Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

A propos du musée de la Grande Guerre et de la toile de Herter...

le Dim 05 Sep 2010, 14:49
dont j'avais parlé" ici même, suggérant que puisque la SNCF avait, semble-t-il, mis ce grand tableau "au rancard", le musée pourrait le récupérer... (cette suggestion avait reçu un silence méprisant de la CAPM)

le problème semble réglé dans le bon sens.

La Gare de l'Est retrouve son honneur

(lien)
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: A propos du musée de la Grande Guerre et de la toile de Herter...

le Dim 05 Sep 2010, 16:05
Le tableau aurait sans doute pu gagner les collections du musée de la Grande Guerre... Lors de la dernière foire d'automne (2009), une représentation en diorama miniature de ce tableau (le départ des poilus) était présenté à l'occasion d'une micro exposition a propos du musée de la grande guerre était, dans les locaux de l'ancienne chambre de commerce (boulevard Jean Rose).

Ce n'est effectivement pas l'intérêt artistique qui fait la valeur de la toile ici, même si on peut trouver que c'est un joli tableau. Mais sa valeur d'image à charge émotionnelle, symbolique et historique (et le sens qu'elle porte).


---------

Une petite explication a propos du tableau sur le site de la SNCF

Retour en gare des Poilus de 14
(25/04/2008)

Depuis janvier, la gigantesque toile Le Départ des poilus d'Albert Herter a retrouvé sa place sous la verrière de la Gare de l'Est.

Peint en 1926, par le peintre et décorateur new-yorkais Albert Herter, le monumental Départ des poilus, août 1914, a retrouvé son lieu d’exposition originel, dans le hall Alsace de la Gare de l’Est. Grande fresque symbolique, cette toile de 60 m2 narre un épisode tragique de notre histoire : le départ des soldats français au front, au tout début d’août 1914.

Un fils engagé volontaire
Quoique Américain, Albert Herter (1871-1950) était éminemment concerné. Son propre fils, Everit, fut engagé volontaire dans l’armée française. Et le 13 juin 1918, ce fils aîné mourut sur le front, au Bois-Belleau, dans l’Aisne, non loin de Château-Thierry. Huit ans après sa tragique disparition, Herter père décide de peindre sa toile commémorative, dédiée à la mémoire des milliers de jeunes soldats. Albert Herter insère dans Le Départ des poilus, août 1914 la silhouette de son fils disparu : au centre du tableau, altier et enthousiaste, le jeune homme lève les bras au ciel, à la portière d’un wagon. Fleur au fusil et képi brandi de l’autre main, l’engagé volontaire attire le regard. Sa vaillance et sa prestance contrastent avec l’abattement des femmes en larmes, sur le quai.

Minutieuse restauration
Offert à la Compagnie des Chemins de Fer de l’Est par le peintre, la majestueuse toile de 4,50 mètres sur 12 fut exposée et dévoilée Gare de l’Est dès 1926, en présence du Maréchal Joffre et du ministre de la Guerre, Paul Painlevé. Maintes fois déplacée, au gré des rénovations de la gare, le tableau d’Herter a souffert des décrochages successifs et de la pollution. Fragilisée, la toile devait être restaurée.

Les travaux entrepris pour l’arrivée du TGV Est allaient donner l’occasion à la SNCF d’offrir au chef-d’œuvre patriotique une cure de jouvence. Déplacé en février 2006, le tableau a bénéficié d’une méticuleuse restauration qui mit à contribution le doigté de Marie-Lys de Castelbajac, le savoir-faire des ateliers Joyerot et la collaboration de la Direction régionale des Affaires culturelles d’Ile-de-France (DRAC).
Pour le grand bonheur des cheminots, très attachés à cette œuvre du patrimoine ferroviaire, Albert Herter connaît enfin les honneurs des cimaises de la Gare de l’Est. Depuis le 18 janvier 2008, Le Départ des Poilus s’offre de nouveau au regard des 31 millions de voyageurs qui déambulent chaque année à Paris-Est.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: A propos du musée de la Grande Guerre et de la toile de Herter...

le Dim 05 Sep 2010, 18:48
En tout cas, alors qu'il était à hauteur d'homme, son placement très en hauteur le rend inaccessible.

C'est sans doute pour cela que je ne l'avais pas vu plus tôt.

Mais tout est bien qui finit bien. L'œuvre n'a pas été détruite pour faire de la place à des panneaux de JC Decaux, Le devoir de Mémoire est respecté.

Et quoiqu'en dise la SNCF, je ne pense pas que c'était évident, compte tenu du silence obstiné et méprisant qu'elle a opposé aux inquiétudes formulées lors de la disparition au début des travaux de rénovation, puis à ses réponses embarrassées.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: A propos du musée de la Grande Guerre et de la toile de Herter...

le Dim 05 Sep 2010, 23:28
On l'a sans doute placé haut pour des raisons de sécurité sans doute... Et j'imagine que le cout de la restauration pour un tableau qui n'est pas une oeuvre majeure, a pesé dans le silence de la SNCF. C'est comme partout : si il n'y a pas le budget...

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum