Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

La carotte de Meaux a disparu

le Jeu 17 Aoû 2017, 22:36
source: LeParisien.fr

La carotte de Meaux a disparu
Par Sébastien Roselé publié le 13 août 2017

Ancienne gloire des maraîchers, potagers et graineteries, la carotte de Meaux a littéralement disparu des champs et des jardins. Certains la regrettent. D’autres lui préfèrent les variétés modernes.

Avec la moutarde et le brie, elle est une autre fierté de la région de Meaux. La carotte dite « de Meaux » a longtemps été un légume prisé en Île-de-France. Las ! elle est devenue une denrée rare. Elle est introuvable chez les maraîchers du secteur. « On n’arrive plus à obtenir de graines », déplore Fabrice Maurice, cogérant de la ferme Maurice de Poincy dans la commune du même nom. Depuis deux ans il n’en produit plus. « On téléphone aux vendeurs de graines et on nous répond qu’il n’y en a pas. La multiplication des semences a été ratée. Ils ont dû repartir de zéro. On verra s’ils en ont dans trois mois, quand on recommandera nos semences. »

Historiquement, Meaux et ses environs proches de la Marne étaient une zone maraîchère. On y produisait des légumes pour Paris sur des terres limoneuses particulièrement adaptées. Au fil des siècles, des variétés de végétaux ont été sélectionnées et ont toutes été estampillées « de Meaux » : cornichons, navets, fraises, frisées et donc carottes. La plupart de ces végétaux ont aujourd’hui disparu. Comme les fraises, par exemple. « Cela fait deux cents ans que ça n’existe plus », explique Fabrice Maurice. Mais la carotte de Meaux a fait de la résistance.

Le maraîcher de Poincy est certain qu’il en produira à nouveau. « C’est une carotte à gros collet avec un feuillage rustique. Elle possède un gros cœur », la décrit-elle. « C’est une carotte qui a du goût ! » Son collègue Raphaël Dujardin, maraîcher de la Ferme de Rutel à Villenoy, n’enregistre aucune demande pour ce légume. Lui qui n’en a jamais fait pousser considère que la carotte meldoise « est vraiment une niche commerciale ». Pour ce producteur de fruits et de légumes, le problème c’est justement l’ancienneté de la variété. « On préfère se tourner vers les variétés plus récentes qui sont plus résistantes et demandent moins de produits phytosanitaires. »

Fabrice Maurice est bien d’accord pour dire que, plus généralement, la demande pour les fruits et les légumes d’antan est une niche commerciale. D’autant que les consommateurs veulent des légumes bons mais aussi beaux. Or les légumes anciens sont parfois biscornus et plein de défauts. « La demande pour les fruits et les légumes anciens reste marginale. De toute façon, le choix des variétés anciennes qui tiennent la route est limité. »

Ferme de Rutel à Villenoy. 01.64.33.00.79. www.cueillettederutel.fr
Exploitation maraîchère Maurice de Poincy, 40, rue Dampleger à Poincy. www.mauricedepoincy.fr

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum