Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2854
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

De la coopération comme devenir des petits commerçants, artistes, artisans et métiers de services.

le Mer 23 Sep 2015, 15:13
C'est un phénomène qui devient de plus en plus fréquent : commerçants, artistes, artisans et autres métiers de services, s'associent. Un phénomène d'abord motivé par la volonté de continuer à exercer leur activité dans un contexte économique de plus en plus difficile.

Ainsi sur Meaux et agglomération, on a vu s'ouvrir le SPOT (https://www.facebook.com/lespot77/timeline) dans la zone industrielle de Trilport, qui rassemble différents artisan d'art. Et en limite de Meaux, à Villenoy dans la petite zone industrielle derrière la station d'épuration, le Eight Ball Society (https://www.facebook.com/Eightball.Society?fref=ts) ses studio de musique, sa salle de concert et son école de musique, viennent d'accueillir le magasin Music Studio (https://www.facebook.com/Music-Studio-165419733615488/timeline/). Ce dernier bien connu des musiciens de Meaux et ses environs, vient de quitter le centre Ville de Meaux (le magasin était situé à quelques pas d ela cathédrale). Quand le SPOT lui accueille l'artisan encadreur qui se trouvait place du Marché.

Ces commerces spécialisés et ces artisans, qui sont un atout, un +, pour la vie et le commerce local, ne semble pas avoir d'autre choix aujourd'hui que de suivre ce phénomène, et donc de quitter les centres villes (en l'occurrence ici celui de Meaux), au prix d'un "exil" dans des espaces périphériques pas forcément toujours bien accessibles, mais sans quoi ils n'auraient sans doute plus qu'à fermer le rideau. Ce qui est arrivé à bon nombre de petits commerçants (librairie, boutique de BD, de lingerie, de déco...) ces dernières années.

Avec l'ouverture prochaine du centre commercial de Saisons, qui devrait encore faire du mal aux commerces de centre ville (et au centre Ville de Meaux en particulier), on pourrait se dire qu'il existe des solutions aussi (dont le SPOT et le EIGHTBALL sont des exemples), dont pourrait sans doute s'inspirer les municipalité, et permettre ainsi à la ville de Meaux de conserver certains commerces et certaines activités dans son centre. Il est déjà bien que la Ville ai décidé d'ouvrir un pole médical a l'emplacement de l'ancienne école du Marché. Mais ne pourraitelle pas faire plus ?

Ainsi pourquoi ne pas redonner sa fonction de "grand magasin" aux bâtiment des Nouvelles Galeries (propriété de la Ville si je ne me trompe), qui pourrait sans nul doute accueillir plusieurs boutiques et activités artisanales en leur permettant à travers une mutualisation des moyens (charges, loyers, sécurité, enseigne, communication...) de permettre à ces activités de vivre vraiment.

Pourquoi ne pas ouvrir les anciens ateliers de la ville, derrière la cité administrative, à des artistes et artisans, (voir d'autres activités). Permettant ainsi à l'éco-quartier d'y trouver un pôle de vie et redonner de l'attractivité au site de la cité administrative ?

Pourquoi ne pas réinvestir la Halle et la place du Marché à temps plein, avec des activités commerciales, culturelles (sur le modèle d'un 104 par exemple), en lieu et place des parkings qu'ils sont aujourd'hui ?

Pourquoi ne pas laisser le Théâtre Gérard Philippe investir le Cinéma le Majestic ?

Pourquoi ne pas déplacer la MJC à la Verrière à Beauval ?

....

Bref pourquoi ne pas mettre en valeur l'existant, en le réinvestissant, plutôt que de laisser filer les bonnes volontés et la créativité en périphérie, quand on ne les perd pas purement et simplement ?

________________


La Ville se fait... mais aujourd'hui plus par défaut que par réelle volonté: une ville "malgré nous". Qu'est-ce qu'on attend pour vouloir les choses enfin ? Quand il sera trop tard pour le centre ville, il ne sera plus temps d'agir. La ville aura perdu beaucoup, mais a ce moment là une autre ville se sera fabriqué. Elle est déjà en train de se fabriquer : d'un centre ville vers de multiples micro pôles commerciaux.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2854
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: De la coopération comme devenir des petits commerçants, artistes, artisans et métiers de services.

le Mer 21 Oct 2015, 17:41
source: leparisien.fr


Villenoy : la musique s’empare d’une zone de hangars improbable
par Valentine Rousseau (21 Oct. 2015)

La culture émerge dans une zone d’activités improbable, appelée Port au sel et quasi à l’abandon, à Villenoy. L’association Eight Ball a ouvert en septembre, sur 160 m2, deux studios de répétition pour les groupes locaux, ainsi que trois salles de cours de musique.

Eight Ball dispense des cours de batterie, basse, guitare, et loue les salles, bien aménagées et équipées, à des enseignants.

Christophe Guérin, membre de Eight Ball, s’occupe de la lutherie dans l’atelier qu’il vient d’aménager. « On a tout créé avec 40 % de matériel de récupération, se félicite ce guitariste. Nous avions collecté 9 000 € grâce à deux campagnes de financement participatif. En contrepartie, les donateurs ont le droit d’utiliser le studio d’enregistrement ou de répétition ou privatiser notre salle pour une soirée, selon les sommes qu’ils ont versées. »

Eight Ball avait déjà ouvert en 2008 sur ce site (situé à 500 m de la gare côté Meaux), une petite salle de concerts et un studio d’enregistrement. Ce no man’s land de quelques entrepôts vides reprend vie grâce à des copains musiciens. Ils jouent dans des groupes locaux mais ne trouvaient pas de studios de répétition adaptés et bien insonorisés. En créant l’association, ils ont pu poser leur matériel dans un vieil hangar de 290 m2 qu’ils ont retapé et relooké. « On y a ajouté un studio d’enregistrement et une petite salle de concert pour faire vivre la scène locale », raconte Tit, trésorier de Eight Ball et batteur-chanteur du groupe Blaz Cooky (punk rock). L’association compte aujourd’hui 68 adhérents et huit groupes répètent en résidence toute l’année. Elle a inauguré son nouvel espace en musique le 3 octobre.

À côté de ces deux hangars, l’école de danse Linda Leterrier s’est installée il y a quelques années. La boutique Music Studio, institution du centre-ville de Meaux depuis 1990, vient aussi d’emménager dans cette zone (lire encadré). Le gérant et ses amis musiciens ont nettoyé les abords et tracé au sol des places de parking. Eight Ball espère que d’autres graines culturelles en tout genre poussent désormais à ses côtés.

Informations : eightball-studios.fr

----------

Music Studio, quatre fois plus grand pour le même loyer

Benjamin Chataignier, gérant de Music Studio, est ravi d’avoir déménagé son magasin du centre historique de Meaux à Villenoy. Dans une zone privée et délaissée, il a pu étoffer son offre musicale.

Il en avait assez de voir stagner son chiffre d’affaires, las de chercher un local plus grand près du futur pôle culturel de Meaux, qui devait ouvrir à la place de l’ancienne prison. Quand le gérant du magasin Music Studio a su que ce projet était arrêté faute d’argent, il a cherché un local… ailleurs.

Benjamin Chataignier a ouvert le 2 septembre son nouveau magasin, dans la zone du Port au sel de Villenoy. « J’ai une surface de 400 m2, quatre fois plus grande qu’à Meaux pour le même loyer », sourit ce commerçant guitariste. De 180 guitares, il peut exposer 250 modèles, faisant la part belle à Wild Custom, une marque française. Il a ouvert deux cabines de test, dans lesquelles les clients peuvent essayer leur instrument avant d’acheter.

L’espace batteries aligne entre douze et quinze modèles. Les lumières d’ambiance boîte de nuit ne se vendaient pas, entassées et cachées dans la boutique de Meaux. Ici, elles clignotent dans un espace dédié. « On avait aussi besoin de places de stationnement. Même si le site est dur à trouver la première fois, les clients reviendront ! » Surpris d’accéder à une zone plus que défraîchie, les clients retrouvent le sourire après avoir franchi la porte de cette caverne d’instruments de musique. « J’ai confiance en notre avenir, confie Ben. On conseille, on met en relation des musiciens, des élèves avec des profs de musique. On utilise notre réseau pour créer une émulation musicale. »

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum