C'est un homme politique très médiatique. Qui se prédit un destin national ! C'est un "omni-maire". Et selon vous on en parle trop ? O_o.

Enfin c'est vrai qu'il est difficile de parler d'autres personnalités locale, vu que Jean François Copé éclipse absolument tout le monde : ses collaborateurs, les maires adjoints et sa majorité municipale, comme ses adversaires ou toute personne ayant un rôle dans la vie locale... On est dans une ville où on ne connait qu'un nom, et tous les autres sont des anonymes ! Je préfèrerais que Meaux soit une ville de "100 noms" qu'une ville de "sans-noms" !

--------

Par contre je ne dirais pas qu'il est responsable de tout. Il prend la responsabilité de tout, il se l'accapare, mais beaucoup de choses pour ne pas dire la plus part se passent sans lui. Ce qui fait qu'il est bien difficile de faire le tri entre ce qu'il a réellement fait, ce qu'il a initié, et ce dans quoi il n'a rien à voir.

Par exemples :
- les Muzik'Elles c'est lui. Le Musée de la Grande Guerre aussi. Et rien que lui !
- Le parc du Pâtis, ce n'est pas lui, c'est l'AFTRP dans le cadre de la Rénovation urbaine.
- Le futur centre culturel en lieu et place de l'ancienne maison d'arrêt ce n'est pas lui non plus, ce sont les meldois ! La volonté des habitants... chose assez rare pour le signaler.
- La déviation c'est lui, mais c'est une question posée il y a plus de 30ans ! Récupération !
- La Rénovation Urbaine c'est lui et ce n'est pas lui : là c'est un peu complexe, mais si la politique volontariste, la sécurité, la destruction d'une partie du parc de logements sociaux (justifiée), ou les subvention qui ont permis la transformation des quartiers sont de son fait... la réflexion sur la Rénovation, la promotion du quartier, ou sa réalisation, ne lui sont pas du. Et la Rénovation Urbaine reste une politique nationale...
- Les questions de Développement Durable ne sont pas plus de son fait, elles sont dans l'air du temps.
Etc.

JFC est un gestionnaire, il agit en "chef d'entreprise", mais ne s'occupe pas de choses pratiques ou techniques... ce n'est pas un administrateur ou un réalisateur. Cela est laissé à d'autres, qui j'ai l'impression font un peu "comme ils veulent". Mais c'est là que je trouve dommage qu'on ne puisse pas identifier de personnes responsables chez ceux-la.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Ludo
Invité

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 19 Déc 2010, 23:04
Mais non je ne dis pas que sur ce forum il y a fixation sur lui ( Meaux le forum, Copé est maire de Meaux et acteur principal dans la ville ) c'est parfaitement logique qu'on parle de lui, ce que je regrette c'est le matraquage ( tant au niveau locale que nationale ) que l'on fais a propos d'une poignée d'homme politique, toujours les même ... Même sur Meaux il doit bien y avoir des hommes et femmes politique ( tout bord confondu ) dont il serait intéressant de parler, il y a bien des gens qui ont des avis, des projets, qui font des bêtises que sais je encore qui mérite qu'on parle d'eux ? non ?
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 19 Déc 2010, 23:26
Ah là c'est plus clair ! ^^... Et oui je suis assez d'accord avec vous !

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 19 Déc 2010, 23:41
Ben Ludo, présentez nous des personnalités meldoises "intéressantes"! on en parlera avec plaisir
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 19 Déc 2010, 23:42
Ah oui ça c'est une idée ! Mais à condition qu'elles veulent bien qu'on parle d'elles aussi !

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: "Jean-François Copé, le Sarko de Meaux" (Marianne2.fr)

le Dim 19 Déc 2010, 23:55
Si on est dans la sphère politique, la fonction étant par essence publique, je ne vois pas comment elles pourraient si opposer.
En plus dans ce domaine les gens préfèrent qu'on parle d'eux, même en mal, plutôt qu'on ne les oublie Cool
Effectivement dans le domaine associatif, c'est plus discutable
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum