Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Privilèges et avantage - de quoi parle-t-on? (réf: sujet concernant JFC dans Marianne)

le Mar 11 Aoû 2009, 14:15
Pour les privilèges, juste un mot.
Les fonctionnaires (par exemple) n'ont pas de privilèges, ils ont certains avantages (évidemment parfois à discuter, à négocier, à troquer, etc.) compensés par des inconvénients, tout comme la plupart des catégories sociales à un degré plus ou moins élevé Parce que les concours de la fonction publique sont ouverts à tous

(comme vous l'avez signalé, le bon de 0,50 cts que la caissière peut parfois encaisser peut aussi cyniquement être assimilé à un privilège).

C'est le très grand talent de la droite,
que de mettre toujours en avant ces avantages pour justifier que l'on se taise et qu'on ne fasse rien contre les privilèges. Comme la gauche se taie ou bégaie sur ce sujet comme sur d'autres, la droite a en plus un boulevard.

Les privilèges de 2009
,
c'est le fait, pour certains, de par leur naissance et leur statut social, d'être à peu près assuré de réussir dans la vie ou du moins de tracer son chemin sans trop souffrir.

L'élitisme républicain tant stigmatisé en 1968, finalement, permettait un brassage social bien plus grand que notre système. C'était la méritocratie qui comptait avant tout (même si d'aucuns étaient plus avantagés que d'autres) Combien y-a-t-il de politiques issus de catégories modestes, de nos jours? Qui entrait à l'ENA à sa création, qui y entre aujourd'hui?

Sous la IIIe République, c'était la majorité (ce qui ne veut pas dire qu'ils étaient forcément excellents parce qu'issus de ces catégories) Il y avait deux exceptions notables, des grands bourgeois: Tardieu à droite, Blum à gauche. Guère plus.

De nos jours, à part Emmanuelli dont la mère faisait des ménages ou Juppé, qui vient vraiment du peuple?

On en arrive même à rétablir de facto la succession familiale avec les fils et fille de - en politique, dans le cinéma, la chanson, les affaires, la haute fonction publique, etc.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum