Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Visiteur
Visiteur
Masculin Nombre de messages : 31
Age : 66
Localisation : Pays de Meaux
Date d'inscription : 19/08/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Détruire... et après ?

le Ven 04 Déc 2015, 01:02
Dans cette période de conférence internationale sur le réchauffement climatique, le projet en cours de réaménagement total de Beauval ne paraît il pas comme dépassé ou du moins poser de sérieuses questions environnementales? 

Y-a t-il eu des réponses aux questions de ADENCA (Association de Défense de l'ENvironnement de Claye-Souilly et ses Alentours)

Destruction des tours Auvergne et Artois : Jean-François Copé doit dire où iront les 30 000 tonnes de gravats. Il ne suffit de faire détruire des tours Jean-François Copé doit dire où iront les gravats ? 
- Dans la décharge près d’un lotissement et d’une école à Isles les Villenoy ? 
- Dans la décharge près d’un lotissement à Crégy les Meaux ? 
- Dans la décharge... (23/11/2015)
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Détruire... et après ?

le Mar 08 Déc 2015, 10:49
A coté de ça, 30.000 tonnes ça fait environ 10.000 m3 (je compte très large), soit un parallélépipède* rectangle de 50mx40mx5m, si c'est bien conditionné. Ou 100x80x1.25 (env)
Présenté comme ça, ça effraie beaucoup moins, surtout que ce sont des déchets inertes.

* ça doit bien faire 40a que je ne l'ai pas écrit, ce mot! Very Happy
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Détruire... et après ?

le Mar 08 Déc 2015, 13:19
Déchets inertes... c'est plutôt ça l'information qu'il faudrait savoir. Parce que si il ne se trouve que du béton et de la ferraille dans ces gravats tant mieux. Quid de l'amiante, de la peinture au plomb... et autres polluants que l'on pourrait trouver dans ces bâtiments ? 

Avant d'exploser les tours ont été vidées : que sont devenus les matériaux récupérés ? Câbles électriques, gaines de ventilation, huisseries, chauffage...

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Détruire... et après ?

le Mar 08 Déc 2015, 13:23
Pas de panique et je doute fort qu'on ait fait sauter en 2015 un bâtiment, en sachant qu'il y avait de l'amiante qui se disséminerait!
On est d'ailleurs passé dans ce domaine (l'amiante) du n'importe quoi à l'hystérie qui permet de bien se remplir les fouilles.
Idem, dans les années 60 on n'employait plus le plomb pour les tuyaux! et de nos jours s'il y en a, on le récupère parce que ça vaut de la thune
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Détruire... et après ?

le Mar 08 Déc 2015, 13:59
Détruire coûte moins que cela ne rapporte au final. Il y a une vraie economie derrière : entre les entreprises qui démolissent, qui recyclent qui s'occupent des gravats, et celles qui vont récupérer les terrains pour bâtir... Le coût de la destruction est amorti. Comme celui de la construction de ces tours qui avaient déjà dépassé leur espérance de vie.

Celà dit, c'est sans paniquer que je notais la question des matériaux inertes. Mais l'information pourrait être donnée officiellement. Ne serait ce que pour rassurer la population locale déjà sensible a la question des décharges : très nombreuses et de tailles importantes en Seine-et-Marne (qui accueille la majeure partie des déchets de la région parisienne), et où on a eu des précédents de problèmes liés à ces décharges : à Crégy par exemple où un ensemble pavillonnaire avait été construit au dessus d'une décharge, et où celui-ci émettais des gaz qui remontaient par infiltration dans la terre. Il ne s'agissait pas du même type de décharge, mais chat échaudé craint l'eau froide.

A noter encore que le parc du pâtis est à la fois le site des carrières qui ont servit à la construction des tours et et le site d'enfouissement des déchets de construction à la fin de leur édification. Avant d'être abandonné à la nature et devenir 40 ans plus tard le parc qu'il est aujourd'hui.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2852
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Détruire... et après ?

le Lun 21 Déc 2015, 14:22
(article: leParisien.fr)


Chantier des tours Auvergne et Artois : 30 000 tonnes de béton à concasser
par Gurvan Abjean

Des tonnes de gravats entassées au coeur de Beauval. Quelques restes de papiers peints vintage comme dernière trace de la vie qui grouillait autrefois entre ces murs.

Les ouvriers ont commencé les travaux sur les ruines des “tripodes” Auvergne et Artois. Un chantier colossal où plus de 30 000 tonnes de gravats devront être triées. « Il n’y a pas de soucis pour l’instant, explique Yohann Diétlin, conducteur d’engin. Les tours sont bien tombées. »

Broyer, concasser et trier

Première étape : trier les gravats pour obtenir un béton “propre”. Exit la ferraille, le plastique et les autres déchets. Ensuite, les ouvriers procéderont au broyage puis au concassage du béton. Une entreprise du secteur épaulera d’ailleurs les deux sociétés en charge du chantier, AD et Melchiorre, étant donné l’ampleur de la tâche.

Une partie du béton concassé servira à remblayer le site, notamment les caves des immeubles et l’ancien parking. L’autre sera recyclée et servira, par exemple, de sous-couche pour les routes. Les entreprises vendront la ferraille récupérée (aluminium, cuivre…), histoire de s’assurer une marge non négligeable.

Yohann Diétlin ne s’avance pas au sujet des délais. Mais il estime que les travaux ne seront pas terminés avant le mois de mars 2016. C’est l’expérience qui parle :

«Au niveau des fondations, c’est toujours la surprise… On ne sait jamais sur quoi on va tomber. Il n’y a que ceux qui ont participé à la construction qui le savent. Une fois, sur un chantier à Bordeaux, le grutier qui avait monté les trois tours est passé nous voir travailler. Il nous a prévenus : “Vous allez vous amuser”… Il avait raison. Une vraie galère.»

Pendant ce temps, la Ville planche déjà sur le nouveau plan de rénovation urbaine. Les tours Anjou, Albret et Alsace seront les prochaines à tomber. Sur les ruines d’Artois et Auvergne, la vie aura alors repris son cours.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Détruire... et après ?

le Mar 22 Déc 2015, 11:56
Merci pour les précisions. C'est impressionnant!

"""""""""«Au niveau des fondations, c’est toujours la surprise… On ne sait jamais sur quoi on va tomber. Il n’y a que ceux qui ont participé à la construction qui le savent. Une fois, sur un chantier à Bordeaux, le grutier qui avait monté les trois tours est passé nous voir travailler. Il nous a prévenus : “Vous allez vous amuser”… Il avait raison. Une vraie galère.»""""""""""
Juste ça... On ne garde pas les plans quelque part?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum