Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2880
Age : 38
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Dim 06 Déc 2009, 14:51
benjamin a écrit:Lorient n'est pas comparable à Meaux... parce que Paris n'y est pas à 40 km...

Tout à fait. Les villes sont très difficilement comparables entre elles. Parce que même si elles peuvent avoir de nombreux points communs dans leur forme (population, budgets, impots, commerces...) il y a des différences beaucoup plus profondes : qui sont l'histoire, la situation, la politique, l'activité culturelle... Pour Meaux, le poids de la banlieue parisienne est un facteur déterminant (et c'est pourquoi il y a ouvert un sujet sur le Grand Paris).

Et puis comme le note Benjamin il y a d'autres choses à prendre en compte, comme le e-commerce, internet, qui sont une autre façon de consommer et de prtaiquer la ville, à mettre obligatoirement en perspective avec les grandes enseignes et les librairies de quartier.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Dim 06 Déc 2009, 15:01
Mais en matière de livres, le e-commerce, bof.

Rien ne vaut le service conseil d'un professionnel (cela présuppose qu'il soit libraire et pas marchand de livres. Libraire, c'est un métier...)

Sur les sites, on a la réclame de l'éditeur et quelques critiques. Mais pour trouver LE livre que l'on cherche vainement...

Moi, un libraire m'a trouvé le bouquin dont j'avais oublié le titre, le nom de l'auteur et de l'éditeur. Le seul indice, c'était la description inoubliable du chagrin d'amour d'un Français, à Belém.

Pas à la FNAC, ou sur le site, que j'aurais eu la réponse... Il fut un temps où il y avait des libraires à la FNAC. Il n'y a plus que des inkhults qui mettent des bouquins en rayon.

Concours: quel est ce livre??
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2880
Age : 38
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Lun 21 Déc 2009, 12:02
Difficile votre petite question Benjamin. Vous en collerez plus d'un !

---------

Voici un article paru sur SLATE.FR la semaine dernière, à propos de la FNAC. Cela fait un moment que la rumeur dit que l'enseigne va être vendue par le groupe PPR... cet article en profite pour faire le point sur ce qu'est devenu la FNAC aujourd'hui.

Un regard qui peut nous faire nous poser la question de la venue de l'enseigne à Meaux (si cela était possible).


QUE RESTE-T-IL DE LA FNAC ?
L'agitateur culturel n'est plus qu'un souvenir. Il va être racheté au groupe Pinault par un fonds d'investissement.

par Bruno Askenazi pour SLATE.FR, Lundi 14 Décembre 2009

La Fnac est à vendre. C'est dans une interview au Wall Street Journal que François-Henri Pinault, le patron de PPR, a annoncé officiellement la mise sur le marché de ses activités de distribution dont fait partie l'enseigne de produits culturels (avec Conforama et Redcats). Le groupe se recentre sur le luxe, plus rentable et surtout plus facile à développer à l'international. La vente de la Fnac ne passe pas inaperçue car le distributeur, fondé en 1954, tient une place à part dans le paysage commercial hexagonal. Symptomatique est le fait que tout le monde parle encore «d'agitateur culturel» pour désigner cet ensemble de 4,59 milliards d'euros de chiffre d'affaires réalisés dans 143 magasins. Pourtant, ce slogan, inventé en 1991, n'a plus vraiment de sens.

Depuis quelques années, pour limiter les coûts d'exploitation et diminuer les stocks, l'offre s'est sérieusement réduite dans les rayons livres, disques et vidéo. Désormais, l'enseigne mise clairement sur les produits à fort potentiel commercial, ceux qui s'écouleront le mieux et le plus vite: les best sellers dans la littérature ou la variété internationale dans la musique. Peu à peu, la Fnac a perdu son caractère de «spécialiste», capable de proposer dans tous les domaines un choix très large. Ce qui faisait la différence avec les hypermarchés s'est estompé. Une partie de la clientèle préfère maintenant s'approvisionner sur des sites Internet ou dans des boutiques spécialisées pour y trouver des auteurs plus confidentiels ou des labels indépendants. Les derniers fidèles de la marque ont vieilli.

Il y a aussi bien longtemps que la Fnac ne dynamite plus la consommation en cassant les prix. C'était, dans les années 50 et 60, sa raison d'être: proposer des rabais de 20% sur toutes sortes de produits (photo, électronique, électroménager...). Un champion du pouvoir d'achat avant l'heure, en guerre contre les industriels, au nom de la défense des consommateurs. Un combat poursuivi en 1974 par l'introduction des livres vendus avec 20% de remise, semant l'agitation dans le milieu de l'édition. A l'époque, André Essel, l'un des deux fondateurs, se battait pour une diffusion plus large des biens culturels. Mais avec la loi Lang sur le prix unique du livre en 1981, puis l'abandon de la réduction automatique de 5% en 2007, la Fnac est rentrée dans le rang. En définitive, le «distributeur de produit culturels» n'en est plus un: aujourd'hui, 60% du chiffre d'affaires est réalisé dans l'électronique (micro, TV, photo, Hi-Fi).

Alors que reste-t-il de l'esprit Fnac, celui insufflé par ses deux créateurs, André Essel et Max Théret? Certains, comme le consultant Didier Toussaint, auteur de «L'inconscient de la Fnac» (Bourin Editeur), estiment que le style de management «libertaire» pratiqué par Essel a tellement marqué l'entreprise en profondeur que l'effet s'en ressent encore aujourd'hui dans les rapports entre salariés mais aussi entre le personnel et les clients. Ancien militant trotskiste, Essel entretenait avec ses employés une «révolution permanente» contre les directeurs de magasin. Les vendeurs, souvent surdiplômés, n'étaient pas sommés de faire du chiffre mais d'accueillir les clients comme des «amis». Ceux d'aujourd'hui, même s'ils paraissent moins passionnés que dans les années 70 et 80, officient avec une certaine décontraction. Ils prennent le temps de conseiller les clients et ne vont pas les orienter forcément vers les produits les plus chers. Rien à voir avec ceux que vous croisez chez Darty ou chez But. Dans les magasins, une large place est accordée à des espaces «non marchands» (expos, concerts, débats) et il y règne une ambiance plus feutrée et plus cool que dans la plupart des autres grandes surfaces. Enfin, de l'avis général, les produits électroniques sont bien sélectionnés. Ils font d'ailleurs l'objet de tests sérieux par un laboratoire technique interne. Max Théret était un passionné de technologie et vénérait Apple.

Ce qui reste encore de «l'esprit Fnac» après le passage du groupe Pinault sera-t-il bientôt balayé? On peut le craindre. Le fonds d'investissement ou le distributeur qui reprendra l'affaire voudra améliorer la rentabilité. La Fnac n'a jamais perdu de l'argent mais elle n'a jamais non plus été une formidable machine à cash. Fermetures de magasin, rationalisation accrue des achats et de l'offre, diminution de la masse salariale auront raison des dernières spécificités de l'enseigne. L'«agitateur culturel» sera alors bien mort et enterré. Ce n'est qu'une question de temps.


PS : pensez à lire les commentaires de l'article (lien dans le titre) sur le site de SLATE ;-)

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 174
Age : 33
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 01/07/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Lun 21 Déc 2009, 12:14
Paix à la FNAC ... Nous restera Virgin ou le Furet du NORD... loool à zut... on est pas dans le Nord, j'avais zappé....
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2880
Age : 38
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Lun 21 Déc 2009, 12:36
Je fais une suppositions :
Je ne sais pas quelle enseigne culturelle la Ville réussira à faire venir s'installer dans le centre de Meaux. Et tout pour l'instant reste soumis à beaucoup de conditions (pas réunies aujourd'hui).

Mais, pour l'avoir assez entendu répété de la voix meme de Jean François Copé, l'ouverture du centre commerciale fin 2012 par Auchan devra se faire pour le groupe dans l'accompagnement et le soutient du petit commerce du centre ville.

Comme je doute qu'Auchan mette réellement la main a la poche pour des particuliers, il y a sans doute avec la volonté d'implanter un commerce culturel, une occasion de faire d'une pierre deux coups. Et que ce soit Auchan qui ouvre sa propre enseigne culturelle (ou sous l'enseigne d'un de ses partenaires). Lequel je ne sais pas. Mais en proposant un commerce attractif dans le centre ville de Meaux, qui serait une enseigne culturelle, Auchan réaliserait le doucble souhait de la municipalité, en étant elle même gagnante...

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Lun 21 Déc 2009, 14:20

Moi, un libraire m'a trouvé le bouquin dont j'avais oublié le titre, le nom de l'auteur et de l'éditeur. Le seul indice, c'était la description inoubliable du chagrin d'amour d'un Français, à Belém.

Pas
à la FNAC, ou sur le site, que j'aurais eu la réponse... Il fut un
temps où il y avait des libraires à la FNAC. Il n'y a plus que des inkhults qui mettent des bouquins en rayon.

Concours: quel est ce livre??

"L'exposition coloniale", d'Eric Orsenna. Livre absolument fantastique, soit-dit en passant. Je le mets dans mon "Top10" si je compte les milliers de romans que j'ai lus.

Je ne sais pas quelle enseigne culturelle la
Ville réussira à faire venir s'installer dans le centre de Meaux. Et
tout pour l'instant reste soumis à beaucoup de conditions (pas réunies
aujourd'hui).

Copé serait-il devenu communiste version soviétisante tendance dalida ("paroles, paroles paroles...)

Depuis quand, surtout quand on se proclame libéral de droite décomplexé, a-t-on le pouvoir de "faire venir" une entreprise privée?

Un entrepreneur, dans le domaine de la librairie comme dans d'autres, fera une étude de marché et viendra s'il a du cash à se faire, là plus qu'ailleurs. Certes, une commune peut aider telle ou telle entreprise commerciale en achetant des locaux et en les louant un prix symbolique, par exemple, mais il faudrait pour cela qu'on argue d'une mission quasiment publique. des petits villages le font pour garder la seule épicerie tabac, par exemple. mais là, il y a déjàà des commerces culturels dans le secteurs et ceux ci attaqueraient pour distorsion de concurrence si on aidait un nouveau concurrent à s'installer... avec l'argent de leurs impôts!
Invité
Invité

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Lun 21 Déc 2009, 15:01
une enseigne culturelle semble s'installer dans le nouveau centre commerciale ( c'est ce qui est indiquer dans les plans, en tout cas ) Pour le peu que j'ai pu voir en générale auchan va avec la fnac ( val d'europe, bon je sais j'ai trouvé que cet exemple ) et virgin avec carrefour ( bay 2, Claye Souilly, Carré Sénart )
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2880
Age : 38
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Lun 21 Déc 2009, 15:09
Comment les entreprises s'installent à Meaux ? Comment on crée un nouveau centre commerciale ici plutôt que là ?

Est-ce que la Ville choisi d'autorité les entreprise qu'elle veut... sur certains cas on pourrait se poser la question (metro, kfc, auchan...) ! Mais c'est aussi de son ressort d'avoir une action économique, qui va se charger de "vendre" le territoire auprès d'investisseurs privés, garce a des arguments qui tiennent autant de la géographie que de facilités administratives ou fiscales, etc . Le fait que le maire de Meaux et président de la CAPM soit un nom connu, ça doit aider, forcément ! Même si il n'y a pas d'échange de bons procédés en retours. Il y a aussi l'effet psychologique.

Bon j'avoue que je ne sais pas comment cela se passe exactement.

Mais l'idée du grand commerce culturel en centre ville, est un désir de la communauté, et une volonté de la municipalité. ça c'est un fait. Et ça viendra. Comment est-ce que ça va se faire : je ne sais pas.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Invité
Invité

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Lun 21 Déc 2009, 15:40
ça pour etre une désir de la communauté s'en est un ! pouvoir enfin acheté un dvd un cd ou un livre sans se tapé 15 bornes ... j'en rêve !
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2880
Age : 38
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Lun 21 Déc 2009, 16:09
et internet ?


Dernière édition par Fabien B. le Lun 21 Déc 2009, 18:39, édité 1 fois

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Lun 21 Déc 2009, 17:52
Fabien B. a écrit:et internet ?

oui, quand on sait exactement ce qu'on veut, on commande...

Encore que moi, je préfère toujours faire venir chez mon distributeur local. Il est vrai que j'achète surtout des livres et peu de CD.

Est-ce que la Ville choisi d'autorité les entreprise qu'elle veut... sur certains cas on pourrait se poser la question (metro, kfc, auchan...) ! Mais c'est aussi de son ressort d'avoir une action économique, qui va se charger de "vendre" le territoire auprès d'investisseurs privés, garce a des arguments qui tiennent autant de la géographie que de facilités administratives ou fiscales, etc . Le fait que le maire de Meaux et président de la CAPM soit un nom connu, ça doit aider, forcément ! Même si il n'y a pas d'échange de bons procédés en retours. Il y a aussi l'effet psychologique.

Ce sont des actions privées! Je ne vois pas comment un maire pourrait imposer à une entreprise de venir, dans un marché soumis à la libre concurrence

Quand il y a un aménagement concerté, on peut effectivement soumettre un cahier des charges... mais ensuite souscrit qui veut et le mieux disant l'emporte... quand il y a des souscripteurs! Vous me direz qu'on peut tortiller le cahier des charges pour qu'il corresponde à tel ou tel profil OK. Mais c'est marginal.

Bis repetita, un investisseur privé viendra si c'est rentable pour lui. Point barre.

Les politiques se sont délaissés par idéologie et/ou par veulerie de leurs pouvoirs essentiels en aménagement du territoire et en décisions économiques. Maintenant, nous le payons.

Exemple, qui concerne un problème international: Eurostar (boîte privée, qui n'est pas la SNCF)

Sarkozy a eu beau agiter ses petits bras musclés et "exiger" la reprise du trafic dès demain, la direction de la boîte a répondu que cela se ferait quand elle pourrait et voudrait. Et on commence à piger que cette boîte qui a une mission de service public a quelque peu économisé sur la maintenance... les pouvoirs publics étant impuissants ou complices
avatar
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 174
Age : 33
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 01/07/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Lun 21 Déc 2009, 21:37
pour Info, je sais pas si vous avez vu, mais en passant devant ""La Librarie" Générale des écoles" (Librairie, du moins ce qu'il en reste...) va déménager... c'est pas indiqué où mais c'est en devanture...

Vous avez des infos?
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2880
Age : 38
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Lun 21 Déc 2009, 22:31
Non pas d'infos... elle va donc si mal que ça la zone industrielle sud ? Si Dalbe s'en va... je suppose que les jours du Leclerc sont comptés...

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 174
Age : 33
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 01/07/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Lun 21 Déc 2009, 22:32
bah surtout qu'il y a déjà eu le départ du Pressing, Flamingo Carlage...

Bref o_O on peut se poser la question...
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2880
Age : 38
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Lun 21 Déc 2009, 22:39
Oui bon ben voila quoi. On crée une zone commerciale... on en ferme une autre... le système des vases communicants. Rien de se crée rien ne se perd tout se transforme... lol (j'en ai plein comme ça ^^)

La Ville fabriquerait-elle du foncier ?

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Mar 22 Déc 2009, 13:54
La Ville fabriquerait-elle du foncier ?

Elle peut, si elle a des réserves. ou si elle en achète à des fins précises.

Là encore, choix POLITIQUES (et non politiciens)
Invité
Invité

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Mer 13 Jan 2010, 21:47
Grande liquidation a la librairie Cyrano pour cause de déménagement, de 20% à 70% de remise !

Cyrano générale des écoles ( au pied du château d'eau ) parking du centre commercial Leclerc, du lundi au samedi de 9H30 à 19H30.
avatar
Visiteur
Visiteur
Masculin Nombre de messages : 29
Age : 71
Localisation : MEAUX
Date d'inscription : 22/07/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Cyrano - Générale des écoles

le Jeu 21 Jan 2010, 21:46
J'y suis passé tout récemment. L'adresse prochaine est 38 rue de l'Epinette (c'est la voie située dans la Zone Industrielle et parallèle à l'avenue de la Victoire), mais il n'est pas encore ouvert suite à des retards dans les travaux en raison des conditions atmosphériques de ces derniers temps. Les soldes continuent donc au magasin habituel en attendant l'ouverture du nouveau.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2880
Age : 38
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Jeu 21 Jan 2010, 21:58
Je ne vois pas trop l'intérêt de déménager "à côté"... enfin bon. Tant mieux pour la Zone Industrielle Sud.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
ouari-pi
Invité

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Ven 22 Jan 2010, 00:05
Ben l'intérêt c'est peut un local plus grand, ou alors de même taille mais moins cher, et si le ou la proprio reste la bas c'est peut être que c'est moins cher qu'ailleurs, et que elle ou il n'a pas forcement les moyens de s'implanté en centre ville ...
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2880
Age : 38
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Librairie à Meaux ... voire en Seine et Marne

le Ven 22 Jan 2010, 12:52
La Librairie des Ecoles était en centre ville avant de déménager à côté du Leclerc. Cela dit vos arguments sont tout à fait justes ! Mais je me demandais plutôt pourquoi la Librairie des Ecoles avait choisi de s'implanter avenue de l'Epinette (et apparemment pas très loin de la rue des Sablons Bouillants et du CFA), qui est toujours dans la ZI sud de Meaux, mais un espace moins "visible" et sans doute moins attractif que celui qu'elle occupait avant.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum