Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
André MO
Invité

ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Ven 18 Juin 2010, 15:58
Lettre ouverte à M. Jean-François COPÉ, Maire de Meaux
Meaux, le 18 juin 2010


Monsieur le Maire,

Dans le cadre du Plan Marshall, vos adjoints ont présenté publiquement, lundi 14 juin dernier, le projet d’aménagement du Cours de Verdun situé au cœur du centre historique, à quelques mètres de l’Hôtel de Ville.

A la surprise générale - ce projet n’ayant fait l’objet d’aucune concertation préalable - on nous annonce brutalement que les 21 platanes qui ombragent cet espace depuis des décennies seront purement et simplement abattus début juillet ! Et ce, afin de réaménager le parking existant qui passerait de 43 places à 31… Pourquoi une telle précipitation ?

Les arguments avancés par votre équipe pour justifier cet abattage brutal, qui n’est pas sans nous rappeler tristement celui de La Grenouillère, sont pour le moins surprenants : Les feuilles mortes qui tombent en automne seraient dangereuses… Les racines de ces platanes mettraient en péril les fondations des maisons riveraines…

Si de tels arguments étaient fondés, il faudrait immédiatement procéder à l’abattage de tous les arbres de hautes tiges qui bordent nos avenues et nos places.

En vous rendant sur place, vous constaterez aisément que les quelques racines qui affleurent ne risquent pas d’ébranler les solides meulières construites à plus de 10 mètres. Par contre, il est vrai que les feuilles mortes qui jonchent le sol en automne peuvent devenir glissantes si elles ne sont pas ramassées régulièrement par vos services de nettoyage.

Vous constaterez également que le cheminement naturel des piétons se situe côté maisons où, à l’évidence, il faudrait élargir le trottoir incluant une piste cyclable contrairement au projet présenté qui va à l’encontre des priorités que vous avez fixées pour votre troisième mandat placé sous le signe du Développement Durable.

C’est pourquoi, Monsieur le Maire, nous vous demandons de suspendre ce projet qui apparaît quelque peu déconnecté de certaines réalités Meldoises, afin de prendre le temps d’approfondir cette étude et de permettre une réelle concertation comme vous avez su si bien le faire sur l’épineux dossier de l’ancienne prison, place Henri IV.

Vous remerciant de l’attention que vous ne manquerez pas de porter à ce courrier,
Nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, en l’assurance de notre considération.

André MOUKHINE-FORTIER
Président de l’Association Meaux Environnement
6, avenue Clemenceau 77100 MEAUX
ame.meaux@hotmail.fr
Visiteur
Visiteur
Féminin Nombre de messages : 1
Age : 47
Localisation : meaux
Date d'inscription : 03/06/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Sam 19 Juin 2010, 17:34
Nos paysages peuvent évoluer très lentement et subir des transformations majeures sans que l'on n'y prenne vraiment garde. C'est le cas du centre-ville de Meaux. Un jour on entend parler de l'abattage de platanes , de grands et vieux peupliers, un autre jour on entend qu'il y a des menaces sur de vieux marronniers malades...

Quand on interroge la municipalité, on entend qu'il y a des arbres malades, dangereux, encombrants ou dérangeant les habitants... On entend qu'il est normal d'assainir le parc arboré de la ville et qu'il n'y a pas de soucis à le faire puisque, chaque année, on plante plus d'arbres qu'on en abat. Et voilà, brave citoyen, passez votre chemin, circulez, rendez-vous compte que c'est un faux problème, tout se passe très bien et très naturellement pour les arbres de la ville, la municipalité veille sur vous.
Hé bien non, ce n'est pas aussi simple, car il y a un grave vice caché : on abat des grands arbres et on replante des arbustes et ça n'est pas du tout pareil !

Il est probable qu’une bonne partie des membres de l’état-major municipal et des services techniques, ne soupçonne pas le moins du monde la portée politique et la signification symbolique de l’abattage des grands arbres dans la ville.

L'arme de propagande fatale pour faire vrombir les tronçonneuses et le faire sans mauvaise conscience, tient en une seule petite phrase : « on replantera des arbres ! ». La phrase est d’une efficacité redoutable, elle exclut dans l’instant toute possibilité de discussion et permet dans le même temps, d’apaiser les consciences dans la population. Cette formule assure en un seul temps une reconnaissance de fait de la faute et en sorte une promesse de réparation. Elle se veut consolatrice pour les habitants et surtout elle permet d’obtenir leur résignation Forclusion immédiate de tout débat et évacuation de la signification réelle et de la symbolique du « meurtre » délibéré et ostentatoire sur les écosystèmes en milieu urbain. Le patrimoine paysager et historique de la ville saccagé, s’en va sous la promesse et l’espérance de ces deux phrases qui semblent se répondre comme en écho… Cependant les arbres abattus et replantés n’appartiennent pas aux mêmes catégories écologiques. Les grands arbres représentent et définissent la strate arborescente, dont l’espérance de vie centenaire est faite pour traverser les siècles. Leur abattage correspond de fait à la destruction délibérée d’un écosystème. Les arbres replantés appartiennent à la strate arbustive, plus facilement amovible, ils peuvent rapidement apparaître et disparaître, s’adapter aux caprices de la mode.

p/le collectif
la porte parole
Frédérique WORTHAM
Collectifmeaux@gmx.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Sam 19 Juin 2010, 18:40
Cela dit sans défendre Copé (de ma part ce serait fort étonnant ) c'est vrai que les arbres sont des organismes vivants qui, à ce titre, vieillissent et même qui meurent.

Que le développement de leurs racines peut esquinter des constructions et des réseaux ; en plus avec le déficit en précipitations de ces dernières années, joint à la "macadamisation" des villes - qui voudrait des rues ou des trottoirs en terre battue, en 2010, qui permettaient à chaque ondée d'hydrater ces arbres? -, il s'accroit de plus en plus

Je veux bien croire que parfois, l'argument "vieillissement / dangerosité" soit utilisé de façon abusive. Il n'empêche. Dans la plupart des cas il est hélas exact et je ne vois pas trop l'intérêt qu'aurait un maire à claquer du pognon pour abattre de vieux arbres, compte tenu du fait que c'est toujours mal vécu par sa population.

Que la pénalisation de la société impose de prendre des précautions auxquelles on n'aurait même pas songé il y a quelques décennies: les mêmes qui pleurent après la disparition de vieux arbres seront les mêmes à demander la tête d'un maire, si une branche malade tombe sur un landau un jour de grand vent.

Oui, il faudrait remplacer à un pour un, des essences traditionnelles par des essences traditionnelles. Accepter que la marronnier, tilleul**, platane planté à la place d'un marronnier, tilleul, platane mette trente ans pour devenir à son tour un bel et grand arbre. Et ça, en 2010, personne n'y est plus prêt

*** pour les tilleuls, en plus, les totomobilistes râlent parce que ça salit la sacro sainte bagnole...
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Dim 20 Juin 2010, 15:34
Je viens de lire l'article du dernier numéro de la Marne qui évoque ces transformations.

L'abattage d'un arbre c'est toujours quelque chose de triste (encore plus quand il s'agit d'un ensemble), et même si c'est inéluctable - et on le répète assez souvent sur ce forum : les arbres sont des organismes vivant qui ont besoin de soins, mais qui peuvent être touchés aussi par la maladie et qui meurent. Planter un arbre signifie qu'il sera couper aussi un jour. Et ça concerne autant l'arbre des villes que celui des forêts.

----------

Mais il y a quelque chose de bien plus gênant dans ce projet : c'est que ce que la ville projette de faire à la place n'a aucun sens ! Encore une fois je me demande si ça a été vraiment pensé (et par qui ? qu'il se dénonce ! )

Non seulement ça n'apporte rien à la circulation ou au stationnement : il y aura moins de places de stationnement, le cheminement piéton se retrouve coincé entre les voies de circulation et le parking (gné ?), il n'y a pas de pistes cyclables (mais là la ville fait peut-être bien de s'abstenir), on ne voit pas comment sont traités les accès au lycée ou au gymnase fontaine...

Mais surtout on tue purement et simplement l'identité du lieu : le cours. Dont les platanes sont partie intégrante de l'espace (même si il faut les abattre).
Le projet de voirie (et ce n'est que ça !) envisagé par la ville, qu'on a agrémenté de petites plantations pour "faire joli" (un peu comme les jardinières sur le pont Jean Bureau), n'a plus que de "cours" le nom. Puisqu'il n'en n'a plus la fonction, que lui retenait pour l'essentiel l'allée de platane : une promenade.

C'est la destruction d'un espace public. Par une ville qui ne sait toujours pas faire de projet d'espace public ! Ce qui fait craindre le pire pour le plan Marshall qui EST un projet d'espace public...


Jugement : Projet nul ! Argent public gâché !


Dernière édition par Fabien B. le Dim 20 Juin 2010, 16:44, édité 1 fois

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Dim 20 Juin 2010, 16:38
Je n'évoquais, moi, que les destructions d'arbres rendues parfois nécessaires... pas le projet global...
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Dim 20 Juin 2010, 16:54
Oui benjamin... On a beaucoup parlé de l'abattage "dans la précipitation" à travers différents exemples (cours Raoult, Grenouillère, Trinitaires)... abattages sur les quels il a très mal été communiqué par la Ville. Mais le problème de ces coupes - et c'est ce que je répète aussi depuis un certain temps - ce n'est pas l'abattage en lui même, mais le projet : pourquoi coupe-t-on les arbres ? et dans quelle démarche, quelle vision ? Non seulement la ville ne dit pas le pourquoi, sauf quand on lui demande et en dernière extrémité. Et c'est un TORT ! Mais elle est incapable de faire de proposition pour l'après. Et ça vaut pour tous les exemples qu'on a déjà cité. Le résultat : des mauvais choix d'aménagement. Jusqu'à parfois des abbérations totales : comme les pistes cyclables, comme la place de Valmy...

Alors que la Ville se veut dans une démarche de projet, pour ces travaux d'aménagement et de transformations : le Plan Marshall, tout ce qu'elle fait le dément constamment. C'est désespérant.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Dim 20 Juin 2010, 16:58
pourquoi coupe-t-on les arbres ? et dans quelle démarche, quelle vision ? Non seulement la ville ne dit pas le pourquoi, sauf quand on lui demande et en dernière extrémité.

Je veux croire, j'espère que quand on dézingue de grands arbres "pâtinés" par le temps, c'est pour des raisons de sécurité impératives. En règle générale c'est souvent le cas (je ne parle pas de Meaux, là) parce que partout, c'et très impopulaire.

Si c'est le cas, il est vrai qu'il faut communiquer, et aviser les habitants avant.
André MO
Invité

ABATTAGE DES PLATANES, cours de Verdum

le Lun 21 Juin 2010, 16:21
Je partage pleinement l’analyse de Fabien. Ce projet est totalement incompréhensible, pour rester poli, et va à l’encontre des engagements pris par Monsieur COPÉ lui-même qui a placé son troisième mandat sous le signe du développement durable (et accessoirement du renforcement de la démocratie locale…)

Pour répondre à certaines questions de vos lecteurs, je suis en mesure de vous confirmer - ce que chacun peut facilement vérifier, sans être un spécialiste - que ces platanes sont en pleine forme. Ils sont non seulement superbes mais également relativement jeunes (une cinquantaine d’années) et mériteraient d’être admirés par les générations futures.

Pour information, les platanes qui ornent les places et les avenues dans de nombreuses villes du Sud de la France sont plus que centenaires.

Ils nous restent 15 jours pour sauver ce patrimoine unique dans notre ville et éviter un nouveau massacre, comme celui que nous avons connu il y a trois ans, allée de la Grenouillère.

Seule une mobilisation énergique de toutes celles et tous ceux qui sont attachés à notre ville, à son patrimoine vivant, de tous vos lecteurs et amis internautes peut amener Monsieur COPÉ à reconsidérer ce projet qui, à l’évidence, ne présente aucun caractère d’urgence

Chacun en sortirait grandi et notre démocratie locale renforcée et apaisée.

« C’est un beau et vrai symbole pour la liberté qu’un arbre ! La liberté a ses racines dans le cœur du peuple, comme l’arbre dans le cœur de la terre. » (Victor Hugo, extrait d’un discours prononcé le 2 mars 1848 à Paris)


André MOUKHINE-FORTIER
Président de l’Association Meaux Environnement
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Lun 21 Juin 2010, 16:38
Je propose, monsieur Moukhine-Fortier que vous vous enchainiez à un des platanes le jour J . Et pensez à convoquer le Parisien...

-------
Sans plaisanter. Les platanes du terre plein de l'avenue du 18 juin 1940, doivent avoir à peu près le même âge que les platanes du cours de Verdun (plantés dans les années 70).
Lorsque l'avenue du 18 juin a été rénovée, dans le cadre de la RU, il était HORS DE QUESTION de toucher à un seul arbre du terre plein ! Alors que ces arbres ont subit pendant des années des tailles au carré qui les ont complètement déformés. Et ces arbres qu'on laisse depuis quelques temps en port libre, sont laids. Il est trop tard pour qu'ils donnent le port de feuillage qu'ils devraient donner.
Les arbres du cours de Verdun, à part les élagages annuels ont toujours été laissés en port libre. Le résultat n'a rien à voir avec l'exemple cité précédemment, et pourtant ce sont les arbres du cours de Verdun que l'on destine à l'abattage...

------------
Des alignements de platanes vous pouvez en voir le long de la brettelle d'autoroute au sud de la ville. Egalement, et de très grandes dimensions, le long de l'avenue de la victoire... Certainement plus anciens, et ceux là restent.

-----------
L'argument des racines des platanes qui ont défoncé le sol du cours de Verdun est quand même vrai.


Dernière édition par Fabien B. le Lun 21 Juin 2010, 20:46, édité 1 fois

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 163
Age : 32
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 11/04/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Lun 21 Juin 2010, 17:21
Je comprends et partage l'indignation que l'abattage d'arbre peut susciter. En revanche il faut être nuancé ! L'abattage en soit n'est pas un drame, ça été dit des centaines de fois, un arbre c'est un être vivant, ça vit, ça meurt, il faut le prendre en compte. De ce point de vue, les changer maintenant, c'est anticiper et offrir quelque chose de positif aux générations futures.

Et qu'a-t-il à nous offrir cette arbre ? Relativisons, un arbre d'alignement ou tout végétal planté en milieu urbain et de surcroît au milieu d'un parking, c'est à la nature et à l'écologie ce que ce qu'est une feuille de salade à un hamburger, coincée entre le bun et la viande hachée. Si on veut se soucier d'écologie et de développement durable, il faudrait se poser la question des corridors écologiques, la densification des centre villes, l'arrêt du bétonnage et du city sprawl, la présence des parcs, la gestion des eaux de pluie... un arbre d'alignement c'est juste un plaisir pour l'œil, dont (et là je devrais me renseigner) l'origine doit sûrement remonter aux jardins d'agrément qu'on a transposés aux cours et boulevards une fois que les dispositifs militaires qui les ont précédés étaient devenus obsolètes. On est loin de la cité jardin, ou de la ville campagne qui cherche la symbioses entre deux choses antinomiques. Non, l'arbre d'alignement c'est un arbre qu'on torture dès son plus jeune âge pour qu'il réponde à des critères, qu'il pousse droit, auquel on arrache délibérément les moindres branches qui gênent, qu'on plante au milieu d'un parking dans le but de fournir un peu d'ombres à nos voitures, qui se prennent sans cesse, coups de pare-chocs, coups de portière sur lequel on laisse son chien uriner.

Il faut s'émouvoir d'un nième projet parking-bac-à-fleurs moche à pleurer qui, eux, pour le coup sont une insulte aux questions urbaines et à l'héritage que nous donnons aux générations futures. Les arbres coupés, oui, c'est triste, si on les coupe pour des prétextes fallacieux, c'est insoutenable, mais si on les replante, c'est une belle promesse pour l'avenir.

Quant au projet, euh, je ne sais pas où le consulter. Mais il m'apparaît que faire un projet sur le Cours de Verdun sans s'interroger sur la place Lafayette, sa connection avec une gare désespérément enclavée voire l'ensemble des quais, c'est une grossière erreur. Et les grossières erreurs on en fait beaucoup, mais quand elles croulent sous les bacs à fleurs, ça se voit moins, c'est sûr.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Lun 21 Juin 2010, 17:41
Ce qui faudra, c'est voir l'état des tronçons quand l'abattage aura été fait. Parce que des platanes apparemment en pleine forme et qui sont complètement rongés de l'intérieur, donc extrêmement fragilisés, ce n'est pas rare du tout.

Votre association n'a-t-elle pas les moyens (quitte à lancer une souscription) de réaliser un audit indépendant sur l'état de santé de ces arbres? La production d'un certificat émanant d'une société à la compétence reconnue (et indépendante de la mairie) serait un contre argument de poids, non?

Parce que (je me répète) je ne vois pas par quel étrange masochisme un maire quel qu'il soit abattrait des grands arbres, sachant que c'est toujours impopulaire. Là, et je ne suis guère suspect de défendre Copé (il suffit de lire tout ce que j'ai écrit sur lui) j'ai l'impression qu'on ne cherche qu'à le dézinguer quoiqu'il fasse, pour assouvir certaines rancœurs issues du passé. D'un passé où les dézingueurs de maintenant étaient ses amis.

Autant le projet de destruction de l'ancienne prison m'a spontanément hérissé parce qu'il était évident que le bâtiment "tenait" autant pour des arbres, je le redis: "faut voir" en connaissance de cause.

Des arbres qui ont prospéré un demi siècle dans un environnement fait de pelouses, de terre battue, voire de pavés (l'eau s'infiltre entre) développent un système de racines qui leur permet de résister ensuite au déficit de précipitations (considérable sur les 7 dernières années). De nos jours, l'eau de pluie ne "passe plus" et pour survivre les arbres urbains doivent développer des racines qui déforment tout, voire peuvent détruire des réseaux ou des murs.

Idem d'autres survivront, qui sont dans un environnement moins pollué qu'ailleurs. Et il y a des maladies tout ce qu'il y a de plus naturelles (comme celle qui a décimé des ormes quadricentenaires il y a 30-40 ans). N'étant pas technicien, je me refuse donc à énoncer catégoriquement que ces arbres sont en bonne santé.

Que les parties adverses dans ce débat produisent des documents probants!
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 163
Age : 32
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 11/04/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Lun 21 Juin 2010, 17:46
Je viens de lire ça sur le site de la mairie :

"Dès cette année également, la rue des Vieux Moulins deviendra un espace partagé où piétons et véhicules cohabiteront en toute sécurité. L’objectif est d’assurer la continuité de la liaison entre le centre ville et la gare en passant par le Cours de Verdun. La priorité sera donnée aux piétons et la vitesse y sera limitée à 10 km/h. Le chantier prévoit notamment la suppression du mobilier urbain et l’installation de caméras afin d’assurer la sécurité de la rue."

Je ne peux qu'exprimer un LOL de dépit ! Ah cette rue sans trottoir n'était pas déjà un espace partagé entre piétons et véhicules ? Pour assurer la continuité entre les deux, il faudrait déjà éviter que les bars et imposent leur terrasses à l'espace public et deviennent dès lors des obstacles. Quant au mobilier urbain se débarrasser des potelets et des plots-bittes d'amarrage façon promenade bord de mer qui servent juste à bousiller les voitures et à enquiquiner les mémés, oui là, je suis d'accord. Donc finalement, pas grand chose à signaler... ahhh si, les caméras !!! les belles caméras de videosurveillance... Et je ne m'attarderai pas sur le scandaleux photomontage dont dont l'auteur mérite tout juste d'être décapité puis brûlé en place de grêve, et, dont la seule vue si elle ne me faisait pas vomir ne manquerait pas de me faire hurler de rire. Là, franchement, je dénonce du foutage de gueule pur et simple. Il n'y a pas d'autre expression.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Lun 21 Juin 2010, 17:55
Téel a écrit:Quant au projet, euh, je ne sais pas où le consulter. Mais il m'apparaît que faire un projet sur le Cours de Verdun sans s'interroger sur la place Lafayette, sa connection avec une gare désespérément enclavée voire l'ensemble des quais, c'est une grossière erreur. Et les grossières erreurs on en fait beaucoup, mais quand elles croulent sous les bacs à fleurs, ça se voit moins, c'est sûr.

Je suis entièrement d'accord Téel ! Ces travaux d'aménagement, je pense qu'ils sont réalisé uniquement parce que la ville veut montrer qu'elle ne fait pas parler que du plan Marshall mais qu'elle réalise aussi des choses. C'est une démarche imbécile. Parce qu'en plus la Ville s'engage sur des travaux de rénovation qu'elle n'avait pas projeté de réaliser avant 2012 ! Et toutsce qu'elle va bricoler maintenant (c'est le cas aussi de la rénovation de la rue des Vieux Moulins) va sortir de la réflexion générale qu'elle s'était donnée du plan Marshall (enfin... "réflexion générale", façon de parler ) Une fois que c'est fait c'est fait, et aucun changement ne sera effectué par la suite sur ce qui sera en travaux prochainement (même si il y en a besoin).

La ville prends un gros risque à s'attaquer au cours de Verdun hors de la reconfiguration générale qu'on attends sur la place Lafayette et le pôle de la gare. En même temps elle continue de faire comme à son habitude : voir les pistes cyclables, l'aménagement du pont Jean Bureau, du cours Raoult, etc. Et elle veut tout faire en même temps ! Si il n'y avait pas d'immeubles encore en constructions rue du Tan, elle l'aurait attaqué aussi, même chose pour la place de Valmy... C'est n'importe quoi.

Mais le pire, c'est qu'on a beau le répéter a longueur de temps ici, et je suis certains que c'est lu et su par un certain nombre de personnes à la Ville (élus et employés), rien n'est fait pour corriger le tir. C'est lamentable. N'importe quoi !


----------
PS : je pense que le projet est consultable a l'urbanisme en mairie. Si vous avez l'occasion d'y passer... en attendant je vous met ci-dessous l'image projetée de l'apparence du cours après travaux, image parue dans la Marne de la semaine dernière :



.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Lun 21 Juin 2010, 18:04
Téel a écrit:Je viens de lire ça sur le site de la mairie :

"Dès cette année également, la rue des Vieux Moulins deviendra un espace partagé où piétons et véhicules cohabiteront en toute sécurité. L’objectif est d’assurer la continuité de la liaison entre le centre ville et la gare en passant par le Cours de Verdun. La priorité sera donnée aux piétons et la vitesse y sera limitée à 10 km/h. Le chantier prévoit notamment la suppression du mobilier urbain et l’installation de caméras afin d’assurer la sécurité de la rue."

Je ne peux qu'exprimer un LOL de dépit ! Ah cette rue sans trottoir n'était pas déjà un espace partagé entre piétons et véhicules ?

Je partage le LOL... à noter qu'il s'agit du même texte paru dans la Marne.
Mais voila un exemple. Cette rue qu'on annonce refaire en espace partagé (soit comme ce qu'elle est déjà aujourd'hui), n'est-ce pas une décision qui pourrait bloquer toute réflexion future sur la possibilité de faire de cette rue un espace piéton ?

De toute manière le souci ne semble pas être là, puisque la Ville ne touche à rien, ne change rien : non elle rénove ! (Et c'est déjà beaucoup et faudrait pas en demander trop ! )

------------
Une petite précision.

Les travaux du cours de Verdun devraient être aussi accompagnés, en même temps que la réfection de la rue des vieux moulins, de la création d'un "plateau piéton", style coussin berlinois. Ou un passage piéton surélevés, en place de la traversée piétonne au feu devant le lycée Moissan. La ville a le souci d'améliorer l'existant, mais ça ne fait quand même pas un projet urbain.

Ces travaux sont prévus pour durer de juillet à aout. Période de vacances scolaire.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Mar 22 Juin 2010, 00:34
J'ajoute ici une petite capture d'écran tirée de Google Street View (et voui l'oeil de mouche de Google est passé à Meaux... enfin a traversé Meaux , mais ça je vous laisse le découvrir seul)... du cours de Verdun. Dommage que la photo aérienne de Meaux sur Google Map soit de si mauvaise qualité, car c'est un outil formidable de visualisation de l'espace urbain. Et bientôt cette image deviendra une archive ! C'est le moment je crois d'aller faire quelques photos du cours de Verdun.


.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Visiteur
Visiteur
Masculin Nombre de messages : 7
Age : 80
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 21/06/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Mar 22 Juin 2010, 15:07
Pourquoi faudrait-il toujours des arrière-pensées "politiques" pour donner son avis sur les actions entreprises par la municipalité ? On pourrait le croire à la lecture de nombreux commentaires.

J'espère que les observations ci-après seront prises pour ce qu'elles sont : les réactions d'un citoyen très ordinaire, non partisan mais, malheureusement, aussi incompétent en botanique qu'en police locale.

PS:Je ne souhaite pas investir mes deniers personnels dans l'audit suggéré par Benjamin au sujet des platanes du cours de Verdun.



Retour de vacances, je découvre dans un article récent de « La Marne » les travaux imminents concernant l’aménagement du cours de Verdun et de ses abords immédiats.

1) BIEN MODESTES REALISATIONS

La présentation initiale du plan Marshall incluait une reconfiguration complète de l’espace entre la gare et l’hôtel de ville. Dans le papier de « La Marne », l’ambition du projet apparaît considérablement réduite.

La rue des Vieux Moulins est longuement évoquée : il s’agit d’inviter les piétons à en « prendre possession » en limitant la vitesse à 10 km/h, en supprimant les plots et en interdisant totalement le stationnement…. Toutes ces prescriptions (sauf les plots !) sont déjà imposées par un panneau, mis en place depuis longtemps à l’entrée de la rue. Le problème principal est donc que l’on n’aurait pas les moyens de sanctionner les infractions, même à 50 mètres du local de la police municipale !

Cela me fait penser à l’article suivant, concernant le quartier du Marché, paru dans « Le petit journal du plan Marshall n°2 » sous le titre « Ce que vous nous avez dit lors de la réunion du quartier du Marché »

« Vos interventions ont rappelé qu'il y a actuellement beaucoup trop de camions qui circulent dans la rue Madame Dassy, alors qu'ils n'ont pas le droit de la fréquenter. Aussi, dans le cadre du Plan Marshall, nous pensons lancer un plan de prévention afin de mettre un terme à ces infractions quotidiennes. Nous pourrions améliorer la signalétique dans cette rue et rencontrer les transporteurs locaux afin de les sensibiliser à ce problème. Si la prévention ne suffit pas, nous n'hésiterons pas à faire davantage de répression par des opérations "coup de poing" »

On croit rêver ! « Ils n’ont pas le droit. Alors…. on va faire de la prévention. On va même améliorer la signalétique. On va sensibiliser au problème. ». Et peut-être, alors, des opérations « coup de poing » auront-elles lieu (houlà, quelle vigueur !).



Une autre réalisation est annoncée : la mise en place d’un « plateau piéton surélevé » au niveau des feux réglant la circulation sur la RN3 face au Lycée Moissan. Peut-être les durées d’inversion des feux seront-elles également mieux étudiées qu’actuellement afin de permettre aux personnes à mobilité un tant soit peu réduite de franchir sans risque le beau plateau surélevé.

Ici encore, la solution aux prévisibles problèmes liés à l’importante circulation sur cet axe reposera seulement sur la signalétique préventive et le comportement présumé des conducteurs.

Restons positifs, « Epsilon » est toujours mieux que « Rien » ! Mais franchement, la modestie du projet laisse pantois.

2) MASSACRE A LA TRONÇONNEUSE

En revanche, la reconfiguration du cours de Verdun semble faire l’objet d’une détermination bien arrêtée. Et elle débute par l’abattage imminent de 21 superbes platanes, à seule fin de réaliser un espace de stationnement légèrement différent de l’espace actuel, plus réduit, et d’un abord beaucoup plus tarabiscoté.

Ce qui frappe le plus est l’urgence avec laquelle risque d’être effectué cet abattage. Voilà au moins une opération qui sera menée avec célérité ! J’observe que c’est d’ailleurs le cas chaque fois qu’un projet (public ou privé) suppose, pour être réalisé, la disparition d’arbres, sans considération du rôle de ces derniers dans un contexte plus large, au-delà du projet proprement dit.

Quelques exemples : Clos Saint Fiacre (réalisation Bouygues face à l’hôpital : un grand espace arboré a disparu, pas remplaçable, pas remplacé), Clos Saint Faron (contigu au lycée ex-Ste Geneviève, proche de l’hôpital : même remarque alors que, circonstance aggravante, le projet immobilier piétine depuis des années), Chemin de la Grenouillère (aucune avancée depuis l’abattage des arbres), Parc des Trinitaires et, en vis-à-vis, le bord de Marne côté Grande Ile (la réalisation de la passerelle semble lente à se concrétiser mais les tronçonneuses ont été vite dégainées) ….

Il ne s’agit pas de tomber en adoration devant le monde végétal mais de souligner le peu de respect apporté aux arbres de haute tige qui, pourtant, contribuent grandement à la beauté des villes et à la qualité de vie de leurs habitants.

Lorsque le motif de l’abattage n’est pas suffisant pour emporter l’adhésion, on met en avant les inconvénients annexes causés par l’implantation végétale, et tout particulièrement les dégâts provenant des racines. C’est le cas semble-t-il pour les platanes du cours de Verdun. Sur place, on remarque qu’à deux ou trois emplacements, de faibles excroissances marquent effectivement le revêtement du sol. Vraiment rien de sérieux et surtout aucun risque pour les habitations avoisinantes. Il conviendrait, sinon, d’abattre la majorité des arbres de haute tige partout où il en subsiste dans la ville.

A ce propos, la situation est bien plus préoccupante pour les trottoirs et les places de stationnement du quai Jacques Prévert, de la rue du 11 novembre 1918 (suite de l’avenue Foch, après Lidl), ou de la rue Jean Jaurès entre République et le passage sous la voie ferrée ……. En ces endroits, le remplacement des arbres en place se justifierait peut-être. Leur taille est pourtant très modeste par rapport aux platanes du cours de Verdun, mais les revêtements de sol sont littéralement massacrés par les racines. Il n’y a rien de tel à observer cours de Verdun.

Les autorités responsables trouveront-elles le temps, avant de laisser procéder au massacre des platanes du cours de Verdun, d’y passer un instant, à pied, à une de ces heures de forte chaleur qui ne vont pas manquer, on peut l’espérer, dans cet été enfin arrivé. Et de porter un regard non technocratique sur ce qui reste de l’ancienne place Lafayette avec son kiosque à musique : ces arbres à haute tige du cours de Verdun et du parking Lafayette ! A moins que la période des vacances ne les ait déjà incité à aller chercher ailleurs, dans les cités méridionales dont ils feront l’éloge au retour, la fraîcheur et l’humanité de ces places et cours ombragés en grand danger de disparition dans notre ville.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Mar 22 Juin 2010, 16:42
Moi, je persiste et je signe: un abattage de grands arbres, quelque soit le contexte, entraîne toujours des réactions vives.
Et ça, un politicien avisé comme JFC le sait. Donc j'ai tendance à penser (sans certitude) que s'il le fait, mécontentant ainsi ses électeurs, c'est qu'il a des raisons de le faire.

Oui il y a des platanes plus que centenaires ailleurs (j'en ai parlé plus haut). Non, cela ne veut pas dire que tous les platanes peuvent vivre cent ans.

Alors effectivement, pour que cesse la controverse, le mieux serait peut être que la mairie produise les études qui mènent aux conclusions poussant à l'abattage ou sinon, que des contre pouvoirs en produisent d'autres.

**************

Il y a la même polémique en ce moment à Belém, cidade dos mangueiras (ville des manguiers, qui ombragent les plus belles avenues de cette ville brésilienne). Et bien que des branches mortes aient broyé - pas d'autre mot possible - des voitures en stationnement (heureusement, il n'y a pas encore eu de victime), le maire se heurte à la même résistance (il veut élaguer de façon drastique, abattre les plus vieux et les remplacer, mais il faudra trente ans pour que les remplaçants atteignent une taille satisfaisante), la population qui a pourtant des problèmes autrement prioritaires se révolte contre ça. Il a du signaler que si la famille d'une victime effective portait plainte, ça ne se situerait pas seulement au niveau des dommages et intérêts payés par la ville, mais que lui même risquait la taule.

Alors que la ville communique mieux, que les preuves soient fournies, que si elles ont été inventées le projet soit abandonné, OK. Mais sinon, que les mêmes qui hurlent promettent de s'abstenir de charger le maire si un landau est écrasé par une branche morte, si une explosion survient suite à une conduite de gaz pétée par une racine qui aura poussé dessus, etc. Parce que la société française est mille fois plus "pénalisée" que celle du Brésil.
Gilles
Invité

Abbattage des platanes

le Mar 22 Juin 2010, 18:48
Je pense qu’il faut absolument conserver et mettre en valeur ces arbres. Il en reste si peu dans le centre-ville, surtout de cette taille et en parfaite santé.

L’argument principal avancé par les autorités municipales, visiblement à cours d’alibi, est la dangerosité de leurs racines qui selon elles, dégradent la chaussée et mettent en péril les maisons riveraines.

J’ai pu constater, il est vrai, que quelques racines fissurent par endroit le macadam mais c’est insignifiant…

De là à soulever les maisons construites il y a plus d’un siècle… C’est grotesque ! Les platanes ne sont pas des palétuviers.

Comment ont fait les autres villes, si soucieuses de préserver leur patrimoine écologique et historique ?

Je pense qu’il existe des solutions simples et durables (taille des racines, traitement….) pour remédier à ce pseudo-problème

Y-aurait-il parmi vos intervenants un spécialiste qui peut nous apporter une réponse précise et des arguments à faire valoir auprès des autorités municipales? Le temps presse.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Mar 22 Juin 2010, 20:03
Déjà, les palétuviers sont tout sauf des arbres qui ficheraient des immeubles en l'air, puisque justement ils sont quasiment montés sur échasse et ne cherchent nullement à se développer en profondeur ou latéralement (croyez moi, j'ai posé des palangres dans les mangroves pendant 23 ans )

Pour le reste, effectivement, je rejoins Gilles: pour faire cesser cette polémique il faut produire des études - soit celles qui poussent un maire à être impopulaire pour "pas grand chose" (parce que si on coupait de beaux arbres pour édifier un lotissement, là j'aurais plus que des doutes), soit un audit indépendant.

Pour le reste et je ne parle pas spécifiquement des platanes du cours de Verdun... oui dans certains cas des arbres apparemment en pleine forme sont malades et dangereux; oui dans certains cas des arbres ont développé un réseau de racines qui peut provoquer des ravages sur des réseaux - et même sur des fondations "costaudes"... oui dans certains cas des arbres sont condamnés parce que la configuration nouvelle des surfaces totalement étanchéifiées les empêche de s'hydrater (c'est d'ailleurs cette étanchéité des surfaces contemporaines qui sont à l'origine du développement aberrant de certaines racines; mais qui veut revenir aux chaussées ou aux trottoirs en terre battue?)


avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Mar 22 Juin 2010, 21:18
Le problème des platanes ok il existe. On l'a bien expliqué je pense. Mais je ne sais pas si les gens ont compris qu'il y a aussi un problème d'espace public et de projet d'espace public, derrière l'abattage... Derrière les platanes du cours de Verdun, il y a le cours de Verdun...

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Mar 22 Juin 2010, 21:21
Fabien B. a écrit:Le problème des platanes ok il existe. On l'a bien expliqué je pense. Mais je ne sais pas si les gens ont compris qu'il y a aussi un problème d'espace public et de projet d'espace public, derrière l'abattage... Derrière les platanes du cours de Verdun, il y a le cours de Verdun...

Nous sommes entièrement d'accord. Je ne me suis personnellement situé que sur le plan des arbres, et de leur éventuelle condamnation pour motif impératif de sécurité ou de préservation des sols et sous sols.

Pour l'aménagement urbain (si j'ose dire) qu'il y a derrière, je ne voyais rien à ajouter à ce qui a été écrit, aussi ne m'en suis-je pas mêlé.
Visiteur
Visiteur
Masculin Nombre de messages : 8
Age : 30
Localisation : meaux
Date d'inscription : 10/11/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Mer 23 Juin 2010, 00:36
Rappelons que cette petite opération de re looking du Cours de Verdun (élaborée, à n'en pas douter,par un cabinet d'étude parisien) va coûter 600 000 euros aux meldois. Ce gaspillage d'argent public est considérable et inacceptable ! Nous sommes tous conscients qu'il y a d'autres priorités pour le réaménagement du centre ville de Meaux.
Sans rester dans l'immobilisme des solutions alternatives sont possibles alliant respect du site et des habitants. L'équipe municipale ne pourrait-elle pas faire une étude correcte avant de lancer ces travaux, n'est-il pas envisageable de réfléchir collectivement au devenir de cet espace, à sa fonction plutôt que d'agir dans la précipitation?
S'arquebouter sur un tel projet serait totalement idiot et contre productif pour l'équipe municipale. En effet, comme nous avons pu le constater au cours des différentes réunions publiques, les projets de réaménagement du centre ville proposés dans le cadre du plan Marshall cristallisent chaque jour un peu plus le mécontentement des administrés.
P/ le collectif
La porte parole
Frédérique WORTHAM
André MF
Invité

COURS DE VERDUN: LES PLATANES FONT DE LA RESISTANCE...

le Ven 02 Juil 2010, 12:48
Communiqué de l’Association Meaux Environnement

PLAN MARSHALL : BILAN CONTRASTRÉ


Place Henri IV : Bonne méthode, bon résultat !

Après une large concertation, la Municipalité a finalement abandonné son projet de démolition de l’ancienne Prison-Gendarmerie au profit du projet défendu par le Collectif des Habitants et l’A.M.E : un vaste pôle culturel qui va dynamiser le Cœur de Ville.

Pourquoi ne pas intégrer à ce pôle l’ancien Palais de Justice, un superbe bâtiment actuellement occupé par les services du Conseil Général ?


Cours de Verdun : Mauvaise méthode, mauvais résultat !

Sans aucune concertation préalable, la Municipalité va abattre au cours de l’été les 21 platanes qui ombragent le cours de Verdun, en face de l’Hôtel de Ville.

Pour faire quoi ? Construire un équipement de première nécessité ? Une crèche ? Non, simplement réaménager le parking existant qui au final sera plus petit…

A n’y rien comprendre. Et ce, pour un coût de 600.000 € !

Le seul argument avancé par les autorités pour justifier ce massacre est la dangerosité des racines qui selon des « experts » menacent les fondations des maisons riveraines…

Sans nul doute les mêmes « experts » qui nous certifiaient, il y a un an, que l’ancienne prison risquait de s’effondrer !

Nous invitons Monsieur COPÉ à venir constater de ses propres yeux que les quelques racines qui affleurent ne risquent ni d’ébranler ces solides meulières construites à plus de 10 mètres, ni de soulever le macadam.

Ainsi pourrait-il mieux comprendre l’émotion légitime suscitée par cette décision aussi brutale qu’incompréhensible.

Afin d’éviter tout polémique, nous demandons à Monsieur COPÉ de suspendre ce projet qui ne présente aucun caractère d’urgence. Et ce, pour prendre le temps d’une réelle concertation comme il a su si bien le faire sur l’épineux dossier de la place Henri IV.


A Meaux, le 1er juillet 2010
André MOUKHINE-FORTIER
Président de l’Association Meaux Environnement
ame.meaux@hotmail.fr
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 163
Age : 32
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 11/04/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Ven 02 Juil 2010, 15:44
Ah, les arbres, toujours les arbres. J'avoue qu'une dépense aussi somptuaire pour quelque chose qui a de grandes chances d'être moche, ça fait mal aux fesses. MAIS, arrêtons de sous-entendre que les cabinets d'experts sont malintentionnées et à la botte d'un maire qui cherche à tout prix à détruire des arbres, ça me paraît idiot. Mais bon, il faut aussi voir que le manque de transparence ne joue pas vraiment en leur faveur. Un peu comme ces ministres qui cumulent des fonctions de manière douteuse et sans aucune transparence et dont il faudrait absolument ne jamais douter de la bonne foi ! Tssk tssk... je veux bien faire un effort, mais faut bien veiller à ne pas me prendre pour une buse ! (ça c'était pour l'allusion mesquine et pas si hors sujet)
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ABATTAGE DES PLATANES, COURS DE VERDUN

le Sam 03 Juil 2010, 22:21
Un article du Parisien (aujourd'hui) aborde le sujet de ces platanes et donne la parole à un riverain qui se plaint de dégâts provoqués par les racines. L'article signale également une rupture de canalisation.

En revanche on signale aussi que les "bosselures" sur le parking n'empêchent nullement le stationnement, et que les feuilles qui se répandent jusque sur les façades sont plutôt le fait d'un mauvais entretien.

Il est annoncé des ormes en lieu et place de ces platanes: Copé, apparemment, n'a pas l'intention de céder sur ce point
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum