PORTAILAccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
 

 2015, Henri Calsat, Le Corbusier , deux références dans l' histoire urbaine de Meaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: 2015, Henri Calsat, Le Corbusier , deux références dans l' histoire urbaine de Meaux.   Dim 27 Sep 2015, 13:40

N'oublions pas notre ou votre Histoire !
A la suite de l écoute de l'émission Interception "de France-Inter «  Le Corbu , 60 ans d'une utopie en béton", je n'ai pu m'empêcher de la relier à l'histoire urbaine de Meaux. 

Avant tout, ce reportage est à réécouterhttp://www.franceinter.fr/emission-interception-le-corbu-60-ans-d-une-utopie-en-beton

Mieux encore, allez voir et visiter ces unités d'habitations pas seulement à Marseille, mais aussi à Firminy, à Rézé-Nantes ou Briey (et l'usine de Le Corbu St Dié) ou ailleurs ...

__________

A Meaux, avant et après la guerre, il manque toujours autant de logements. Deux architectes urbanistes sont choisis d'un côté Le Corbusier pour les nouveaux quartiers et, de l'autre Henri Calsat pour rénover le vieux Meaux.

Il y a 110 ans naissait Henri Calsat, l'architecte chargé de la rénovation du vieux Meaux. Il dressa un plan de tous les îlots insalubres de Meaux en 1960.(1) On y trouve déjà un état vétuste de la rue du Tan ( n°19). ce même plan est -il suivi encore en parti aujourd'hui ?



Il a 50 ans disparaissait Le Corbusier , celui qui , à Meaux , pour sa future résidence des boucles de l'Ourcq, à la suite de Marseille, en même temps que Firminy ou Chandigarh, a imaginé et réalisé les plans les plus complets de ce qu'il appelait "Une ville radieuse", une ville verte dans un méandre verdoyante de la Marne. 
Cinq unités d'habitations sur la route de Beauval n'étaient pas suffisant pour l'administration.(2) Il en proposa quinze, avant que son projet se réduise et se limite au quartier C actuel de Beauval. -Projet finalement retiré à Le Corbusier mais accordé à Jean Ginsberg qui réussira à déplacer son projet sur le site de la Pierre Collinet. 



Entre ces deux projets, aucune différence sur le coût mais un choix de préférer une technique traditionnelle... oubliant une grande différence pourtant relevée, celle de l'insonorisation assurée des « logis » proposé par Le Corbusier...


Lors d'une visite de Le Corbusier à Beauval, n'avait il pas proposé plutôt d'y faire des maisons familiales ? … 


Cette réflexion de Le Corbusier ne doit faire oublier l'objectif social de Le Corbusier et de ses amis de vouloir offrir à tous un logis horizontalement ou verticalement, de résoudre la question du logement en France.




Cette photo des rues-couloirs ou autres photos intérieures de l'unités d'habitation de Marseille ont-elles une quelconque ressemblance avec , les dupleix et des « rues couloirs » des barres de Pierre Collinet .(3)Trop peu de ces intérieurs de la Pierre Collinet ont été diffusés sur le net, me semble-t-il ? 


(1)plan publié avec une erreur de légende p 259 du tome 3 des rues de MEAUX toujours en vente à prix bradé auprès de la Société d'histoire )
(2) photo :Cette ferme seule a le nom de Beauval . Le quartier de Beauval est sur le chemin qui menait à cette ferme. (la signalique du parc chenonceau est à déplacer) 
(3) photo jointe
felixjld
Visiteur
Visiteur


Masculin Nombre de messages : 14
Age : 62
Localisation : RUTEL
Date d'inscription : 13/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

2015, Henri Calsat, Le Corbusier , deux références dans l' histoire urbaine de Meaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Meaux ! le forum.fr :: MEAUX, LA VILLE :: URBANISME ET ARCHITECTURE-