Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
PAPYMO77
Invité

Désenclavement de l'hôpital de Meaux : solutions en vue

le Lun 21 Juin 2010, 15:25
DESENCLAVEMENT DE L'HOPITAL : SOLUTIONS EN VUE


La réunion publique qui s'est tenue le 18 juin, à l’Hôtel de ville, sous la présidence de J-F Copé, autour du désenclavement de l’hôpital, révèle la sérieuse difficulté à prendre la hauteur de vue suffisante en matière d'urbanisme .... (même du haut de la corniche !)


La communication médiatique récemment consacrée à la reconfiguration du centre hospitalier ne comportait aucune indication sur les problèmes de circulation, considérés sans doute comme de simples questions d'intendance.

Ils sont pourtant l'élément essentiel du désenclavement de l'hôpital (reconnu comme un sérieux problème depuis des décennies).

Ils risquent d'être traités à la va-vite, au détriment, à la fois, des finances publiques et de la cohérence globale des multiples plans en cours (Coeur de ville et Ecoquartier en particulier).
La décision devrait être prise cet été, pour un début des travaux (18 mois de durée prévus) au 1er trimestre 2011.






UNE ABSENCE DE PLAN GLOBAL

Le désenclavement de l’hôpital concerne tous les habitants du centre-ville de Meaux et de ses abords immédiats.

J-F Copé a rappelé sa volonté d’obtenir l’adhésion la plus large possible avant de trancher.

Mais à qui a-t-on demandé un avis avant de choisir « la meilleure solution » ?

Aux seuls habitants du quartier Corniche-Flandres !

Comme si un tel chantier de 9,3M€ n'était qu'une réalisation marginale, ne concernant que ces habitants.

On croit rêver lorsqu’on entend certains d'entre eux redouter d’être victimes d’une « autoroute urbaine ». Il s’agit d’une dizaine de pavillons, directement impactés par les nuisances de la nouvelle voie et soucieux, à juste titre, d'être protégés contre ces nuisances (*), alors que des centaines d’immeubles et de maisons du centre-ville sont, depuis plusieurs dizaines d’années, victimes des pollutions de toute nature provoquées par l’importante circulation automobile liée à l’activité du centre hospitalier.

Le centre hospitalier est la première activité de la ville, et cette activité est en pleine croissance.

Mais on reporte à plus tard l’établissement d’un plan global de circulation sur l’ensemble de la zone concernée qui inclut à l’évidence les secteurs Jaurès, République, Gambetta, Henri IV, Saint Nicolas, Jean Rose, Clémenceau… Comme si le désenclavement de l’hôpital n’avait pas un rapport direct avec les autres plans en cours au niveau de la ville !





UN CURIEUX DÉSENCLAVEMENT

Les discussions avec les seuls habitants de Corniche-Flandres (dans une ambiance bizarrement feutrée de Clochemerle local) ont abouti à un compromis : on retiendrait la solution d’une voie d’accès entrant vers l’hôpital, en sens unique, sur le pont déjà en place au-dessus du canal de l’Ourcq.

Pour la voie sortante, on évoque sommairement un dégagement par les rues de Bonneuil et Jean Jaurès.


De nombreuses difficultés sautent aux yeux :

- le passage de la rue Jean-Jaurès sous la voie SNCF sera-t-il mis lui aussi en sens unique, interdisant alors l’accès au cimetière et au chemin de Bouleurs ? Dans le cas contraire l’engorgement est inévitable à cet endroit.

- ce passage de la rue Jean-Jaurès sous la voie SNCF est, en tout état de cause, trop étroit pour permettre aux gros véhicules ayant affaire à l’hôpital d’échapper au « piège désenclavé » dans lequel ils se seront engagés ! Faudra-t-il les réorienter vers les rues Saint Fiacre et Saint Faron, exemples criants, dès aujourd’hui, des nuisances de l’enclavement : engorgement de la circulation et stationnement parasite.

- ceux qui franchiront l’obstacle, seront-ils invités à choisir la rue de Bonneuil comme voie de dégagement ? On imagine l’invraisemblable gymkhana des ambulances, en direction du Faubourg Saint Nicolas, de la rue Croix St Loup prolongée, de Joffre, Roosevelt … !

- si le débouché proposé est la rue Jean-Jaurès elle-même, la sortie de l’hôpital viendra alors encombrer République, Gambetta, Henri IV, St Nicolas, Lugol, Jean Rose …. le centre-ville tout entier.





LA PROPOSITION EST POURTANT SEDUISANTE

Pourtant, les débats précédemment tenus avec les habitants de la corniche autour de plusieurs solutions alternatives semblent avoir débouché sur une intéressante proposition :

- la création d’un rond-point au niveau des feux du carrefour de la Route de Varredes avec le Boulevard du Monument Américain, comportant un accès « privé », en double sens, vers les pavillons de la corniche.

- la mise en place de systèmes de protection contre les nuisances sonores et visuelles subies par les habitants de la zone Flandres particulièrement touchée (une réunion de travail sur ce sujet a été décidée pour le jeudi 24 juin)

- la réalisation d’une piste cyclable et de cheminements piétons vers le futur parc Saint Faron, dont l’heureuse création est également confirmée à cette occasion.





UNE SIMPLE QUESTION (que j'adresse ce jour aux élus et responsables municipaux )

Si la solution ci-dessus est retenue, pourquoi ne pas la compléter par la mise en place d’un double sens sur le pont du canal de l’Ourcq, en assurant ainsi l’entrée ET la sortie d’un hôpital enfin désenclavé ?

Cette orientation s’impose si l’on veut vraiment désenclaver l’hôpital, améliorer significativement les conditions de circulation en centre ville et tirer profit de la rocade nord de contournement.

Quelles raisons objectives s’opposent à une telle approche ?






(*) Pour certains d'entre eux, l'obtention assez récente d'un permis de construire témoigne, s'il en était besoin, de l'absence de vision globale dénoncée ci-dessus.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2847
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Désenclavement de l'hôpital de Meaux : solutions en vue

le Mer 30 Juin 2010, 12:37
Un article du Parisien évoquant le projet :

Une nouvelle route désenclavera l’hôpital
Par STÉPHANIE AUGUY AVEC HUGUES TAILLIEZ (22.06.2010)

Voilà trente-cinq ans qu’il surplombe le canal. Un ouvrage inachevé, désaffecté, au tablier souillé de mousse et de graviers. Un pont fantôme enjambant l’Ourcq au nord de Meaux et qui pourrait enfin servir d’ici à 2012. La municipalité vient de dévoiler le tracé définitif d’une nouvelle liaison qui reliera la route de Varreddes au centre hospitalier.

Le but est d’améliorer la desserte d’un hôpital en plein essor dont la restructuration débutera en 2011 et durera quatre ans. Elle prévoit notamment de modifier l’accès au site : l’entrée ne se fera plus par la rue Saint-Fiacre mais par l’arrière. La nouvelle route facilitera l’accès des véhicules venant des communes situées au nord et à l’est de Meaux, notamment les ambulances et véhicules de secours gênés par les actuels bouchons.

« Nous avions une obligation d’intérêt général, la desserte de l’hôpital. Mais il fallait aussi tenir compte du bien-être des habitants. Et je crois que nous avons trouvé l’équilibre », s’est félicité Jean-François Copé, le député et maire (UMP) de Meaux, vendredi soir lors d’une réunion avec les riverains. Mais pour les convaincre, il aura fallu négocier, trouver des compromis. Au total, le service urbanisme aura étudié cinq tracés alternatifs.

Un rond-point sera aménagé sur la route de Varreddes. La nouvelle route longera le lotissement de la Corniche puis traversera le canal et filera droit vers l’hôpital. La traversée de l’Ourcq se fera par le fameux pont fantôme. Un ouvrage à l’abandon depuis sa construction en 1976. A l’origine, il s’agissait d’un tronçon d’une déviation nord de la ville. Un projet finalement abandonné qui a coûté près d’un million et demi de francs de l’époque. Ce qui équivaudrait aujourd’hui, compte tenu de l’inflation, à une dépense dépassant les 800000 €.

Reste désormais à savoir si le pont peut être utilisé en l’état. « Les examens visuels et les contrôles de structure sont positifs », souligne-t-on à la mairie de Meaux. « Il reste à effectuer le test de charge, programmé pour la rentrée. Ce dernier sera effectué avec un maximum de 19 t, correspondant au poids du véhicule de pompiers le plus lourd. »

A la demande des riverains de la Corniche, la circulation ne se fera sur la nouvelle route qu’à sens unique, en direction de l’hôpital. Elle sera encaissée et isolée par des murs antibruit végétalisés. Un accès parallèle sera réservé à ce lotissement de 78 maisons. « La première fois qu’on nous en a parlé, ça ne nous a pas plu : nous sommes au calme ici, explique un couple riverain du pont fantôme. Nous ne souhaitions pas une voie à grande circulation. Mais comme l’intérêt général prime, nous avons abouti à un compromis. » Soit un surcoût de 1,8 million d’euros pour un projet qui devrait finalement se chiffrer à 9,3 millions.

Seule ombre au tableau, la grogne à la résidence les Jardins de Flandre, en contrebas de la future route de 6 m de large. Vendredi soir, ils semblaient découvrir le projet et regrettaient de ne pas avoir été concertés. Une nouvelle réunion d’information sera donc organisée pour eux ce jeudi, à 19 heures, en mairie. Les études archéologiques devraient ensuite débuter cet été. Suivra l’enquête publique qui présentera les études d’impact, notamment acoustique. Le chantier pourrait ainsi débuter au premier trimestre 2011 pour une durée de dix-huit mois.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Visiteur
Visiteur
Masculin Nombre de messages : 3
Age : 43
Localisation : MEAUX
Date d'inscription : 02/11/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Désenclavement de l'hôpital de Meaux : solutions en vue

le Mer 03 Nov 2010, 02:07
Bonjour

J'habite le lotissement de Flandre et j'étais présent à la 2e réunion, j'avais oublié la première...
Je comprend les inquiétudes de certains de mes voisins placés bien plus près que moi de ce pont.
A mon niveau, je fais preuve d'une certaine neutralité quant à son ouverture, oserais-je même dire qu'elle interressera plus ma femme puisqu'infirmière au CH d'une part et ses parents résidents Parc Frot d'autre part!
A cette réunion, il nous a été expliqué pourquoi la mise en sens unique de cette voie était une évidence.
En fait, la voie en question devrait avoir la largeur correspondant à 2 voies mais la voie qui pourrait être celle de retour ne sera utilisée que pour les véhicules d'ugences désirants sortir de l'hôpital pour se rendre en zone est du secteur ou même pour y entrer lorsque la voie normale sera engorgée. Ce qui semble possible puisqu'elle devrait être aussi utilisable pour aller à Sainte Geneviève par exemple...
Je cite: "on ne pourra évidamment pas empêcher toute personne venant du nord est de se rendre dans le centre en passant par l'hôpital!"
En tout état de cause, les travaux ont bien commencés puisque 2 voies partent du pont coté futur "parc Saint-Faron", une vers la gauche arrivant à l'hôpital et l'autre vers la droite arrivant au Brasset face au chemin blanc qui s'y arrête alors. Les saignées sont très large et il est étonant de voir à quel point ces deux endroits sont si proches du canal!
L'autre inquiétude de mes voisins réside dans l'édification de cette nouvelle voie coté lotissement qui viendra faire grossir la butte déjà présente au fond de leurs jardins. Celle-ci supporte donc à ce jour une voie double désservant la Corniche avec un flanc à environ 45°, elle devra presque doubler de volume en son sommet pour en acceillir une deuxième; mais elle ne pourra garder le même angle pour son flanc sous peine de finir dans les jardins!!!
Ce flanc devra donc subir un aménagement pour ne plus avoir le même angle tout en soutenant 4 voies.
Et mes voisins de se retrouver avec un "mur" végétal en bout de jardin...
Certains de ceux-ci ont tenu à proposer de nouveaux tracés alternatifs qui seraient à l'étude en ce moment à l'urbanisme, mais je pense que le projet initial sera celui retenu au final.
A suivre...
Visiteur
Visiteur
Féminin Nombre de messages : 4
Age : 64
Localisation : villenoy
Date d'inscription : 21/02/2011
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Désenclavement de l'hôpital de Meaux : solutions en vue

le Lun 21 Fév 2011, 21:36
proprietaire d un terrain de 3800 m carre non loin de la construction de cette route je commence a avoir de reelle inquietude concernant la perenité que j ai dans ce terrain d argrement .

mais peut etre la ville va t elle passer tous ces terrain allentour en constructibles nous ne savons rien mais nous avons vu quelques petites bornes ( le gaz je pense ) sortir de terre POURQUOI

le propietaires de la sente des cordeliers sont eux aussi inquiets
Papymo77
Invité

Très étonné de votre absence d'information

le Mar 22 Fév 2011, 17:45
à... Schmesser

Dans l'autre sujet de ce forum titré "Hôpital de Meaux", vous exprimez votre crainte d'une "réquisition" de votre propriété. Ce terme me fait froid dans le dos, en mémoire de réquisitions réellement vécues dans ma petite enfance !
Mais je suis surtout étonné de vous voir réduit à faire appel aux participants de ce forum pour prendre connaissance de projets qui vous concernent directement. La mairie (et, en l'occurence, son service de l'urbanisme) est tenue de vous renseigner avec précision. L'avez-vous consultée ? Dans la mesure où les projets se concrétisent avec le défrichage des plantations situées sur la future voie d'accès, suscitant à la fois l'intérêt et l'inquiétude des "riverains", un effort de communication de la part de la mairie me paraît en effet plus indispensable que jamais sur ce sujet.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum