Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2847
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com
03122015
édition du 14/12/2015 : LA REGION ILE-DE-FRANCE PASSE A DROITE. RETROUVEZ LES RESULTATS POUR MEAUX, EN DETAIL, DANS LES COMMENTAIRES.


----------


Nous sommes appelés à voter pour les Régions ce weekend et le suivant (premier et second tour).
Rappel ici des 13 partis représentées, présentation des principales têtes de liste et leurs suppléant pour le département de Seine-et-Marne


Régionales 2015: Qui sont vos candidats en Ile-de-France?
(article repris de 20minutes.fr)

Qui succédera à Jean-Paul Huchon (PS) à la tête de la région Ile-de-France ? Si la droite espère arracher ce symbole à la gauche, la lutte s’annonce serrée, dans un scrutin qui va mettre aux prises 13 listes. Quelles sont les chances des uns et des autres de l’emporter ? Que proposent les différents candidats ? Pour y voir plus claire avant d’aller voter les 6 et 13 décembre prochains pour élire vos nouveaux conseillers régionaux, 20 Minutes vous dresse, par ordre alphabétique, le Who’s who des Régionales.


__________



Claude Bartolone - Une Ile-de-France humaine (PS, PRG - MRC - mdP)
(liste représentée par Roseline Sarkissian pour la Seine-et-Marne)

Ses propositions principales : Avant les attentats, Claude Bartolone réservait ses mesures phares pour les transports. Dans ce domaine, il annonce une police des transports dont il ne précise pas le nombre d’agents ou des transports fonctionnant H24. La tête de liste PS a aussi récemment l’accent sur sa volonté de créer un service civique obligatoire pour les jeunes de 16 à 25 ans.

Sa déclaration marquante : « Paris est la deuxième marque au monde la plus connue après Coca-Cola ! », clame l’élu pour justifier son souhait de changer le nom de la région Île-de-France en Paris - Ile-de-France.

Ses chances d’être élu : Tous les sondages l’ont donné au coude à coude avec Valérie Pécresse. Toutefois, à chaque fois, Claude Bartolone est battu. La dernière enquête Ifop, sortie le 10 novembre, lui donne 38 % des intentions de vote, contre 40 % pour Valérie Pécresse. Dans le sondage Odoxa, publié jeudi dernier, l’écart se creuse encore, la tête de liste PS étant à 5 points (35 %) de Valérie Pécresse (40 %).

__________


Emmanuelle Cosse - Changeons d’air, le rassemblement écologiste et citoyen (EELV)
(liste représentée par Bénédicte Monville pour la Seine-et-Marne)

Sa proposition principale : Un plan de trois milliards d’euros sur la mandature pour améliorer la qualité de l’air en Île-de-France. Il permettra, entre autres, de convertir les 9.000 bus et autocars franciliens en mode zéro diesel d’ici 2021.

Sa déclaration marquante : « Je veux faire de l’Île-de-France, la région la plus écologique d’Europe »

Ses chances d’être élu : Elle est créditée de 9 % des intentions de vote à l’issue du premier tour dans le sondage Ifop-Fiducial. Moins encore dans le sondage Odoxa du 26 novembre dernier (6 %). Emmanuelle Cosse ne devrait donc s’arrêter au premier tour, mais les écologistes devraient toutefois peser lourd dans le rassemblement de la gauche en vue du second tour.

__________



Nicolas Dupond-Aignan - Debout la France (DLF - LDU)

(liste représentée par Jean-Claude Delarue pour la Seine-et-Marne)

Sa proposition principale :
Nicolas Dupont-Aignan veut faire sauter les péages sur les autoroutes qui environnent l’Ile-de-France. En les supprimant, il entend désengorger la région et prévoit ensuite de consacrer un milliard d’euros pour construire des routes là où il faut. C’est aussi un fervent opposant au projet du Grand Paris Express, « un projet délirant et pharaonique».

Sa déclaration marquante : « Je souhaite que le rassemblement patriotique nécessaire à la France s’organise autour de moi. » Une petite phrase que n’a pas appréciée Wallerand de Saint Just, qui surfe lui aussi sur la thématique patriotique. Nicolas Dupont-Aignan est atteint de « melonite aiguë », a rétorqué la tête de liste FN.

Ses chances d’être élu : Il est crédité de 4 % des intentions de vote au soir du premier tour et n’a cessé de chuter dans les sondages depuis septembre.

__________


Pierre Laurent - Nos vies d’abord ! Egalité, écologie, dignité, citoyennté (FG)
(liste représentée par Jean-François Pélissier pour la Seine-et-Marne)

Sa proposition principale : La gratuité des transports pour les moins de 18 ans et un passe seniors à 35 euros pour les retraités modestes… Pour Pierre Laurent, « le Passe Navigo unique n’était qu’une étape ».

Sa déclaration marquante :
« Si on veut une gauche courageuse, il vaut mieux compter sur ma liste que sur celle de Claude Bartolone ».

Ses chances d’être élu : Le Front de gauche est crédité de 8 % des intentions de votes au premier tour, selon Odoxa. C’est mieux qu’Emmanuel Cosse, mais pas assez pour s’assurer une présence au seconde tour.

__________


Valérie Pécresse - L’alternance (LR - UDI - MoDem)
(liste représentée par Anne Chain-Larché pour la Seine-et-Marne)

Sa proposition principale : La justice et le rétablissement de l’autorité. Telles sont les deux valeurs sur lesquelles Valérie Pécresse base son programme pour l’Ile-de-France. Cela commence dans les transports où la tête de liste LR veut l’installation de la vidéoprotection dans toutes les rames de trains et de RER, le contrôle d’identité possible par la Suge (la police des transports), l’interdiction de transports pour les délinquants des transports multirécidivistes…

Sa déclaration marquante :
« Lutter contre l’usage de la drogue chez les mineurs c’est ma responsabilité de candidate », avait déclaré Valérie Pécresse début novembre pour justifier son projet contesté de mettre en place des tests salivaires pour dépister la consommation de cannabis dans les lycées d’Ile-de-France.

Ses chances d’être élu : Partie très tôt en campagne, Valérie Pécresse est la grande favorite des sondages. Dans le dernier sondage en date, réalisé par Odoxa, elle creuse même l’écart au second tour avec Claude Bartolone, avec 40 % des intentions de vote contre 35 % pour son adversaire.

__________


Wallerand de Saint-Just - Liste Front national (FN)
(liste représentée par Pierre Cherrier pour la Seine-et-Marne)

Sa proposition principale : Dans le programme, il est beaucoup question de sécurité, « priorité n°1 du Front National ». Wallerand de Saint-Just se distingue aussi par sa volonté de mettre un terme au projet du Grand Paris express pour focaliser les investissements dans l’amélioration des lignes existantes.

Sa déclaration marquante : « Ce soir, j’ai détrôné le duc ! » Wallerand Saint-Just n’a pas peur du rappeur Booba qu’il a moqué gentiment en novembre en publiant sur Twitter une photo montrant une de ses affiches de campagne placardée par-dessus celle annonçant un futur concert de Booba, alias le « Duc de Boulogne ».

Ses chances d’être élu :
Le troisième homme ? En tout cas, les sondages placent le Front National sans peine au second tour en Ile-de-France. Selon l’étude réalisée par Odoxa, il serait même à égalité avec Claude Bartelone au soir du premier tour (21 % des intentions de votes). Au second tour en revanche, Wallerand de Saint Just serait à chaque fois décroché, ne bénéficiant pas du même report de voix que Claude Bartolone ou Valérie Pécresse.

___________


Les autres listes de la région :

- « Lutte ouvrière » pour faire entendre le camp des travailleurs. Une liste conduite par Nathalie Arthaud.
(liste représentée par Anne de la Torre pour la Seine-et-Marne)

- « L’UPR, avec François Asselineau, le parti qui monte malgré le silence des médias », menée par François Asselineau.
(liste représentée par Alexandre Duarte pour la Seine-et-Marne)

- « Liste de l’Union des démocrates musulmans français », conduite par Nizarr Bourchada (UDMF).
(liste représentée par Sabrina Hidjeb pour la Seine-et-Marne)

- « Liste d’Union citoyenne », menée par Dawari Horsfall (Génération Avenir + C’est à Nous).
(liste représentée par Julien Nonin pour la Seine-et-Marne)

- « Nous citoyens pour l’Île-de-France », menée par Valérie Sachs.
(liste représentée par François Clastres pour la Seine-et-Marne)

- « La liste F.L.U.O (Fédération Libertaire Unitaire Ouverte) », menée par Sylvain De Smet (PP - CSF - FLUO).
(liste représentée par Blandine Roy pour la Seine-et-Marne)

- « Aux urnes citoyens », conduite par Aurélien Véron (PLD - GC).
(liste représentée par Francois Robar pour la Seine-et-Marne)


Dernière édition par Fabien B. le Lun 14 Déc 2015, 13:01, édité 1 fois

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Partager cet article sur :Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Commentaires

avatar
Résultats du premier tour : le grand vainqueur est l'abstention... en constante progression. Participation : 37,71 % ou 62,29% d'abstention.

__________

En détail (source FranceTVInfo)

Votes blancs : 2,47 % (251 votes)
Votes nuls : 1,12 % (114 votes)

Population 52 225 habitants(Données Insee 2009)

InscritsVotantsAbstentionExprimés
51,53 %37,71 %62,29 %36,36 %
26 90910 14816 7619 783

__________


- Valérie PECRESSE (Liste d'Union de la droite) : 32,08 % (3 138 votes)
- Wallerand DE SAINT JUST (Liste du Front national) : 26,64 % (2 606 votes)
- Claude BARTOLONE (Liste d'Union de la gauche) : 20,21 % (1 977 votes)

- Emmanuelle COSSE (Liste d'Europe-Ecologie-Les Verts) : 5,54 % (542 votes)
- Pierre LAURENT (Liste Front de Gauche) : 4,78 % (468 votes)
- Nicolas DUPONT-AIGNAN (Liste Debout la France) : 4,53 % (443 votes)
- Nizarr BOURCHADA (Liste Divers) : 1,79 % (175 votes)
- Nathalie ARTHAUD (Liste d'extrême gauche) : 1,77 % (173 votes)
- François ASSELINEAU (Liste Divers) : 1,44 % (141 votes)
- Aurelien VERON (Liste divers droite) : 0,62 % (61 votes)
- Valérie SACHS (Liste divers droite) : 0,34 % (33 votes)
- Sylvain DE SMET (Liste Divers /F.L.U.O.) : 0,19 % (19 votes)
- Dawari HORSFALL (Liste Divers) : 0,07 % (7 votes)
avatar
Exactement ce qui défrise l'électeur moyen (source lemonde.fr, d'hier soir) à propos de la fusion des listes "de gauche"
.
""""""""L’accord sur le fond du projet a été le plus facile à trouver. De minuit à 6 heures du matin, des délégués des trois listes ont mené les discussions tous ensemble au local de campagne du PS, dans le 14e arrondissement de Paris. Le projet remodelé, qui s’étale sur 6 pages, devrait être connu dans la journée de mardi. « Nous avons axé sur trois grands thèmes : la sécurité, la culture pour tous et les politiques publiques environnementales », a précisé Luc Carvounas, directeur de campagne de M. Bartolone. Mme Cosse a mis en avant la gratuité des transports pour les enfants le week-end et la sortie progressive du diesel dans la région, quand M. Laurent a lui insisté sur la création d’emplois dans le secteur des transports.'''''''''''''''
.
Ca fait des mois qu'ils s'empaillent réciproquement en disant tout le mal qu'ils pensent les uns des autres, et là en moins de 24h tout devient lumineux, on trouve un accord sur le fond!
.
""""""""""""En revanche, l’accord « technique », sur la recomposition des listes a, lui, été plus ardu à trouver. Toute la nuit et jusqu’à 15 heures, les discussions ont été menées uniquement en bilatéral (socialistes et écologistes d’un côté, socialistes et Front de gauche de l’autre) dans les chambres d’un hôtel voisin. En fin de compte, une tête de liste a été accordée aux écologistes dans le Val-d’Oise, en la personne de Pierre Serne, vice-président sortant du conseil régional. Dans le Val-de-Marne, le socialiste Julien Dray devra, lui, céder sa place de no 1 à Fabien Guillaud-Bataille, patron du PCF dans le département.

Au-delà, « les places sur les listes ont été attribuées à la proportionnelle des résultats du premier tour », a expliqué Luc Carvounas. Ainsi, sur 209 sièges à pourvoir sur tout le conseil, les écologistes héritent de 24 places et le Front de gauche de 20 places, toutes éligibles en cas de victoire. Pierre Laurent, en dernière position sur la liste de Paris, ne sera quant à lui pas éligible, tandis qu’Emmanuelle Cosse, en no 3, devrait, elle, être réélue conseillère régionale.

Mais tout n’est pas encore réglé dans les détails, notamment pour le bloc des « non-éligibles », qui pourraient avoir une chance de siéger en cas de victoire plus large que prévu. Dès la conférence des trois têtes de liste terminée, les états-majors se sont remis au travail, listes et crayons en main, pour les derniers ajustements, à vingt-quatre heures du dépôt des listes."""""""""""""
.
En revanche pour répartir les postes, là c'est très difficile (l'ours et sa peau...)

.
Dire ce qu'on fera (à l'avance) et ensuite faire ce qu'on a dit - en se fondant sur ses convictions et pas sur des manœuvres tacticiennes, c'est à dire faire de la politique au sens noble du terme, on commence quand? C'est de ces ambiguïtés que la peste brune se nourrit!

.
Il semble ne pas y avoir de danger "peste brune" en IdF Alors aller voter? J'avoue que je me tâte.
.
209 sièges à pourvoir aussi... Certes la région IdF est grande et riche mais il faut vraiment, pour l'administrer, une assemblée plus importante que le Congrès des USA? On a quelques millions d'euros à gratter là, sans mettre en danger la démocratie...

.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/elections-regionales-2015/article/2015/12/07/elections-regionales-accord-trouve-en-ile-de-france-pour-une-liste-unique-de-gauche-au-second-tour_4826606_4640869.html#zgkfmqacTAVfKhSe.99
avatar
Trop d'élections tuent la démocratie. 

Le problème n'est pas la peste brune. C'est l'abstention, dans un système où la légitimité revient à ceux que l'on a élu. Mais force est de constater aujourd'hui qu'une majorité de gens n'a plus envie de se déplacer aux urnes, par rejet pour pas dire par dégoût de la classe politique et de son action qui va à l'encontre de l'intérêt collectif, et ça se voit de plus en plus : le dernier exemple en date "le diesel", élevés aux nues et aujourd'hui sabordé. Et si il n'y avait que ça...

-------

A Meaux on n'a que 51% de la population qui est inscrite sur les listes électorales ce qui, les moins de 18 ans et les plus de 90 ans exclus, me paraît peu. Et sur ces 51% d'inscrit, seuls 38% ont voté. Est-ce que les 27% du FN (et de même pour les autres partis) sont dés lors représentatifs des aspirations politiques de la population ? Je ne pense absolument pas.
"Trop d'élections tuent la démocratie."

Pas du tout, du tout, du tout d'accord !

Le problème, c'est pas la fréquence des élections mais l'usage que la démocratie bourgeoise en fait, grâce aux institutions de cette cinquième république moribonde. Elle dénature le sens de l'expression populaire et démocratique pour en faire une sorte de sondage d'opinion grandeur nature "pour" ou "contre" le gouvernement/Sarkozy/le PS/l'UMP/etc au lieu d'être le lieu d'expression de choix politiques libres et déterminés. J'imagine que la plupart des gens qui votent FN n'en ont rien à br... du programme du FN ou de ce que pense Marine Le Pen sur tel ou tel sujet. Ils en ont marre d'être l'objet du chantage permanent des partis dont le seul programme politique est devenu "votez pour moi sinon c'est le FN". C'est une des manières d'exprimer son ras-le-bol. L'autre étant de rester chez soi les jours d'élection dont on finit par se demander si elles ont encore un sens ?

Je sais, c'est un peu facile de dire qu'on ne fera jamais rien sans révolutionner les institutions, ce qui me paraît assez mal engagé, mais je ne sais pas trop quelle autre réponse apporter ! C'est à la fois un horizon inatteignable et le point de départ essentiel d'une réappropriation de la démocratie par le plus grand nombre.
avatar
J'avoue ne pas entendre en ce moment de gens souhaitant changer les institutions, ou demander un "remaniement" (tout ces débats jugés à tort ou à raison politiciens - je distingue bien de "politique")
J'entends parler chômage, insécurité, précarité, école qui ne joue plus son rôle, impôts, baisse de pouvoir d'achat, promesses non tenues, etc. Du concret, quoi...
Je me répète:  Dire ce qu'on fera (à l'avance) et ensuite faire ce qu'on a dit - en se fondant sur ses convictions et pas sur des manœuvres tacticiennes, c'est à dire faire de la politique au sens noble du terme, on commence quand? C'est de ces ambiguïtés que la peste brune se nourrit!
Cordialement
Je pense, Benjamin, qu'il ne s'agit pas de deux choses séparées. Au contraire, elles sont même fortement liées. Les institutions actuelles permettent et facilitent le jeu politicien dans ce qu'il a de plus désespérant. Comment dès lors que la règle du jeu est biaisée, peut on parler en toute sincérité du chômage ou de l'insécurité, sans se heurter à des réponses forcément politiciennes ?
avatar
Nous sommes d'accord quand même sur le fait que le système démocratique a été dévoyé, et que c'est pour cette raison qu'il ne fonctionne plus aujourd'hui. Nous en avons la preuve avec la défection d'une majorité de la population devant les urnes, y compris de gens qui sont d'ordinaire concernés par la question politique.

D'accord aussi, qu'il faut en finir avec la schyzophrénie permanente qui met en contradiction les paroles et les actes, mais aussi les choix politiques dans le temps. Et ce en agissant dés à présent de manière concrète, sur des questions simples et concrètes. 

En finir aussi de la bureaucratie qui pourrie et l'administration et la vie quotidienne.

Mais je suis persuadé par ailleurs qu'il faut agir de manière institutionnelle. Et cela passe par redonner du sens au vote. On peut y arriver sans doute par différentes dispositions, dont certaines demandées depuis longtemps, comme la reconnaissance du vote blanc. Mais on peut imaginer d'autres choses aussi, comme limiter le nombres d'élections à 2 voir 3 grandes élections (une à échelle locale et l'autre nationale (présidentielle ou législatives) ?), dans laquelle on choisirait par la proportionnelle nos représentants. Il faut quand même se rendre compte que ce sont les mêmes noms que l'on retrouve sur les listes des différentes élections (régionales, européennes, départementales...). Le système de suffrage aujourd'hui génère lui même la politique politicienne et les manœuvres que nous dénonçons (les grenouillages, les "qui veut la place", le népotisme, etc...). On ne peut pas avoir une "classe politique", et qui soit d'abord obsédée par le jeu de pouvoir, au point de la  faire passer avant les préoccupations du peuple dont elle est sensé s'occuper.

Il y a d'autres choses à améliorer encore dans le procesus démocratique : peut-être en rendant le vote obligatoire. Peut-être en associant des conditions au statut de citoyen (système de récompense ou de sanction si on vote ou pas...), voir en étendant à ce statut de citoyen d'autres conditions : implication dans la vie civile, bénévolat, service civique ou militaire, etc. ... mais ce n'est en tout cas pas en donnant le droit de vote à partir de 16 ans (proposition demago par excellence pourtant relayée encore dans les medias apres le premier tour) que l'on donnera envie aux gens d'aller aux urnes.

Enfin il faudrait sans doute en finir avec les sondages (puisque vous en parlez Téel). La manie des sondages et de la sollicitation permanente, par les médias de toutes sortes) est un tueur de la démocratie. Et dans le cadre des élections les sondages d'opinions de vote devraient être interdits. Si les gens ne se déplacent pas pour voter, c'est aussi parce que les médias font les jeux avant même que les bureaux de votes soient ouvert. En plus de faire du bourrage de crâne (qui pourrait s'apparenter a du bourrage d'urne bien souvent). Je en sais pas si vous avez été surpris, comme semblent l'avoir été certains journaux qui titraient : "le choc"  après avoir vu les résultats du FN, moi ça fait des semaines que je vois ce même résultat annoncé par ces mêmes journaux.
avatar
Téel a écrit:Je pense, Benjamin, qu'il ne s'agit pas de deux choses séparées. Au contraire, elles sont même fortement liées. Les institutions actuelles permettent et facilitent le jeu politicien dans ce qu'il a de plus désespérant. Comment dès lors que la règle du jeu est biaisée, peut on parler en toute sincérité du chômage ou de l'insécurité, sans se heurter à des réponses forcément politiciennes ?

Tout est dans tout et réciproquement.
Ces institutions sont critiquables, mais quid d'un système qui ne marche qu'avec des coalitions contre nature (ex. Allemagne)?

La Ve avec ses défauts et ses qualités, donnant les pleins pouvoirs (ou peu s'en faut) à l'exécutif devrait justement lui permettre de faire une politique volontariste, pas bridée par des négociations perpétuelles avec tel ou tel partenaire. Sarkozy avait tous les instruments pour faire une politique de droite, Hollande les a pour faire une politique de gauche. Si le premier a agi plus ou moins comme promis, le second fait le contraire ou peu s'en faut et c'est de sa responsabilité (comme de celle de ses soutiens)
On peut d'ailleurs quasiment changer de régime sans toucher à la constitution: celle ci peut s'appliquer de manière radicalement opposée avec un autre état d'esprit. Les textes, ça s'interprète.
Gardons ces débats abstraits et/ou sociétaux (l'identité nationale, le mariage pour tous, les institutions etc.) pour les périodes de bas étiage

Là on est dans la crise degré 5 sur 5

Parlons pouvoir d'achat, sécurité sociale, sécurité de l'emploi, sécurité tout court (sans tomber dans les abus liberticides) désenclavement des quartiers, etc. Je persiste: à mon avis, si on parle en ce moment aux gens de changer la constitution, on risque de se faire couper les roubignoles. C'est un truc de militant averti, ça, pas de citoyen lambda. Si je vais dans une brasserie avec dans l'idée de manger une choucroute royale, que je l'ai choisie en fonction de sa réputation et de ses promesses (le menu à la porte) et qu'à l'intérieur on me contraint à bouffer de la laitue, je ne vais pas apprécier!
avatar
Résultats du second tour : Valérie Pécresse et la droite remportent les élections régionales. La participation à Meaux est en hausse : 45,42% (ou 54,58% d'abstention).

__________

En détail (source FranceTVInfo)

Votes blancs : 2,36 % (289 votes)
Votes nuls : 1,54 % (188 votes)

Population 52 225 habitants(Données Insee 2009)

InscritsVotantsAbstentionExprimés
51,53 %45,42 %54,58 %43,64 %
26 90912 22114 68811 744

__________


Valérie PECRESSE (Liste d'Union de la droite) : 43,52 % (5 111 votes)
Claude BARTOLONE (Liste d'Union de la gauche) : 34,63 % (4 067 votes)
Wallerand DE SAINT JUST (Liste du Front national) : 21,85 % (2 566 votes)
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum