Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com
29052010
Ah que je suis content ! Des années que je me demandais où j'avais bien pu mettre ce dessin, tiré d'une page du journal La Marne. M'étant presque fait une raison sur la possibilité qu'il avait bien pu partir à la poubelle. Et non. En faisant un peu de rangement, le voila réapparu



Et voila donc une reconstitution possible, vue d'artiste du sanctuaire de la Bauve.
Ce dessin a été publié dans la Marne du jeudi 25 aout 1994, à l'occasion d'un article sur la fin de la 10eme (et dernière ?) campagne de fouille du site de la Bauve (depuis des années à l'abandon).

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Partager cet article sur :Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Commentaires

avatar
avatar
Le dernier lien c'est chez moi ^^
avatar
Fabien B. a écrit:Le dernier lien c'est chez moi ^^

Bah fallait le mettre vous même!
Merci pour ce dessin! J'ai participé aux fouilles l'été quand j'étais ado, ma soeur férue d'archéologie m'y trainait, et même si c'était un travail fatiguant j'ai adoré passer des journées à creuser la terre pour trouver des fragments d'os, de tessons, voir de vieilles épées tordues sous un soleil de plomb! Je ne pensais pas que ça pouvait ressembler à ça!
avatar
Un lien intéressant à propos de la Bauve > http://tabbourt.perso.sfr.fr/meaux/page11.html

----------

Et ci-dessous, une description du sanctuaire de la Bauve, extraite du site L'Arbre Celtic (http://www.arbre-celtique.com/):

Le sanctuaire de la Bauve
Découverte: XVIIIe siècle
Lieu: Meaux
Type: Temple à galerie et double cella

Le sanctuaire de la Bauve a été identifié dés le XVIIIe siècle mais n’a fait l’objet de fouilles qu’au cours du XXe siècle. Cet établissement est situé à l’écart de l’agglomération gallo-romaine de Fixtinum ou Iatinum, la capitale du peuple Melde et se situe à 1,5 kilomètres du centre-ville actuel de Meaux. Il se trouvé à mi-pente d’une colline située au Nord-Est de l’ancien méandre de la Marne.

Les vestiges d’un enclos pré-romain (IVe - IIIe s. av. J.-C. ?)
De nombreuses armes sacrifiées datant du IVe - début IIIe s. av. J.-C. (épées, fourreaux, lances, éléments de boucliers et harnachements de chevaux) ont été mises à jour. Ces armes ont visiblement été déplacées postérieurement, elles ont en effet été retrouvées hors contexte, dans les « couches brunes », mêlées à des ossements d’animaux consommés à l’époque gallo-romaine. Delattre, Magnan & Marion (1999) y voient la trace du démantèlement d’un trophée. Il faut néanmoins souligner qu’aucun vestige de ce premier établissement supposé n’a été identifié hormis peut-être des trous de poteaux, des fosses, des fossés pré-romains qu’il est tentant de rattacher à la Tène ancienne.

Les aménagements du Ie s. av. J.-C.
Les archéologues ont identifié les restes d’une deuxième phase d’occupation du sanctuaire de la Bauve datant du Ier s. av. J.-C. L’ensemble a été aménagé sur une terrasse artificielle, remaniant les dépôts plus anciens. Ces couches héritées des important travaux de terrassement alors effectués sont appelées les « couches brunes », c’est en leur sein que furent découverts les éléments d’armement du IVe - IIIe s. av. J.-C., mêlés à du matériel du Ier siècle avant J.-C., notamment des fibules (type Aucissa), des monnaies gauloises (dont les types meldes Roveca et Epenos) ainsi que de nombreux ossements d'animaux: (porcs, moutons, chèvres, boeufs). Mis à part la terrasse et ces niveaux bruns, il ne reste à priori aucun vestige des aménagements réalisés à cette époque. A l’est de l’enceinte ont été identifiés de petits bâtiments en pierres sèches alignés, dont la destination n’est pas connue. Ces constructions pourraient être contemporaines des « couches brunes », bien que cet ensemble soit souvent considéré comme une troisième phase d’occupation.

Le sanctuaire gallo-romain (Ie/ IIe - IVe s. ap. J.-C.)
Ce sanctuaire a fait l’objet d’un aménagement monumental au Ier ou IIe s. ap. J.-C., structuré en trois espaces distincts. Une double enceinte quadrangulaire de 130 mètres de côté à entrée monumentale tournée vers l’Est ; une vaste cour dans la partie Est de l’enceinte, séparée par un épais mur de meulière d’un édifice à plan centré, composé de deux temples géminés à cellæ. Chaque temple est composé de huit compartiments carrés et rectangulaires dont l’espace central est de forme circulaire, avec un diamètre de 7,50 mètres. Les deux temples sont reliés par une galerie de 22 mètres. Avec son plan centré, le sanctuaire de la Bauve s’apparente à un fanum, supposant un rite déambulatoire, comme cela a été démontré à Autun (temple de Janus), Sanxay et Périgueux (temple de Vésone). La présence de deux temples symétriques indique qu’un couple de dieux y était honoré. Le culte qui leur était rendu se faisait par circumambulation complexe et offrandes d’objets du quotidien (monnaies, épingles, fibules, pinces à épiler, bracelets en verre). Ce sanctuaire a été démoli au IVe s. ap. J.-C.

Sources:
- V. Delattre, D. Magnan & S. Marion, (1999) - «Profane et sacré en pays meldois», Archéologia, n°358, pp.24-31
- V. Brouquier-Reddé - E. Bertrand - M.-B. Chardenoux - K. Gruel - M.-C. - L'Huillier, Mars en occident, PUR, Rennes, 2006
- Pierre Crombet pour l'Arbre Celtique
- Julien Quiret pour l'Arbre Celtique
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum