Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Rénovation de la rue du Grand Cerf.

le Ven 08 Jan 2016, 01:16
La Ville vient d'annoncer sa volonté de rénover la rue du Grand Cerf. Les travaux devraient débuter dans le courant de l'année 2016. A quoi faut-il s'attendre ?

D'abord signalons que cette rénovation intervient dans la suite (logique) des travaux d'embellissement du centre ville. La rue du Grand Cerf est l'un des axes principaux, structurant et passant du centre ville. Et la voirie a mal vieillie ! 

Quel est le projet de la ville pour la rue du Grand Cerf ? Pour l'instant on ne peut le savoir précisément, puisque aucun plan n'a été diffusé officiellement. Mais on peut essayer de deviner le futur projet, sur la base de ce que la Ville a produit sur le centre ville jusque là. 

__________

La Rue du Grand Cerf piétonne ? 
Sans doute pas. Et de mon point de vue à tort (je dirais plus loin pourquoi). La municipalité l'a dit et répété : pas de "sanctuarisation" du centre ville. Sous entendu : pas de piétonnisation au delà de l'actuelle zone piétonne. D'où les (mauvais) choix qui ont été fait, d'aménagements autour de la cathédrale. Et d'où aussi le choix qui sera sans doute fait sur la rue du Grand Cerf d'y laisser la circulation ouverte ainsi que les places de stationnement.

Pourquoi selon moi la Ville a tort de ne pas intégrer la rue du Grand Cerf et le reste à la zone piétonne ? Il y a plusieurs raison à celà. Je peux en citer quelques unes. 

Déjà ce n'est pas pas parce que l'on fait passer en zone piétonne certaines rues que l'on "sanctuarise" : interdire la circulation des véhicules motorisés ne veut pas dire que l'on bannit totalement la voiture du centre ville (les riverains peuvent accéder à leurs habitations, les véhicules de services peuvent passer, les livraisons se faire...). Et les places de stationnement y existent aussi, sauf qu'elles sont réservées aux riverains. Par exemples, les rues Notre Dame ou rue de l'arbalète, passées en zone piétonne ne changeraient pas de physionomie. Il n'y aurait juste plus de circulation. Plus de risque pour un piéton de se retrouver face à face avec une voiture.

Enfin le fait d'enlever la circulation c'est permettre une occupation totalement différente de l'espace public, et de permettre au piéton d'y être et d'y agir en sécurité. 


Dans le cadre du centre ville de Meaux, mettre en voie piétonne certaines rues c'est aussi permettre de mieux connecter les espaces du centre ville entre eux, et notamment la rue commerçante avec les parkings de stationnements : aujourd'hui les rues situées entre le boulevard Jean Rose et la rue du Général Leclerc sont vécues comme des "coupures" alors que dés la sortie du parking on devrait avoir le sentiment de se trouver dans le centre ville, espace sécurisé. La rue du Grand Cerf, et son prolongement la Rue Longperrier (parce qu'il faut aussi en tenir compte), s'inscrivent dans cette logique, puisqu'elles relient physiquement la rue du Général Leclerc au quartier du Marché et aux quais pour l'une et au boulevard Jean Rose pour l'autre. 

C'est aussi mieux définir ces espaces : à quoi bon se garer sur un parking "éloigné" (et qui semble encore plus éloigné quand on doit traverser des rues circulantes à trottoirs mal praticables), quand il existe des places plus proches des commerces ? Evidemment ce ne sont pas quelques places de stationnement éparses, près de la cathédrale ou rue du Grand Cerf, qui solutionnent les problèmes de stationnement, ou ajoutent au chiffre d'affaire des commerçants. Elles ne font qu'apporter un message négatif à l'image du centre ville et une confusion dans l'esprit de l'automobiliste. Les voitures occupant encore un espace qui pourrait être utilisé différemment : on imagine bien qu'un café ou un restaurant trouvera plus de bénéfice à installer une terrasse devant son commerce qu'a voir une voiture lui barrer sa devanture. C'est typiquement le cas rue du Grand Cerf. 

Une autre raison à la mise en zone piétonne, est que la Ville expérimente déjà cette dimension piétonne de la rue du grand Cerf, les samedis lors du traditionnel marché, et cela ne change pas radicalement la pratique du centre ville pour les automobilistes. La circulation se fait quand même. Par contre ça reste relativement plus confortable pour les piétons.
Cette situation piétonne, la Ville (et les habitants, les riverains) va forcément l'expérimenter quotidiennement pendant au moins une période des travaux de rénovation. Dés lors qu'on arrête la circulation pendant plusieurs semaines, voir plusieurs mois, pourquoi la faire revenir si on s'aperçoit qu'elle n'est pas nécessaire ? C'est ce que je n'ai pas compris lorsque la ville a effectué les travaux d'embellissement des abords de la cathédrale.


Embellissement de la voirie plutôt que réaménagement de l'espace urbain.
Faire le choix de transformer en espace piéton une rue a des conséquences directes sur les choix d'aménagement et de dessin de l'espace public. Ce n'est plus seulement faire "de la voirie" déjà, et on n'est pas obligé de réfléchir en terme de routes, trottoirs, places de stationnement... on n'est plus dans cette contrainte là. Par ailleurs en supprimant la contrainte "voiture" de l'aménagement, on simplifie aussi la problématique et on répond de manière plus pertinente : la rue du général Leclerc est d'une simplicité absolue... et cela fonctionne parfaitement ! Qui dit simplicité dit aussi coût moindre : pas de mobiliers ou de panneaux de signalisations, de parcmètres ou autres potelets, bornes, barrières... à prévoir et ajouter à l'intention des automobilistes. Ce qui a été fait a contrario autour de la cathédrale. Et pour quel résultat ? Un aménagement "ni-ni" : ni fait à l'attention de l'automobiliste (puisque contraint par le piéton), ni à l'intention du piéton (puisque contraint par la voiture). Alors que les deux peuvent tout à fait coexister autrement dans ce que l'on appelle un espace partagé (le cours de Verdun pourrait être un exemple d'espace partagé si il n'avait pas autant l'air d'un parking où on autorise les piétons à circuler). On pourrait sans doute envisager de concevoir la rue du grand Cerf (et la rue Longperrier) comme un espace partagé. Mais pas à la manière de l'aménagement réalisé autour de la cathédrale... Ce qui risque pourtant bien d'arriver. 


Alors quelle forme pour la rue du Grand Cerf ?

Sans savoir quel aménagement la Ville prévoit exactement pour la rue du Grand Cerf, je suis prêt à parier qu'il s'agira pour l'essentiel de conserver le tracé existant (places de stationnement comprises), avec pour modification majeure de mettre à niveau la voirie (sans trottoir ou avec de faibles différences de niveaux). Les espaces piéton réalisé dans la même pierre calcaire que la rue du Général Leclerc, et l'espace de la voiture en gros pavés... A l'image de l'aménagement de la cathédrale. Et avec les mobiliers urbains qui vont avec (notamment toute une série de potelets pour bien baliser espaces piétons et automobilistes). Bref à l'image de l'aménagement du parvis de la cathédrale. Mais si les mobiliers urbains peuvent facilement s'enlever ce n'est pas le cas du revêtement de la chaussée. Et l'erreur principale d'aménagement du parvis de la cathédrale a été de choisir les pavés pour baliser l'espace automobile (et en parti l'espace piéton) : matériaux certes joli (pseudo historique), mais très inconfortable pour les piétons et qui casse la pratique et l'occupation de l'espace public. Comme les pavés sont présent déjà rue du Grand Cerf (pour le pont du marché aussi), on risque de les retrouver également dans le futur aménagement... Ce n'est pas un bon parti d'aménagement : un sol à niveau comme la rue du général Leclerc est une meilleure solution pour le confort des piétons.

Bien entendu, on imagine aussi que la Ville ne compte pas prolonger les travaux de rénovation au de la de la rue du Grand Cerf. Pourtant, sans avoir à engager de travaux sur la voirie de la rue Longperrier, et simplement en tenant compte (comme d'une continuité urbaine, et d'un lien entre Jean Rose et Le Marché), la ville ferait mieux qu'une simple opération d'embellissement.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Rénovation de la rue du Grand Cerf.

le Dim 10 Jan 2016, 17:25
A côté de ça, la piétonnisation engendre souvent des nuisances sonores à la belle saison. Qui a tenté de dormir au dessus d'une terrasse pleine de gens modérément ou totalement alcoolisés sait de quoi je parle, là... Le pompon, c'est à Rennes.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Rénovation de la rue du Grand Cerf.

le Dim 10 Jan 2016, 22:02
Meaux n'est pas une ville étudiante ... ^^. Et le centre ville de Meaux est globalement très (pour pas dire trop) calme. 

Il me semble que les nuisances dont peuvent se plaindre les riverains sont plus liées aux petits trafics de drogue (dans le quartier du marché), ou aux punks a chiens qui zonent parfois... plus qu'aux habitués des terrasses de café.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Rénovation de la rue du Grand Cerf.

le Lun 11 Jan 2016, 13:02
Fabien B. a écrit:Meaux n'est pas une ville étudiante ... ^^. Et le centre ville de Meaux est globalement très (pour pas dire trop) calme. 

Il me semble que les nuisances dont peuvent se plaindre les riverains sont plus liées aux petits trafics de drogue (dans le quartier du marché), ou aux punks a chiens qui zonent parfois... plus qu'aux habitués des terrasses de café.
 L'un n'empêche pas l'autre hélas

A l'ouverture d'une succursale de la chaîne tacos, rue du Fbg St Nicolas, ça a été la frénésie pendant quelques semaines, un enfer pour les riverains.
Il a fallu qu'on menace le resto de fermeture administrative pour qu'il calme un peu sa clientèle J'imagine le même truc en zone piétonne!
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Rénovation de la rue du Grand Cerf.

le Lun 11 Jan 2016, 14:01
Oui j'ai su pour le restaurant de Tacos. J'ai un ami qui vit juste à côté. Et en plus ce qu'ils servent est dégueu. Smile (testé et désapprouvé). 

Mais dans ce cas précis, ce que je ne comprends pas c'est le choix du lieu de l'ouverture... Il y avait sans doute de meilleurs emplacements commerciaux qu'une boutique du faubourg, quand on ouvre une franchise dont on sait qu'elle va attirer du peuple (même si ce n'est pas bon...). Le simple fait qu'il n'y a pas de places de stationnements suffisantes pour accueillir un flux important de client. Les stationnements en double file, et ceux qui s'arrêtaient pour chercher leur plat à emporter créaient des bouchons (en créent peut être toujours, il y a un moment que je ne suis pas passé devant)... Cela en fait un contre exemple, puisque ces problèmes de circulations n'auraient pas été si la rue avait été en zone piétonne Wink Même si cette chaine est typiquement un commerce de zone commerciale de périphérie.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Visiteur
Visiteur
Masculin Nombre de messages : 31
Age : 66
Localisation : Pays de Meaux
Date d'inscription : 19/08/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Rénovation de la rue du Grand Cerf.

le Mer 03 Fév 2016, 16:25
La rénovation du "centre historique" , cela suffit ! 
Raboter les vieux pavés et rendre totalement piéton cette rue suffit. Le dimanche et le soir , il n'y a aucune animation...sauf au centre du faubourg St Nicolas:où la circulation automobile pourrait aussi être déviée ou supprimée  ( avec les réserves indiquées dans les réponses précédentes), en développant les axes parallèles et des parkings aménagés (à étages ) dans les zones libres ( au lieu d'immeubles)...

D'autres centres sont à créer et à développer dans d'autres quartiers de la ville . S'il y a bien un renouvellement de la population de Beauval, un véritablement centre aussi actif et animé que celui du vieux centre de Meaux devrait être un objectif plus urgent pour une ville du XXIè siècle . 

Ses atouts seraient son espace, ses voies d'accès et surtout la proximité d'une population nombreuse.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum